AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alyrah Leyume
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 17 mars
▌Pays d'origine: Angleterre/Japon
▌Statut:

MessageSujet: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Ven 31 Juil - 2:39

C'était les vacances. Alyrah n'était pas chez elle pour une fois. Elle ne verrait pas son père, ni sa mère et sa soeur. Pourquoi elle était là? Elle allait déjà mal. Elle était tombée amoureuse de son ami Allister et peu de temps après qu'ils se soient avoué leur flamme mutuelle, il avait disparu...comme par magie? Non ce n'est pas vraiment les mots qu'elle utiliserait. Mais comme décrire une disparition de la sorte? Mystérieuse? Troublante? Dérangeante? Dans tout les cas, pour notre, normalement, optimiste jeune fille c'était difficile à vivre. Elle avait décidé de ne pas retourner chez elle pour ne pas se faire poser de question en fait, et aller à la fête organisée par les cinq plumes pour tenter de se détendre, même si en fait elle n'y était pas allée car elle était trop occupée à manger du chocolat en écoutant de la musique déprimante.

Ce qui nous mène à la raison de sa présence dans la boutique du Bric à Brack. Elle portait un habit qui vu ses allures contrastait violemment avec son humeur actuelle. Un haut vert lime, une jupe en jean, le tout accompagné de chaussures du même vert et de son légendaire ruban jaune orangé. Mais revenons à l'important. Elle s'achetait encore du chocolat, s'étant même fait une liste de favoris. Mais pourquoi était ce si difficile de ne pas éclater en sanglot dans une telle boutique? Comme quoi tout avait le tour de lui faire penser à son amoureux...mais il faut dire que ce dernier avait toujours eu un grand penchant pour les friandises et la vue de ses dernières, même si elles étaient entourées d'un tas d'autres choses, la faisait souffrir.

C'est donc avec hâte qu'elle choisi ses friandises chocolatées, ne regardant pas les autres de son mieux en se mordillant la lèvre et se pressant de rejoindre la caisse et de payer ses achats. Puis tout aussi rapidement, elle quitta la boutique...peut-être même trop rapidement en oubliant ce qu'elle venait tout juste de s'acheter. Le vendeur eu beau l'appeler pendant qu'elle sortait, elle cru qu'il insistait pour lui faire acheter autre chose et quitta encore plus vite.

En serrant sa main sur son sac à main, elle se mit à courir en retenant ses larmes. Peut importe ou elle allait, elle devait s'éloigner de tout ce qui pourrait lui faire penser à lui. La première direction dans laquelle elle alla la mena près de la Pimentine, endroit ou ils s'étaient confessés leurs sentiments. Aussitôt elle changea de direction, accrochant des gens au passage. Elle avait l'air bizarre dans le moment, il faut le dire...mais c'est le cas tous les jours, juste pas toujours de la même façon, donc elle s'en foutait carrément et courait comme si ça vie en dépendait, se rendant jusqu'au Quartier Chic de Bourg-en-Bière. Plus précisément devant le Lys Blanc, restaurant très reconnu. Elle s'arrêta donc et repris son souffle. Puis elle releva le bras sur lequel son sac était et se mit à fouiller dedans, étant certaine d'y avoir rangé les chocolats...mais ne les trouvant pas.

"K'so! Où je les ai foutu", lança-t-elle en fouillant dans ses choses.

Puis on lui adressa apparemment la parole. Fâchée de se rendre compte de sa gaffe, elle releva le regard avec un air quasi furieux...bien qu'elle n'en veuille pas à l'inconnu.


Dernière édition par Alyrah Leyume le Jeu 24 Mar - 1:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew McAllen
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 08 Avril
▌Pays d'origine: États-Unis
▌Statut: 6ème année

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Ven 31 Juil - 17:48

Il était rare de voir Andrew McAllen seul à Bourg-en-bière. On était vendredi soir, et pour un membre des Cinq Plumes, il y avait mieux à faire que de traîner dans les rayons de chez Brick à Brack. La raison de sa présence s’expliquait par l’anniversaire imminent d’Arabella. Dans deux jours très exactement, et Andrew ne lui avait toujours rien acheté. À chaque année, c’était la même rengaine, Andrew ne savait pas quoi offrir à sa morveuse de petite sœur qui parvenait à tout avoir de leurs parents. Il fallait avouer qu’elle le méritait bien vu les efforts qu’elle mettait à la tâche, mais Andrew restait avec son problème devant un étalage de babioles en tout genre. D’un pas traînant, il arpentait les rangées quand il s’attarda devant un présentoir annonçant des épingles pour cheveux changeant de forme et de couleur selon le moment de la journée. Agrippant une paire au hasard, Andrew se dirigea vers la caisse où un vieillard inscrivit le prix de son achat sur une machine à écrire datant de la première guerre. Brick à Brack n’était assurément pas la boutique la plus moderne du coin. Andrew paya et le vieux marchand qui lui tendit son sac. Andrew le fourra dans ses poches et s’apprêta à sortir quand un vendeur le bouscula pour héler une jeune fille qui s’éloignait sans se retourner.

" Mademoiselle ! Revenez ! Vous avez… "

Trop tard, la jeune fille s’était mise à courir et avait tournée le coin de la rue. Le vendeur, perplexe, baissa les yeux sur un paquet de chocolats entre ses mains. Il n’en fallut pas plus à Andrew qui, d’un sourire aimable, s’adressa au vendeur.

" Elle est dans ma classe, si vous voulez, je lui rapporte ? C’est sur mon chemin. "

Le vendeur le remercia de sa gentillesse et lui donna les chocolats avec soulagement avant de retourner vaguer à son travail. Aussitôt, Andrew franchit la porte de la boutique dont la cloche tinta à son départ, et il s’élança à la poursuite de la jeune fille. Il ne la connaissait pas, c’était à vrai dire la première fois qu’il la voyait, mais Andrew n’avait aucun scrupule à mentir au premier venu si ça lui permettait de passer un bon moment avec une jolie fille. Il courut jusqu’à la rue où elle avait disparue, et tourna le coin de la Pimentine juste à temps pour la voir prendre la route du quartier chic du village. C’est qu’elle était drôlement la rapide pour une fille. À croire qu’elle avait le diable à ses trousses. Andrew n’eut néanmoins pas beaucoup de mal à la suivre. De ses potes, il était le plus sportif de la bande. L’inconnue, quant à elle essoufflée, s’arrêta en face du Lys Blanc où Andrew la rejoignit. Elle avait quelques mèches de cheveux en bataille, mais ça ne rendait que plus ravissante l’image d’été qu’elle reflétait dans son ensemble couleur lime. Elle ne semblait pas avoir remarqué la présence du Plumentine qui se vit forcé de la lui signaler.

" Salut ! "

La jeune fille leva ses grands yeux vers lui, l’air quasiment furax. Andrew lui répondit d’un large sourire en se passant une main dans les cheveux, puis il lui tendit la boîte de chocolats.

" Tu as oublié ça dans la boutique. "

Il se rapprocha un peu plus, et ajouta :

" Tu es partie sacrément vite, tu sais. T’as un rendez-vous, ou t’aimes seulement faire du sprint ? "

Entre temps le ciel s’assombrissait. Il ne tarderait pas à faire noir malgré la clarté dont pouvaient bénéficier les nuits d’été. La lumière des réverbères s’illuminant éclaira faiblement la rue pavée. Sans y être entièrement inconnu, Andrew ne venait pas souvent dans le quartier chic de Bourg-en-bière. La majorité de ses soirées entre potes se passaient au Corn Flex ou à la Pimentine au point que personne ne pourrait se douter qu’il soit là ce soir. À noter comme planque. À noter aussi que le visage de la jeune fille ne semblait pas encore exprimer de réelle joie. Affichant un air interrogateur, Andrew déposa une main sur son épaule.

" Hey, ça va ? "

Quelque chose clochait, c’était certain. Andrew avait connu tellement de filles qu’il le détectait presque trop facilement maintenant. Ce qui n’allait pas par contre, elle seule le savait. Andrew n’était pas doué pour consoler les gens, encore moins les filles, mais à coup sûr il savait leur faire oublier leurs soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyrah Leyume
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 17 mars
▌Pays d'origine: Angleterre/Japon
▌Statut:

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Ven 7 Aoû - 10:45

Dès qu'elle vit le sourire de la personne qui lui adressa parole, Alyrah se sentit coupable du regard qu'elle avait pu lui jeter. Il ne désirait pas ce genre de réaction, mais il faut dire que si elle l'avait fixé ainsi c'était plus à cause de sa colère contre elle-même que pour le blesser. Bien sur, il ne semblait pas offensé mais elle se sentait quand même coupable...encore plus quand il lui tendit sa boite de chocolat. En rosissant vu l'idiotie qu'elle trouvait qu'elle avait, elle la saisit.

"Merci"
, dit-elle tout simplement en détournant le regard. Ce garçon...il lui disait vaguement quelque chose même si elle ne le connaissait pas. Mais comment ce genre de chose peut arriver? Bof, elle devait juste être encore monté d'un rang dans l'échelle de la folie, rien de bien grave.

Même après s'en être remise elle ne répondit à sa question. Il n'avait pas besoin de savoir qu'en fait elle fuyait les choses qui lui rappelaient son amoureux. Après tout, elle le connaissait à peine et elle ne savait pas encore son prénom, ni son nom, ni son âge. La seule chose qui lui paraissait évidente c'était qu'il était probablement étudiant. Elle cessa de fixer le vide qu'elle observait avec insistance depuis le début du silence et se rendit compte que tranquillement la nuit tombait déjà. Ah non, elle n'aimait pas ça. Elle avait toujours détester rentrer à la maison ou à l'école seule quand il fait sombre, sa raison particulière certes mais elle se disait qu'il pouvait toujours y avoir du danger. Parano? Peut-être pas mais presque. Puis elle regarda l'inconnu qui était toujours là...son silence n'avait pas été si long en fait et déjà il lui demandait autre chose. Il avait lu la tristesse sur son visage et elle n'appréciait pas qu'on s'inquiète pour elle alors qu'on la connait si peu. Elle en était presque fâchée mais resta tout de même silencieuse, décidant de lui communiquer sa réponse dans un regard qui voulait clairement dire ' J'ai l'air d'aller bien? '.

Bien sur elle aurait pu être polie. Bien sur, elle aurait pu tout simplement dire qu'elle n'allait pas bien mais que ça ne le concernait pas. Toutefois, elle avait choisi la méthode brusque mais quand même connue du regard révélateur. Elle leva le regard du ciel qui ne cessait pas de s'assombrir et serra sa main sur sa boite de chocolat qui n'était toujours pas rangée dans son sac à main. Elle soupira, plus ou moins découragée de se retrouver de devoir faire quelque chose qui lui déplaisait alors qu'elle n'était déjà pas de bonne humeur. Elle passa sa main dans ses cheveux histoire d'essayer de se reprendre un peu dans ses agissements et agis enfin avec un minimum de politesse envers le garçon, se présentant.

"Moi c'est Alyrah, 4ième année d'étude à S.W.Y.N. et spécialisée en Santé Humaine. Oh, et je mesure 1m80 si tu le demandais."


Croyez moi, quand on a cette grandeur là on préfère le dire tout de suite que de se le faire demander par les idiots et elle ne voulait plus se mettre en colère contre ce garçon là. Après tout, il lui avait ramené son chocolat et à l'heure qu'il était maintenant la boutique aurait probablement été fermée le temps qu'elle y retournait. Alors qu'elle attendait une éventuelle réponse elle prit enfin le temps de ranger ses achats. Puis n'attendant même plus qu'il ne lui réponde car elle se rendait encore une fois compte que la nuit tombait, elle lança rapidement et tout en s'éloignant maladroitement les mots suivants.

" Bon hein, il se fait tard. Je vais y aller "


Mais il faut noter que des pas maladroit c'est pas droit, équilibré et super bien comme perspective quand on essai de partir vite. La pauvre jeune femme se fit malencontreusement un croche-pied à elle même et manqua de chuter "PAF" en pleine face, se reprenant avec justesse. Elle qui tenait tant à éviter la nuit, elle ne s'aidait pas à être maladroite de la sorte. La fatigue probablement...elle dormait mal avec tout le sucre qu'elle avalait ces derniers temps. Pourtant elle était sure d'avoir bien dormi la veille. Alors était elle tout simplement maladroite d'elle même? Voulait-elle vraiment à ce point quitter ce lui et partir en laissant son sauveur là ? Humm...BREF! Dans tout les cas, même si elle le désirait pas, Andrew ne la laisserait pas s'enfuir facilement, non?


Dernière édition par Alyrah Leyume le Jeu 24 Mar - 1:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew McAllen
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 08 Avril
▌Pays d'origine: États-Unis
▌Statut: 6ème année

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Ven 21 Aoû - 21:58

Suite au remerciement de la jeune inconnue, Andrew lui répondit en élargissant son sourire, les mains dans les poches. L’humeur de la jeune fille ne s’en améliorait pas. Au contraire, son visage semblait s’assombrir davantage. Un minimum perplexe, Andrew n’ajouta rien après lui avoir demandé si elle allait. Un moment de silence s’écoula et la jeune fille se présenta. Alyrah. Prénom rare, intéressant. La mention qui s’en suivit à propos de sa taille fit rire Andrew qui la dépassait malgré tout d’un maigre centimètre. Oui, il avait remarqué la grandeur d’Alyrah, mais ça ne la rendait pas moins jolie. Du tout. Andrew acquiesça d’un signe de tête et songea qu’il devait à son tour de présenter. Étrange impression lorsque normalement, sa réputation le précédait. Cette fille ne pouvait pas ignorer qui étaient les Cinq Plumes, si ? Persuadé qu’elle le replacerait lorsqu’il se présenterait, il s’exécuta.

" C’est un plaisir, Aly. Moi c’est Andrew McAllen, de Plumentine. "

Rien à faire, s’introduire à une élève de Swyn lui paraissait d’un surréaliste sans borne. Il s’attendait à voir le regard d’Alyrah s’éclaircir de compréhension, mais il n’en fut rien. Si elle avait une idée de qui il était, elle le cachait bien. Ne s’en formalisant pas, Andrew s’apprêta à lui faire un commentaire, mais elle le devança. Rangeant ses chocolats dans son sac, elle lui annonça qu’elle s’en allait, ce qui provoqua un déclic chez le jeune américain. Souhaitant arrêter son élan, il croisa les bras sur son torse d’un air entendu et lui lança :

" Pour me remercier de t’avoir rapporté tes chocolats, ce serait la moindre des choses si tu venais dîner avec moi. "

Alyrah se prit les pieds ensemble en voulant faire un pas en avant, mais elle se rattrapa avant qu'Andrew n'entame un mouvement vers elle. Décidément, ce n'était pas son jour, à cette pauvre Aly. Jusqu'à l'arrivée d'Andrew, bien sûr. Soudainement, la porte du Lys Blanc s'entrebâilla et un homme moustachu en habit en émergea le haut de son corps d'où on pouvait distinguer une serviette blanche finement repassée déposée sur son bras. Ses yeux noir charbon s'attardèrent sur Alyrah, puis sur Andrew, et, d'un fort accent français, il s'adressa à eux.

" Je savais bien que j'avais entendu des voix. Albert ne me croyait pas. Ça va, les jeunes ? "

Franchement amical, le bonhomme. Andrew ne chercha pas à l'interroger sur le dénommé Albert. Sûrement un employé du restaurant. Prenant à témoin le serveur, Andrew agrippa la main d'Alyrah et rétorqua, tout sourire :


" Est-ce qu'il reste une table pour deux de libre ? "

Pour toute réponse, l'homme poussa la porte et leur adressa un air professionnel, les invitant à rentrer d'un geste courtois de la main.

" Viens. " Chuchota Andrew à l'oreille d'Alyrah, l'incitant à le suivre à l'intérieur du Lys Blanc.

Elle sembla y réfléchir un bref instant, mais céda finalement à la demande, au grand plaisir d'Andrew qui suivit le serveur qui les menèrent jusqu'à leur table. De forme ronde, recouverte d'une nappe blanche où de la vaisselle en porcelaine et des ustensiles en argent massif reposaient avec harmonie. La grande classe, quoi. Le serveur, bien que leur ayant parlé plus tôt, leur souhaita officiellement la bienvenue au Lys Blanc en leur tendant à chacun un exemplaire du menu. Le livret était en velours, ou en quelque matériaux tout aussi chic. Le nom du restaurant y était inscrit en lettres d'or sous un ruban tourbillonnant avec fantaisie. Andrew ouvrit le menu et commença à lire les repas offerts. Ce n'était pas le choix qui manquait. Andrew releva les yeux et remarqua qu'Alyrah lançait un regard inquiet vers l'extérieur, là où la rue était plongée dans l'obscurité de la nuit qui tombait.


" T'en fais pas, j'te raccompagnerai jusqu'à ton dortoir, Aly. "

Sur ces mots, le serveur refit une apparition, prêt à prendre leur commande.


" Pour moi ce sera les pâtes pesto et basilic avec une bière en fût. "

Le serveur nota, acquiesça d'un signe entendu de la tête et se tourna vers Alyrah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyrah Leyume
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 17 mars
▌Pays d'origine: Angleterre/Japon
▌Statut:

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Lun 2 Nov - 4:35

En l'écoutant Alyrah ne put s'empêcher de remarquer qu'il l'avait surnommé "Aly" sans se gêner et que, malgré le fait qu'elle ne le connaisse pas, son prénom lui semblait familier. Hmmm, pas important, fuyons, fuyons avant que le noir ne se pointe! Elle repris le pas, maladroitement, et comme je l'ai si bien dis tout à l'heure, elle se fit un auto-croche pied très peu élégant. Pourquoi cela? La raison était droit devant elle, les bras croisés, ça avait été une réaction automatique quand elle avait remarqué du coin de l'oeil qu'il allait lui barrer le chemin. Elle aimait encore mieux le fait d'avoir agit ainsi que d'avoir continué et de, probablement et logiquement, faire un face à face avec sa nouvelle connaissance. Cette dernière lui adressait d'ailleurs la parole, l'invitant à diner pour se faire remercier. Il était fou ou quoi? Il l'invitait elle? L'espèce d'hyperactive complètement désespérée qui était partie en courant parce qu'elle avait peur des sucreries? Il devait lui manquer quelques neurones à celui-là, elle ne voyait pas comment il faisait. Et puis, pourquoi il lui semblait si connu et inconnu à la fois!!!! Arrrr, ça commençait vraiment à la déranger !

* Pourquoi ce nom et ce visage me font penser à un truc, réfléchit, réfléchit, réfléchit...HA! *

Non, elle n'avait pas deviné, elle avait entendu la porte grincer derrière elle. Heureusement elle n'avait pas lancé son cri à voix haute. En fait, elle avait fait un léger bon et s'était mise à fixer l'endroit d'ou provenait le bruit comme si elle s'attendait à voir un ami qui avait voulu lui faire un mauvais coup. À la place, elle vit un homme habiller chiquement et portant une jolie moustache leur annoncer qu'il était heureux de savoir qu'il ne s'était pas trompé. Puis alors qu'elle souriait maladroitement à l'homme qui paraissait tout de même sympatique, Andrew pris sa main et pose une question qui failli lui faire avoir une crise cardiaque, la pauvre! Elle n'avait pas accepté qu'il demandait déjà une table. Ses joues s'enflammèrent malgré elle alors que leur sympathique serviteur ouvrait la porte poliment.

De son côté, le plumentine lui chuchota de le suivre. La jeune japonaise allait refuser, elle allait refuser et elle retournerait manger ses chocolats, toute seule. Elle allait le faire quand...quand elle ne pu s'empêcher d'accepter d'un geste de la tête. Bientôt ils se retrouvèrent assis à une des luxueuses tables du Lys Blanc. Elle trouva cela très joli, n'importe qui l'aurait fait, mais elle ne put s'empêcher de regarder à l'extérieur. Elle soupira, se disant qu'elle devrait bien y faire face, quand , encore soudainement, ses pensées furent interrompues pas le garçon qui l'accompagnait. Merlin, il avait deviné qu'elle avait peur- comme si c'était pas évident-. Elle lui sourit faiblement, tout de même heureuse qu'il lui dise cela, puis fut encore surprise par le serveur. Elle était si préoccupée qu'elle n'avait pas regardé le menu et se retrouvait maintenant incapable de répondre après que l'autre ai passé sa commande.

"Euhhh...", dit la jeune adulte en ouvrant son menu et en commençant à tourner les pages, faisant comme si elle était incertaine. "Je prendrais un Riz au Légumes, aucune préférence, avec un verre d'eau...ça me fera du bien avant de recommencer à manger des tonnes de chocolats, haha..."

Oups, en avait-elle un peu trop dit? Elle posa sa main sur sa nuque, visiblement mal à l'aise. Les endroits du genre, elle n'était pas habituée. Les gens comme Andrew elle n'était pas habituée, du moins elle ne l'était plus. Leyume commençait donc à se sentir hors de son élément. Tenant à changer de sujet elle se remit à se questionner sur l'identité de son "ami". Le regardant donc...puis c'est là que ses yeux s'ouvrirent grand et qu'elle réalisa...


Dernière édition par Alyrah Leyume le Jeu 24 Mar - 1:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew McAllen
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 08 Avril
▌Pays d'origine: États-Unis
▌Statut: 6ème année

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Jeu 5 Nov - 15:22

Incertaine, nerveuse, Aly n’avait pas l’air dans son élément au Lys Blanc. Andrew n’était pas un habitué non plus, mais il avait la capacité de rire de tout, ce qui comprenait la politesse mondaine du lieu qu’il associait pour sa part à du snobisme. Le resto était chic, les clients aussi, ça se voyait. Même la tapisserie des murs s’estimait très certainement trois fois le prix de celle qui recouvrait la salle commune de Plumentine. Tout ce luxe ne gênait pas Andrew, mais afin de rendre Aly plus à l’aise, il décommanda sa bière en fût et demanda au serveur de lui apporter un simple verre d’eau à la place.

* C’mieux pour mon image en fait, y’a assez de Malloy qui me fait passer pour un alcolo. *

Au départ du serveur, Andrew nota la remarque d’Alyrah au sujet des chocolats. Ça sentait la peine d’amour à dix kilomètres, cette histoire. Ou alors le jeune Plume s’y connaissait trop en cœurs brisés ? Quoi qu’il en soit, Andrew ne dit rien sur le sujet. Il ne tenait pas particulièrement à voir la jeune fille fondre en larmes. De un, parce qu’une fille qui pleure, ben c’est triste, hein, faut avouer. Et de deux, ça, ça le rendrait mal à l’aise. La carte de l’humour, il n’y avait que ça de vrai. S’adossant sur sa chaise, Andrew tira d’entre la salière et la poivrière la carte des desserts et l’ouvrit d’un œil expert avant de la tendre vers Alyrah.

" Tu devrais oublier tes chocolats et essayer un dessert de la maison. C’pas tous les jours qu’on vient manger au Lys Blanc ! Perso j’hésite entre le fondant au caramel et le mille feuilles, t’en penses quoi ? "

Dehors, à cause de l’obscurité, les lampadaires venaient de s’allumer, leur flamme illuminant la rue pavée d’une douce couleur orangée. À l’intérieur, on tamisait légèrement l’éclairage des lustres. Andrew leva la tête pour le constater avant de poser un regard charmeur vers Alyrah.

" Sympa l’ambiance. " Fit-il en se passant nonchalamment une main dans les cheveux.

C’était la troisième fois qu’Andrew venait au Lys Blanc depuis son arrivé à l’université. Il se souvenait encore de la première fois. Sa sœur était venue le visiter en Irlande pour Noël alors qu’il était en deuxième année. C’était le cadeau qu’elle avait demandé à leur parent, suite de quoi Andrew l’avait traitée d’idiote parce qu’elle avait préférée passer une semaine en Irlande avec lui plutôt que d’acquérir le télescope dont elle rêvait depuis des mois. Ce fut d’ailleurs la seule fois où elle vint le voir. Les autres fois, Arabella se contenta des hiboux. Par après, il y avait eu ce dîner entre potes lors du passage de Cinq Plumes en MUM. Les cinq garçons s’étaient ruinés à manger et boire toute la soirée dans des assiettes dorées et des verres de cristal. Comme lors de sa première visite, la majorité des clients présents avaient un balai dans le cul et les employés jonglaient avec les plats avec une adresse sans nom. La seule différence aujourd’hui, c’était Alyrah. Alyrah qui avait l’air de se demander comment elle avait atterrie sur une chaise du Lys Blanc.

L’instant suivant, leur serveur attitré réapparut, un plat de riz sur le bras, l’assiette de pâtes dans la main et les deux verres d’eau dans l’autre. Il s’était faufilé avec agilité entre les chaises avec un équilibre parfait, et venait maintenant déposer le tout sur leur table avec un professionnalisme impeccable. Doué le gars, quand même. Après leur avoir souhaité bon appétit, il s’en retourna, s’inclinant. L’odeur alléchante des pâtes parvint aux narines d’Andrew qui en salivait déjà. Il saisit son ustensile et le planta dans son assiette, levant les yeux vers Aly. La jeune fille le regardait étrangement, voire de travers.


" Quoi ? J’ai un truc sur le visage ? " Fut le premier réflexe du Plumentine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyrah Leyume
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 17 mars
▌Pays d'origine: Angleterre/Japon
▌Statut:

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Lun 21 Déc - 0:38

Alyrah repris tranquillement ses esprits, essayant de se convaincre qu'elle avait tout faux. Elle était fatiguée, et elle mangeait trop de chocolats. Ça devait être un effet secondaire! Elle ne pouvait pas être au restaurant avec CE Andrew là...limite elle fantasmait sur lui, elle s'en était jamais rendu compte et maintenant elle rêvait à ça parce qu'elle avait manqué de chocolat et avait ENFIN fini par s'endormir. Elle tenta de penser à autre autre chose quand le garçon lui tendit le menu des desserts en reprenant ses derniers mots pour commencer les siens. Il parlait justement de dessert. Elle fixa le carnet, trouvant que les deux choix avaient l'air appétissant, mais ne répondit pas de façon super sympa, presque par réflexe, toujours prise dans ses songes.

" Personnellement, je préfère manger mon repas avant de penser au dessert...et puis, déjà que j'ai pas très faim en fait... "

La lumière se tamisa et, remarquant par la même occasion la froideur dont-elle avait pu faire preuve, elle le laissa à peine lancer ses mots qu'elle en lança qui n'avaient plus vraiment rapport avec ce que Monsieur disait. Avant de reprendre la parole elle avait mordillé sa lèvre et avait légèrement baissé le regard vers la table.

" Je suis désolée...un ours qu'on réveille pendant son hibernation serait plus accueillant que moi ces derniers temps... "

Le silence n'eut pas le temps de se poser que le serveur revint avec leurs plats, les posant sur la table en leur souhaitant la bonne appétit. Automatiquement, la nippone saisit ses ustensiles et recommença à observer le jeune homme assit devant-elle. Bien qu'elle en soit quasi inconsciente, son regard se faisait insistant et dérangeant pour ce dernier. Bien sur, elle le comprit très bien quand il lui demanda s'il avait quelque chose sur le visage. Aussitôt, elle sortie de ses pensées pour une "on ne sait plus combien" fois, et s'excusa en rosissant, s'admettant enfin qu'elle ne rêvait pas...elle avait déjà fait des rêves réalistes, mais jamais dans ces derniers elle n'aurait senti une si bonne odeur que celle d'une nourriture préparée avec soin.

Tentant de ne pas paraitre nerveuse, elle essaya de manger une bouchée, sa main tremblant légèrement sous le stress qu'elle avait sur les épaules depuis qu'elle s'était avouée qu'elle était bien au Lys Blanc avec M.McAllen...mais visiblement sa nervosité l'emporta et elle échappa sa fourchette dans son plat, attirant quelques secondes les regarda mais pas plus longtemps que ça. Elle baissa encore les yeux. Avant de commenter, elle répondit, parce que oui, même après tout cela elle se souvenait de la question de l'autre.

"N-Non...tu as rien. J-J'ai juste trouvé à qui te me faisais penser.", dit-elle en reprenant ce qu'elle avait échappé. " T-Tu...Tu es une des Cinq Plumes! Comment j'ai fais pour pas m'en rendre compte plus tôt ? Je suis juste un peu...confuse ", ajouta-t-elle avant de penser pour elle même.

* Mais quelle idiote je fais! Je ferais mieux de changer de sujet...*

Elle resta silencieuse, le temps de trouver une idée. Puis, elle trouva, en même temps ça lui donnerait une occasion d'avoir l'air un peu plus à l'aise.

" Euhm...pour les desserts...on pourrait en prendre une sorte chacun et si on apprécie pas celle qu'on a, on partageras l'autre? "

Elle venait vraiment de proposer ça? Oui...et alors? Tant qu'à être avec un beau garçon, elle pouvait en profiter...même si Allister restait toujours dans le fond de ses pensées malgré son absence...


Dernière édition par Alyrah Leyume le Jeu 24 Mar - 1:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew McAllen
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 08 Avril
▌Pays d'origine: États-Unis
▌Statut: 6ème année

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Jeu 8 Avr - 12:18

L’air interrogateur d’Andrew se mua en fierté lorsque la délicieuse Aly réalisa soudainement son identité, et un sourire malicieux vint se scotcher sur ses lèvres. Sa réputation le précédait habituellement, mais ça ne faisait pas de mal de voir la surprise chez une jeune fille qui n’aurait peut-être pas eu le courage - ou la bêtise - de l’accompagner à dîner si elle avait su qui il était dès le départ. Visiblement satisfait de son effet sur elle, le Plumentine s’adossa sur la chaise.

" Andrew McAllen en chair et en os ! Tu devrais t’en réjouir d’ailleurs, t’es la première fille que j’invite au Lys Blanc. Bon, j’y suis déjà venu avec ma sœur, mais t’es d’accord pour dire que ça compte pas ? "

Le Plumentine prit une gorgée de son verre d’eau, jeta un vague coup d’œil au menu des desserts et ajouta :


" Partager le dessert ? Bonne idée ça, tiens. "

* J’me demande même pourquoi j’y ai pas songé plus tôt… *

Soulever la remarque à propos de l’ours était un terrain glissant qu’Andrew préféra éviter. Dire à Alyrah qu’elle était plus mignonne qu’un ours n’aurait sûrement pas l’effet escompté, alors en cas de doute, mieux valait s’abstenir. Andrew, toujours souriant, continua de manger son repas sous les regards de quelques clients à l’air renfrognés du genre Mélite d’Orcy qui s’en retournèrent vite à leur assiette respective lorsqu’il leur adressa un sourire plus charmeur que réellement courtois. Allez savoir pourquoi, lorsqu’on adresse un sourire à de parfaits étrangers, ils vous qualifient aussitôt de dégénéré pour ensuite détourner le regard en secouant la tête. Ainsi plus personne ne se souciait d’Aly qui avait fait tombée sa fourchette, mais plutôt de lui qui leur avait sourit comme c’était pas permis envers des gens si coincés.

" Détends-toi Aly ! Toi et moi, on mange de la bouffe cinq étoiles dans un resto ultra chic alors qu’ils sont tous en train d’avaler le menu des elfes au château, qu’est-ce que tu peux demander de mieux ? "

Andrew était un éternel optimiste, ou du moins, si tel n’était pas le cas, il avait le mérite de s’en donner l’air. Se casser la tête avec des idées noires, s’en faire trop pour un rien, Andrew dédramatisait toutes ces choses. Pour appuyer ses dires, il décocha un large sourire à Alyrah, l’air de dire qu’elle n’avait pas à se soucier ni des gens alentour, ni de son sentiment de déprime qui l’avait incité à s’acheter une boîte complète de chocolats. Andrew zieuta le visage d’Aly un court moment, puis lança promptement :


" Dis-moi, t’es pressée de rentrer après ? "

Sans rien ajouter de plus, Andrew se mit à enrouler ses pâtes autour de sa fourchette tout en adressant un sourire des plus mystérieux - voire douteux - à la Dorelly, pile poil au moment où le serveur revint à leur table..


" Tout est à votre goût ? Vous désirez autre chose ? " S'enquérait le bonhomme d'un air un brin trop poli, mais ne chipotons pas sur les gens qui veulent être sympathiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyrah Leyume
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 17 mars
▌Pays d'origine: Angleterre/Japon
▌Statut:

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Ven 23 Juil - 20:24

Alors qu'il lui faisait un commentaire sur le Lys Blanc après qu'elle se soit rendue compte de sa réelle identité, Alyrah ferma les yeux et soupira. Sa dernière once d'espoir c'était envolée...elle était vraiment au Lys Blanc, accompagnée d'une des Cinqs Plumes. N'empêche elle confirma son commentaire concernant le fait que sa sœur ne comptait pas d'un geste de la tête et rouvrit les yeux pour observer le garçon alors qu'il buvait et poursuivait la conversation. Elle esquissa un sourire faible, tout de même heureuse que sa proposition ait eu du succès. Ramassant sa fourchette tranquillement, elle laissa son regard posé sur le jeune homme alors qu'il lui conseillait de se détendre et ne put s'empêcher de ricaner vu la façon qu'il avait de le faire. Elle se permit de faire une courte réponse donc, quoique encore un peu saccadée par son malaise par rapport à la situation.

" E-Effectivement, tu n'as pas tort "

Après quoi, elle se mit à manger, se tournant logiquement vers son plat pour éviter de refaire une gaffe. Elle écoutait bien sur ce que l'autre avait à dire en se faisant. Ses yeux se levèrent brusquement alors qu'elle finissait de mâcher une bouchée et qu'il la questionnait encore. Visiblement il n'avait pas terminé avec les questions embarrassantes. Elle finit tranquillement sa bouchée en le regardant, se demandant bien ce que son mystérieux regard à lui pouvait bien signifier. Lui faisant signe qu'elle allait répondre avec sa main gauche elle fut alors interrompue par le serveur, leur demandant si tout leur convenait. Aly se mordilla encore une fois la lèvre inférieure, cette fois dans le but de s'empêcher d'être impolie, puis se retourna pour la énième fois en 5 minutes.

" Tout est parfait pour moi, merci "

Aussitôt elle se tourna vers Andrew pour lui faire signe de répondre également, elle ne pouvait deviner si quelque chose ne lui convenait pas...et elle préférait que le membre du personnel du Lys Blanc ne soit pas à leur côté quand elle répondrait, hésitant toujours sur qu'elle réponse elle lui donnerait en repensant au regard qu'il avait pu lui lancer en lui posant la question. Quand il l'eut fait, elle l'observa encore un instant en demeurant silencieuse le temps que leur "ami" soit rendu assez loin puis elle détourna les yeux en rosissant. Qu'est-ce qu'il pouvait bien insinuer? Tant de choses...surtout avec leur ages. Elle se racla la gorge avec le plus de charme qu'elle le put et osa enfin.

"Je...non, sinon je ne serais probablement pas ici. M-mais pourquoi cette question dis moi? "


Dernière édition par Alyrah Leyume le Jeu 24 Mar - 1:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew McAllen
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 08 Avril
▌Pays d'origine: États-Unis
▌Statut: 6ème année

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Ven 13 Aoû - 15:11

[T'es entièrement pardonnée ! Comme si je pouvais en vouloir à une si jolie fille, allons, c'est pas sérieux Wink ]

Assurant au serveur que ses pâtes étaient impeccables, Andrew en prit une bouchée, question d’appuyer ses dires. Satisfait, le serveur alla s’enquérir du menu d’une autre table tandis que notre Don Juan faisait mine d’ignorer la gêne soudaine d’Aly suite à sa question à laquelle elle répondit en bégayant. Toujours cette méfiance qui planait. Ce doute dès qu’une fille connaissait son identité. Au moins Aly avait le mérite de l’exprimer autrement qu’avec des remarques cinglantes et des regards noirs. Beaucoup de filles choisissaient de lui lancer de longs regards accusateurs, parce qu’il était Andrew McAllen, parce qu’il avait fait pleurer leur meilleure amie, parce que selon les rumeurs, fallait pas se fier à lui, que c’était un briseur de coeurs. Ben voyons.

" Tu veux savoir ? "

Évidemment qu’elle voulait savoir, Andrew en avait pleinnement conscience. Seulement, en bon Plume qu’il était, il aimait faire durer le suspence qu’il prolonga quelques secondes de plus en terminant son assiette de pâtes.

" En fait y’a un truc que j’voudrais te montrer. Disons que pour l’instant c’est une surprise, mais j’suis sûr que tu vas adorer. C’est peut-être même un meilleur remède que ton chocolat, tu m’diras. "

Pouvait-il être encore plus mystérieux dans ses propos ? Fier d’être le seul à savoir, Andrew avala sa dernière bouchée avec délectation, s’amusant intérieuremnt à supposer les scénarios que pouvait bien imaginer Alyrah avec tout ça. Pouvait-elle deviner ? C’était sa première fois au Lys Blanc, et sa première soirée en compagnie du célèbre Andrew McAllen. Peu probable qu’elle mette le doigt dessus, mais qui sait ? Andrew n’avait pas la prétention de se croire impossible à lire. Il faisait planer des doutes, que certaines avaient parfois deviné. Ça arrivait, mais c’était bien moins amusant quand la fille savait ce qui allait se passer, ça gâchait tout l’effet de surprise. Repoussant son assiette vide afin d’être plus à l’aise, Andrew esquissa soudainement un large sourire à la vue d’Aly.

" Approche. "

Ne lui laissant pas le temps de bouger, il alla au-devant d’elle et se pencha au-dessus de la table afin de glisser ses doigts dans les cheveux de la Dorelly, puis reprit sa place avec la même nonchanlance dont il savait si bien faire preuve.

" T’avais un grain de riz dans les cheveux. "

Andrew déposa ledit grain de riz dans son assiette avant d’ajouter :

" Je prendrais bien un dessert, pas toi ? Mm, où est ce serveur ? "

Joignant le geste à la parole, il se mit à chercher leur serveur attitré dans le restaurant, ignorant toujours ce qu’il préférait manger ce soir entre le fameux fondant au caramel du Lys Blanc où la part de mille-feuilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyrah Leyume
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 17 mars
▌Pays d'origine: Angleterre/Japon
▌Statut:

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Ven 24 Déc - 11:42

Alyrah savait pertinemment qu'il devait justement le faire exprès, mais plus la soirée avançait plus la situation dans laquelle elle s'était mise et s'engouffrait la rendait mal à l'aise. Il la gênait. À chaque regard qu'il posait sur elle, la nippone repensait à sa réputation. Autant ses yeux la séduisaient, autant lui donnaient-ils l'envie de fuir. Et puis, ce n'était pas tout. Il jouait avec sa curiosité! Il avait commenté -pas questionné-, il savait déjà ce qu'Aly allait répondre. Elle était tellement intriguée par la réponse à la dernière question qu'elle avait posé que jusqu'au moment ou elle l'entendrait elle se considèrerait complètement incapable de manger. Elle le fixait donc, visiblement concentrée sur les éventuels mots qui sortiraient de sa bouche pendant tout le long moment ou il fini d'avaler son repas. Son intérêt envers cette réponse était tel qu'elle en avait même posé sa fourchette, et il fallait dire que c'était une chose qu'elle faisait rarement quand on l'invitant car elle avait toujours eu peur que son hôte croit qu'elle n'aimait pas le repas. Si le serveur repassait, elle s'excuserait des milliers de fois.

Enfin vint la voix de son interlocuteur pour lui annoncer ce qu'elle attendait avec impatience depuis déjà de très longues minutes. Aussitôt que la jeune femme entendit ses propos, elle se mit à imaginer un tas de choses. C'était si...vague. Tant de possibilités s'offraient à lui et elle reconnaissait qu'elle était totalement vulnérable jusque là -ou du moins c'est l'impression qu'elle donnait car elle pouvait toujours retourner l'échiquier-. Des tas de scénarios lui vinrent en tête, puis créative comme elle l'était, pas étonnant qu'ils varient autant. Certains étaient loufoques, d'autres mignons...et d'autres pervers. Elle détourna l'œil quand ces derniers prirent place. Il lança un autre mot, le sourire aux lèvres. L'étudiante ne répondit pas à "l'ordre" que le garçon lui donna, de toute façon cela n'était pas nécessaire parce que lui même s'approchait déjà. Elle se contenta de l'observer dans le silence. Que faisait-il, qu'osait-il faire devant tant de gens susceptible de les juger? Car il ne faut pas oublier que la sorcière appartenait à une autre culture ou seulement un baiser en public pouvait vous valoir au yeux du monde le statut de pute ou de prostituée.

Elle sentit les doigts d'Andrew se glisser entre ses cheveux. Allait il poser sa main sur sa joue et se rapprocher encore plus, lui qui s'étirait au dessus de leur table? Allait-il caresser doucement son visage frôler les innocentes lèvres d'une fille qui en un instant était passée d'extravertie à coincée? Le cœur de la jeune Leyume battait à la chamade et ses joues s'empourpraient malgré elle. Cet idiot avait une emprise sur elle qui lui paraissait incompréhensible. Pourquoi se laissait-elle entrainer? Mais rien n'arriva. Rien de tout ce qu'elle put imaginer arriva. Il s'éloigna, retirant sa main, et se rassied en faisant une remarque qui cette fois-ci l'offusqua. Un tel contact, juste pour un grain de riz? S'ils ne faisaient pas déjà mauvaise impression dans ces lieux, il était clair qu'elle lui serait sauté à la gorge en lui gueulant qu'il aurait simplement pu le lui dire, mais elle n'en fit rien. À la place elle se contenta de se racler la gorge pour tenter de faire disparaitre son mal aise, et lança un simple:

"Ah...je vois"

Intimidée, elle entendit à peine les paroles qu'il laissa s'échapper ensuite, mais voyant ses gestes elle devina ce qu'il avait dit. Elle se mit également à chercher l'employé du regard pour finalement l'interroger quand il passa devant elle.

"Ex-excusez moi Monsieur. Nous avons fini notre repas et nous aimerions avoir un dessert."

Jetant un regard à Andrew et lui lança un séduisant clin d'œil , elle se décida à mettre en œuvre son idée de tout à l'heure, tentant de prouver qu'elle n'était pas si timide qu'elle ait pu le paraitre. Se retournant donc vers le serveur, elle lui demanda d'apporter les deux spécialités de la maison, lançant au hasard pour qui serait le plat, sachant déjà qu'ils y toucheraient tout les deux.

"Ce sera le fondant au caramel pour moi, et pour lui le mille-feuilles."

L'homme confirma sa demande en lui faisant une légère révérence puis saisit leur assiettes terminées avant de partir. Elle se tourna de nouveau vers le Plumentine, un sourire fière aux lèvres. Croisant ses jambes sous la table et ses bras devant le garçon, elle demanda d'un ton volontairement plus aigu si l'idée lui convenait toujours.

"Ma proposition était toujours valide n'est-ce pas? Du moins je l'espère, sinon il est trop tard."

Pour le moment elle n'avait plus qu'une chose en tête. Prouver à cette chère Plume qu'elle n'était pas facile, ou complètement idiote plutôt. Une peine d'amour? Non, même ça elle n'y songeait plus. Il ne l'aurait pas si aisément. Elle ne se laisserait plus surprendre et elle serait forte. Si elle avait pu survivre à ce moment ou il lui avait doucement retiré le grain de riz des cheveux devant toute la clientèle du Lys, elle surmonterait bien des épreuves pendant cette soirée...mais maintenant, elle était prête à leur faire face.


Dernière édition par Alyrah Leyume le Jeu 24 Mar - 1:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew McAllen
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 08 Avril
▌Pays d'origine: États-Unis
▌Statut: 6ème année

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Dim 27 Fév - 21:03

Qu’essayait-elle de lui prouver, tout d’un coup ? L’attitude d’Aly changeait, comme si quelqu’un avait soigneusement pressé un interrupteur dans son dos et en avait changé le mode. Toute trace de timidité s’était envolée, et la jeune fille qui au début du dîner hésitait sur son choix de repas commandait à présent deux desserts sans lui demander son avis. Bon, elle le connaissait déjà, son avis, mais il y avait une marge entre la réserve dont Aly faisait preuve un peu plus tôt et cette soudaine audace. Essayait-elle de l’impressionner ? Une façon de faire passer la nervosité, peut-être ? Allez savoir. Andrew décida qu’il était inutile de chercher à comprendre le fonctionnement du cerveau féminin, et se contenta se rendre son large sourire à Alyrah pendant que le serveur s’éloignait pour mieux leur apporter à chacun leur portion de dessert.

" En fait, j’avais soudainement envie d’une glace. "

Andrew abaissa son regard sur la nappe et y chassa une miette de pain avant d’éclater de rire.


" Tu y as cru ? Allez, pas même deux secondes ? "

De la glace, il y en avait à la pelle à la cantine de la Grande salle. Pas une semaine ne s’écoulait sans qu’une nouvelle saveur soit sur le menu du jour. Certains étaient fans, tant mieux pour eux. Andrew préférait des trucs un peu plus élaborés qu’une boule de glace ou de gelée dans un bol. Après ça, les elfes n’avaient peut-être pas son imagination débordante. Le club de pâtisserie de l’école devrait se charger des desserts. Andrew songea à en faire la requête à Adé et Lizzy, la prochaine fois qu’il les verrait. Une fille qui cuisine bien, qu’on se le dise, ça récolte beaucoup de points. Pas étonnant qu’Alex sorte avec Lizzy depuis un moment.

* Faudrait quand même pas qu’il abuse sur les biscuits, un Plume obèse, ça le fait pas ! *

Le serveur revint avec le mille feuilles et le fondant au caramel juste à temps pour tirer Andrew de ses pensées quasi profondes.


" Ça l’air vachement bon ! À la tienne, Aly ! "

Fourchette en l’air, Andrew porta son toast à la Dorelly avant de plonger son ustensile tête première dans la pâte feuilletée. Il ne s’était pas trompé, le dessert valait bien son prix. Andrew en profita pour attirer l’attention du serveur avant qu’il ne éclipse une nouvelle fois.


" Ce sera une addition. "

Règle d’or d’Andrew. Faire payer une fille au resto, c’était vraiment manquer de galanterie. Tout sourire, il reporta son attention sur Aly, et poussa son mille feuilles vers elle afin qu’elle en prenne une bouchée.

" T’en veux ? Il est assez sucré. "

Andrew jeta un coup d’oeil par la fenêtre ; le noir total. Un noir d’encre, même. Si le lampadaire n’était pas allumé dans la rue, on n’y verrait pas plus loin que le bout de son nez. C’était parfait. Et le repas tirait à sa fin. Ils allaient être pile à temps. Un sourire charmeur scotché sur le visage, il se pencha une seconde fois au-dessus de la table et murmura à Aly :

" Tu vas devoir me suivre, pour la surprise. T’es toujours partante ? "

Tant de mystère. Les Cinq Plumes adoraient cette idée d’entraîner les filles sans leur dire de quoi il retournait. Ils le faisaient pratiquement tous. La curiosité de l’inconnu. Le besoin de savoir. L’envie d’être surprise. Aucune fille ne résistait. Aucune n’était déçue non plus. Andrew devait avouer aussi qu’il ne faisait pas le même coup à plus d’une fille. Niveau crédibilité oblige, autrement, pour quelle espèce de salaud passerait-il, à offrir le même numéro remâché à chaque fille ? Non, Andrew était plus inventif que ça. Il ne faisait pas partie des Cinq Plumes sans raison.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyrah Leyume
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 17 mars
▌Pays d'origine: Angleterre/Japon
▌Statut:

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Jeu 24 Mar - 1:48

Il l'avait aperçu, ce changement soudain de caractère. Normalement, comme ça n'était pas rare que ça lui arrive, elle l'aurait mal prit. Là, c'était son intention. Ça marchait et elle aimait ça. Ne désirant pas plus que ça observer le serveur s'en aller vers les cuisines pendant une éternité, elle se tourna de nouveau vers la raison de sa présence au Lys. Andrew la regardait, toujours aussi souriant. N'avait-il pas mal à la mâchoire à force? Oui, question idiote, mais je ne fais que transcrire ce que n'importe qui aurait pu penser...ou plutôt ce à quoi Alyrah songeait. Cette dernière ne pouvait se plaindre après tout, car le sourire charmeur du Plume faisait son effet. Elle aussi elle souriait. Enfin, jusqu'à ce que cet idiot lance une idiotie.

* I-il est sérieux là? Il veut ma mort ou quoi? *

Toutefois, au moment ou sa fureur allait reprendre le dessus, il éclata de rire. La jeune adulte sentit ses joues rougir de honte alors qu'elle rebaissait sa main à peine levée dans le but de gifler - délicatement, je vous rassure - le sportif qui, en cette douce se soirée, semblait plus se prendre pour un humoriste. À la question qui suivit, elle ne répondit pas. Elle n'allait quand même pas lui dire qu'elle l'avait cru. Vous imaginez la honte? Et puis, il le savait probablement déjà vu la tête qu'elle lui faisait. Elle n'avait pas l'air tant en colère, morte de rire ou quoique soit. Il l'avait juste encore une fois mise mal à l'aise. L'admettre ne ferait qu'abaisser encore plus son estime de soi-même. Regardant ailleurs, elle se contenta de penser son seul commentaire.

* Idiot *

Elle ne vit même pas le serveur repasser, sortant de ses pensées seulement quand l'autre sorcier lui souhaita un bon dessert. Elle n'avait rien contre un bon fondant ou un mille feuille, mais à y songer elle n'avait plus vraiment faim...et elle avait mangé énormément de sucreries ces derniers jours. Elle s'était pas pesée. Maintenant qu'elle y pensait, elle avait peut-être pris une dizaine, voir une quinzaine de livres. La nippone se montra donc hésitante face à son fondant qui pourtant sentait magnifiquement bon. Posant timidement sa main sur sa fourchette, elle observa son interlocuteur visiblement satisfait de son dessert annoncer qu'il n'y aurait qu'une addition. Aussitôt elle riposta en serrant ses doigts sur l'ustensile.

- Andrew! Tu n'es pas obligé, j'ai amplement de quoi payer mon repas.

Voyant qu'il changeait déjà de sujet, elle n'alla pas plus loin dans sa protestation. Lui lançant un regard qui voulait dire que s'il voulait payer c'était son choix, elle soupira et leva sa main maintenant "armée". Il lui avait proposé de goûter son dessert. Elle ricana et pointant les piques de sa fourchette vers l'assiette du garçon elle ajouta.

- En échange, tu devras être mon goûteur et t'assurer que mon repas n'est pas empoisonné, Ô grande Plume que tu es.

Plantant finalement l'objet dans le mille-feuille, elle gouta au dessert de l'étudiant avant même de toucher au sien. C'était vraiment délicieux. Il fallait s'y attendre vu la réputation du restaurant. Elle mâchait toujours quand le garçon se rapprocha de nouveau pour chuchoter à son oreille. Rosissant, elle failli étouffer avec sa bouchée avant de calmement se reprendre et sourire à Andrew.

- Oui---oui! Bien sûr que je suis toujours partante.

Elle était curieuse, certes. Elle ne pouvait s'empêcher de se demander, probablement comme toutes les filles qui avaient pu traîner avec Mr.McAllen, ce qu'il lui cachait. Un esprit si fourbe pouvait avoir dans la tête n'importe quel scénario. Elle n'était pas contre le fait de prendre le risque. Parce que, oui, elle considérait l'idée de suivre la Plume comme un évènement qui pouvait s'avérer dangereux. La sorcière s'y préparait déjà, autant physiquement que psychologiquement. Elle était effrayée autant qu'excitée à par l'idée de savoir la réponse à toutes les questions auxquelles elle pouvait songer. Gardant toutefois conscience de la présente distance entre elle et le jeune homme, elle recula un peu sur sa chaise et lança la première chose qui lui passa par la tête pour ne pas avoir l'air sous son emprise. Cette fois ci, elle planta sa fourchette dans le fondant, la releva et tendit la bouchée à Andrew, ravalant discrètement sa salive pour sembler plus confiante lorsqu'elle prendrait la parole.

-Alors, cher goûteur, est-ce empoisonné?

Surement pas, mais c'était toujours amusant, ce petit jeu.


Dernière édition par Alyrah Leyume le Sam 9 Avr - 16:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew McAllen
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 08 Avril
▌Pays d'origine: États-Unis
▌Statut: 6ème année

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Ven 8 Avr - 17:41

Aly tombait facilement dans le panneau. Ses joues roses à chaque nouvelle remarque un minimum audacieuse faisaient sourire Andrew. Il n’y connaissait rien à la mentalité japonaise, et ne savait s’il devait attribuer ce côté candide à la nationalité de la jeune fille, ou s’il était dans la nature d’Aly d’agir comme ça. Il voyait par contre qu’elle avait mordu à l’hameçon, et que l’espace d’un court instant, elle avait pensé qu’il s’était bel et bien ravisé sur son choix de dessert. Elle ne resta pas mal à l’aise bien longtemps puisqu’elle s’empressa de le nommer gouteur du dessert. Andrew ne se fit pas prier pour prendre une bouchée, visiblement amusé par le surnom dont l’affublait la jeune fille. Cette dernière se disait toujours partante pour la surprise, ce qui enchantait littéralement Andrew. Fourchette en bouche, il mastiqua un moment sa part avant de déclarer, solennel :

" Aucun poison détecté, ma reine ! Soyez rassurée, en tant que votre humble serviteur, si quelqu’un ose, je le jetterai aux lions sans hésiter. "

Ils terminèrent leur dessert le sourire aux lèvres, et à la sortie du restaurant, Andrew régla la note pour le repas alors que le dénommé Albert leur souhaitait une bonne fin de soirée.

* J’y compte bien, tu peux en être sûr *

La porte du Lys Blanc se referma derrière eux, laissant l’obscurité les entourer. Andrew, qui avait jeté un coup d’œil à l’horloge murale en sortant, fit savoir à Aly qu’ils avaient encore un peu de temps devant eux, mais qu’il fallait tout de même se rendre sur place. Un sacré tuyau, qu’il avait eu ! Ce n’était pas la Gazette du Sorcier qui allait publier ça. Andrew se disait qu’il allait devoir remercier sa sœur qui, pour une fois, et sans le savoir, lui avait envoyé un hibou transatlantique qui valait son pesant d’or pour le Plume qu’il était. Sans attendre, il se saisit de la main d’Aly et l’entraîna dans une rue pavée, faiblement éclairée.

" Reste près d’moi, y’a des sorciers louches qui peuvent traîner dans l’coin à cette heure. "

Andrew savait de quoi il parlait puisqu’il quittait souvent le Corn Flex aux petites heures de la nuit pour rentrer au château. Il lui était arrivé, à plusieurs reprises, de croiser le chemin de types peu fréquentables aux allures de bandits de grands chemins. Pas de quoi impressionner Andrew.

" T’inquiète, tant que j’suis là, il ne peut rien t’arriver, je dégaine ma baguette plus vite que mon ombre. "

Il appuya ses dires d’un clin d’œil rassurant. Andrew n’en était pas à sa première bagarre, et il se trouvait qu’il était également doué en sortilèges. Aly pouvait être rassurée, si Andrew étudiait en Police Magique, c’était pas seulement pour impressionner les filles. Il possédait vraiment les aptitudes requises, ses muscles ne servant pas non plus qu’à faire fantasmer, qu’on se le dise. Il avait cette carrure depuis bien avant les Cinq Plumes. Être membre des Cinq Plumes ne faisait que mettre une emphase sur ce physique avantageux qu’il entretenait depuis déjà de nombreuses années. Comme il était le fils d’un joueur de Quidditch professionnel, il ne pouvait en être autrement, c’était con comme ça. Les parents transmettent ce qu’ils peuvent à leurs gamins.

" C’est par là-bas, suis-moi. "

Aly semblait hésitante, ils étaient pratiquement tout au bout du village, et au-delà, il n’y avait pratiquement rien. Ils sortirent tout de même hors de Bourg-en-bière, du moins du village, pour se rendre au port. Là, ils marchèrent sur un long quai de bois où Andrew lâcha la main d’Aly, visiblement à la recherche de quelque chose qu’il trouva enfin à quelques mètres du bout ; une chaloupe. Très rudimentaire, avec deux rames et deux bancs pour s’asseoir. Andrew descendit dans l’embarcation et alluma une bougie dans une lanterne accrochée à l’extrémité avant. Il tendit ensuite les bras vers Aly, toujours sur le quai.

" Viens, on y est presque. "

Viendra, viendra pas ? Chose sûre, plus question de reculer, après ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyrah Leyume
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 17 mars
▌Pays d'origine: Angleterre/Japon
▌Statut:

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Lun 25 Avr - 1:01

Il fallait dire qu'il avait un très bon sens du jeu. Automatiquement il avait prit le rôle qu'elle lui avait attribué avec le sourire. De son côté, Alyrah ne pouvait s'empêcher d'admirer sa réaction avec un sourcil relevé. Un peu car elle était surprise et encore un peu plus car elle était impressionnée. Ricanant, elle retourna à son propre repas et ils terminèrent donc dans un joyeux silence qu'on devinait né du bon goût des desserts. La nippone ne finit pas son assiette comme elle s'en était doutée plus tôt. C'était délicieux mais elle n'avait pas trop envie de sucre avec tout celui qu'elle avait pu avaler dans les derniers jours. Au lieu de terminer cette dernière, elle avait bu ce qu'il lui restait d'eau et attendu que le serveur repasse. Ce qui ne tarda pas. Andrew paya, à son plus grand malheur, puis l'homme leur souhaita une bonne soirée. Le remerciant, elle se leva et suivit son "cavalier" qui visiblement semblait impatient à l'idée d'encore une fois la surprendre.

Aly ne l'admettra jamais, mais dès qu'ils furent sortis du luxueux restaurant et que l'obscurité prit un vilain plaisir à les entourer, elle se rapprocha d'Andrew. Si elle n'avait pas été si timide, elle se serait tout de suite agrippée au bras du garçon. Or, elle l'était. Elle avait donc gardé une certaines distance jusqu'à ce que lui même se décide à lui prendre la main. Elle sautilla. Un sursaut, pas de la joie ou quoi que ce soit d'autre. Ça ne lui avait pas fait peur, elle ne s'y attendait tout simplement pas. Les joues rosies, elle ne se gêna pas pour le suivre en serrant sa main sur celle de la Plume. Écoutant son conseil, elle se rapprocha un peu et osa enfin poser sa deuxième main sur le bras de son compagnon. Elle était un peu rougie par sa timidité autant par le temps qui se faisait très légèrement plus frais, mais elle appréciait tout de même le contact et le simple fait qu'il ait pensé à l'avertir de rester près. Elle savait que certains garçons n'étaient pas comme cela.

Elle se sentait bien. En sécurité. Comme si toute la noirceur autour d'eux n'existait pas et était en fait les rayons les plus imposants du soleil. Vous auriez vu la nippone dans la noirceur totale, seule, vous verriez très rapidement la différence. Elle aurait été totalement paniquée, aurait crié et aurait très probablement fini par pleurer comme une gamine. Non, là, elle était vraiment bien. Après tout, qui ne se serait pas cru en sécurité en compagnie d'un garçon qui étudie pour être auror? Sans même en être consciente, elle souriait. Ils auraient passé la nuit entière sous la nuit pas très lumineuse qu'elle ne se serait même pas plaint.

Toutefois, tout a une exception. En presque quatre ans jamais elle n'était allée ou il la menait. De nouveau, elle hésitait. Peut-être était-ce dangereux? Vous l'aurez deviné. Elle n'aimait pas le danger. Sous toutes ses formes. Mais ce qui l'effrayait le plus c'était tout simplement de ne pas savoir ce qui l'attendait. L'inconnu. S'il y avait bien une chose qui lui faisait plus peur que la noirceur, c'était bien l'inconnu. Elle ne disait pas que ce n'était pas bien d'innover, de faire différent. Elle aimait bien le simple fait d'avoir accepté d'accompagner un garçon qu'elle ne connaissait pas dans un endroit qu'elle n'avait jamais visité. Jusque là, elle n'était certainement pas déçue. Ses doigts se serrèrent à nouveau sur la main du Plumentine quand il lui indiqua de la suivre. Ils n'étaient pas loin. Ils sortaient de Bourg-en-Bière.

À un moment il lâcha sa main. Aussitôt, elle eu un frisson et croisa ses bras. Le simple fait qu'elle n'ait plus ce tout petit contact lui donnait la chair-de-poule. Sur le quai, elle le suivait, regardant par dessus ses épaules. Elle devenait nerveuse au moindre instant ou il lui semblait trop loin. Il trouva rapidement ce qu'il cherchait. C'était une chaloupe. Au moins elle n'avait pas peur de l'eau, ça aurait été le comble. Mordillant ses lèvres, elle l'observa allumer la lanterne puis se retourner vers elle. Caressant ses propres bras pour tenter de se rassurer, elle regarda une dernière fois derrière elle et se dit que si elle n'y allait pas, elle ne se ferait que du mal. Le regardant, elle hocha la tête et approuva également à l'aide de sa voix.

"Da-D'accord."

Elle avança doucement et posa ses mains sur les épaules d'Andrew pour s'assurer un certain équilibre. Je ne vais certes pas oublier de vous mentionner qu'encore une fois, ses joues se réchauffèrent. Tranquillement, elle le rejoint, chutant presque sur lui par maladresse. Elle rougit un peu plus quand après sa presque gaffe, elle ouvrit les yeux et se rendit compte qu'elle faisait face à la chemise du jeune homme. Elle se tourna et recula en ricanant nerveusement. Après quoi, elle s'assied sur le banc prévu à cet effet derrière elle et resta silencieuse. C'était le moment...

* Impressionne-moi, Andrew McAllen... *


Dernière édition par Alyrah Leyume le Ven 12 Aoû - 13:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew McAllen
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 08 Avril
▌Pays d'origine: États-Unis
▌Statut: 6ème année

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Lun 30 Mai - 11:35

Il n’était normalement pas permis de fréquenter le port si tard dans la nuit. Par mesure de sécurité, blablabla, des trucs rabat-joie comme ça. Une simple corde interdisait l’accès au quai, mais Andrew l’enjamba comme on évite une flaque d’eau. La chaloupe devait également appartenir à quelqu’un. Une autre formalité qui ne le dérangeait pas puisqu’il savait ce qu’il faisait. Le lendemain matin, le propriétaire de l’embarcation retrouverait son bien là où il l’avait laissé. Comme il se plaisait à le répéter, Andrew ne volait que des cœurs. S’il commençait à voler des chaloupes, où irait le monde ? Il attrapa Aly par la taille afin qu’elle ne bascule pas dans l’eau par mégarde, et il en fallut de peu puisqu’à cause du mouvement, la chaloupe se mit à tanguer de gauche à droite, n’aidant en rien l’équilibre du Plume. Au final, la scène porta à sourire et Aly prit place sur un des deux bancs.

" T’as froid ? "

Il se faisait tout de même tard, et sans le soleil, l’air était un peu frais. Sans attendre de réponse, Andrew sortit sa baguette magique et lança un sortilège faisant aussitôt apparaître une couverture qu’il déposa sur les épaules d’Alyrah.

" Prête ? "

Andrew s’assied sur l’autre banc d’en face et se saisit des rames. Pagayer ne lui demandait pas beaucoup d’efforts puisqu’il était très sportif. Une fois soulevées et dès la première rotation, les rames provoquèrent de légères vagues qui vinrent se briser contre la coque de l’embarcation. Le quai rapetissait à vue d’œil alors qu’ils avançaient sur la surface de l’eau sombre. Andrew se mit à observer Aly qui, silencieuse, jetait des coups d’œil de chaque côté. Sans doute n’était-elle pas rassurée, ou alors se demandait-elle jusqu’où pouvait-il l’emmener, et dans quel but. Il esquissa un sourire en coin, amusé. Aly possédait un petit quelque chose qui l’attendrissait. À coup sûr, elle ignorait à quoi elle avait dit oui, en acceptant d’abord de dîner avec lui, puis de le suivre en plein cœur de la nuit sans savoir jusqu’où il la conduirait. En y repensant, ça devait lui demander bien du courage, vu son caractère timide. Andrew rama encore quelques minutes avant de déposer les avirons.

" Voilà, on y est ! Ça devrait aller, ici… "

Ils étaient surtout au beau milieu de nulle part, oui, entourés d’eau, dans une chaloupe minuscule, et en pleine obscurité. Et tout ce qu’Andrew savait faire à ce moment précis, c’était d’afficher un sourire.

" Lève les yeux. "

Joignant le geste à la parole, Andrew pointa le ciel de son index.

" Des perséides, ou une pluie d’étoiles filantes, si tu préfères. C’est la saison, à ce qu’il paraît. "

Le firmament était d’un bleu marin très clair, sans nuage. À l’horizon, il n’y avait que de l’eau noire, et une ligne pour séparer la mer du ciel. À Dublin, la vue devait être très différente, et beaucoup moins prenante. Là, ils étaient en pleine nature, pile au bon moment. Andrew se leva et vint s’asseoir près d’Aly pour mieux scruter le ciel au-dessus d’eux, les mains appuyées sur le banc pour mieux pencher la tête vers l’arrière.

" Imagine le nombre de vœux que tu peux faire ce soir, c’est dingue, tu trouves pas ? Hey ! Il y en a une, là, tu la vois ? "

Andrew pointa une étoile du doigt alors qu’elle traversait le ciel à vive allure.

" T’as une idée de vœu, Aly ? "

Pour sa part, Andrew ne saurait dire. Forcer son propre destin ne lui vint jamais à l’idée. Pas comme ça, en tout cas. Il ne croyait pas non plus au destin, pour tout dire. La filière de Symboliste était pour lui à la fois une grosse connerie et un grand mystère. Certaines prédictions devaient bien se réaliser de temps en temps, mais les probabilités étaient si minces qu’au final, il préférait compter sur ses aptitudes personnelles. Et puis on ne pouvait pas demander n’importe quoi à une étoile, pas vrai ? Selon ce que lui avait dit sa sœur, les étoiles seraient des âmes, et elles emporteraient les vœux qui leur seraient fait jusque dans l’au-delà pour qu’ils soient exaucés. Les légendes, c’était toujours assez sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyrah Leyume
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 17 mars
▌Pays d'origine: Angleterre/Japon
▌Statut:

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Ven 12 Aoû - 14:36

Malgré sa curiosité, la jeune Dorelly se doutait bien que ce qu'ils faisaient à l'instant même n'était pas très légal. Plutôt ironique en y repensant. Après tout, tout les deux se dirigeaient vers des carrières dont on perd les droits quand on a un casier judiciaire. Du moins, c’était le cas chez les moldus...elle n'était pas plus au courant que cela à propos de ce qu'il en était chez les sorciers. Peut-être avait-elle mal révisé un de ses cours? M'enfin bref, tout ce qui l'importait à l'instant c'était de savoir ce que ce cachotier de Plume lui préparait. Elle savait qu'elle ne serait pas déçue, mais ne pouvait s'empêcher de se demander jusqu'à la dernière minute ce qu'il mijotait. Même le fait qu'il l'emmène sur une chaloupe n'était pas un indice suffisant pour comprendre où il voulait en venir. Son cœur battait intensément vite, mais elle se demandait bien si c'était dû à cette proximité forcée par l'embarcation où à la nervosité que les évènements lui faisaient ressentir. Alors qu'elle s'en questionnait, toujours tremblotante, il fini par lui demander si elle avait froid.

Aly aurait bien voulu répondre, elle n'en eu pas le temps. À l'instant même où ses lèvres s'entrouvrirent pour lancer un "Non, ça va" - puisque elle ne voulait pas encore de la 'charité' de son hôte -, une couverture vint se poser sur ses épaules. Trop tard, il l'avait bien vu qu'elle frissonnait. Pas grave, la prochaine fois elle le devancerait. Le voyant ranger sa baguette et s'asseoir pour commencer à ramer, elle eut un nouveau frisson. La petite question qu'il ajouta à tout cela, bien que n'étant qu'un simple mot, ajoutée à cela, fit battre son cœur de plus belle. Ça y était presque.

Il se mirent à avancer plutôt rapidement, mais pas trop bien sûr. Alyrah trouva tout de suite le bruit de l'eau tapant l'embarcation plutôt relaxant. Certes, cette rassurante idée lui quitta bien vite la tête quand elle songea aux nombreuses bestioles magiques vivant sous l'eau qu'elle avait autrefois étudié à Rieno. Elle regarda autour d'eux, tentant de déceler d'autres mouvements dans l'eau que celui provoqué par les pagaies causaient. Malheureusement pour elle, à part ce que la lanterne qu'avait allumé Andrew illuminait, ce qui les entourait devint bien vite le noir total. Ne voulant pas trop s'inquiéter à propos de cela, elle se blottit un peu plus dans la couverture et se retourna vers le plumentine qu'elle décida de ne plus cesser d’observer jusqu'à ce qu'on lui donne l'ordre ou on lui fasse la proposition d'en faire autrement. Cette vision ce voulu étonnamment, ou pas, encore plus apaisante que le son de la chaloupe se déplaçant. À le fixer comme cela, elle ne vit même pas le temps passer, et bientôt tout mouvement ininterrompu et le garçon lui adressa la parole.

" Voilà, on y est ! Ça devrait aller, ici… "

Elle le regarda et failli éclater de rire. Là, en plein milieu de nulle part? Qui avait-il de si impressionnant dans un lieu pareil? Si elle avait été en présence de quelqu'un d’effrayant, elle aurait tenté de s'enfuir à la nage...quitte à y laisser sa peau contre un strangulot. Toutefois, le sourire de la Plume eu encore l'incroyable capacité de la rassurer. À peine se sentit-elle un peu mieux qu'il lui indiqua de lever les yeux autant par les geste que la parole. Elle lui sourit en haussant un sourcil et s’exécuta. À ce moment là, elle comprit enfin ce qu'il lui avait caché. Oh, elle en avait déjà vu des étoiles filantes...mais c'était il y a de cela très longtemps pendant un séjour à la campagne avec sa famille. À part ça, la moindre étoile était invisible d'où elle vivait à Tokyo, et elle n'avait jamais vraiment prit le temps de regarder les étoiles de SWYN. C'était une vue prenante qu'elle n'aurait jamais pensé croiser ce soir là en allant s'acheter des chocolats. Elle était si ébahie qu'elle ne prit même pas conscience du déplacement de l'autre étudiant. Elle ne le remarqua que quand elle tenta de se retourner vers lui et ne le vit pas...un instant elle eut une de ses peurs, mais elle comprit bien vite quand ce dernier fini par reprendre la parole en lui pointant une étoile qu'elle ne put s'empêcher de regarder défiler à toute allure.

Un voeu? Tout ceux qui lui vinrent à l'esprit sur le coup lui sortirent bien vite de la tête. C'était des souhaits égoïstes. Elle les auraient bien fait si ça n'avait pas été le cas. Si elle avait su l'existence de cette pluie ce matin là, peut-être serait elle accoudée au rebord de sa fenêtre à souhaiter le retour d'Allister. Elle aurait bien demandé à une étoile d'avoir bientôt la chance d'avoir le garçon à côté d'elle à elle seule...sa simple présence lui faisait tellement de bien après tout. Toutefois, elle avait songé aux centaines d'autres filles qui auraient voulu être à sa place ce soir là, et elle n'osa pas poser un tel voeu. Ensuite vint l'idée de demander un simple, tendre et doux baiser, caché de tout les autres. Elle ne pouvait nier que c'était tentant, énormément tentant...mais si lui n'en avait pas envie ce serait encore pire que de souhaiter sa compagnie. Elle soupira et finit par lancer un petit sourire à 'Drew.

"Non, je n'en ai pas un en particulier."

Serrant ses mains sur la couverture, elle poursuivit la conversation, presque sans s'en rendre compte.

"On a toujours l'impression de vouloir quelque chose, et finalement quand on a une chance de faire un voeu...on ne sait pas quoi demander. C'est plutôt idiot, vu comme ça...non?"

Dans un moment pareil, il lui était complètement impossible de penser à sa famille, de leur souhaiter du bien. C'était comme si, ne serait-ce que pour l'instant, là sur cette chaloupe, elle était seule au monde avec Andrew. Les deux derniers êtres de la terre...mais faire un voeu par rapport au garçon lui restait impossible, même si ça avait vraiment été le cas. Son cœur ne lui en permettait pas autant. Tout ce qu'il lui restait à souhaiter, c'était qu'il ait les mêmes voeux qu'elle et qu'il les réalise...mais elle savait bien que c'était impossible, parce qu'une Plume c'est une Plume; Un être exceptionnel, mais inapprochable. Pas pour une fille aussi normale et inintéressante qu'Alyrah en tout cas. Bientôt le rêve se terminerait et à nouveau, elle devrait faire face à la réalité.

Les princes charmants, arrivant sur un cheval blanc, ça n'existe pas...

"Désolée, Andrew."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew McAllen
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 08 Avril
▌Pays d'origine: États-Unis
▌Statut: 6ème année

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Mer 14 Sep - 15:44

Pas de vœu, mais un soupir ? Voilà qui en disait long, et entrait en contradiction avec la réponse qu’elle venait de lui donner. Alyrah avait des souhaits, oui, mais elle ne voulait pas briser le libre arbitre de personne pour les obtenir. C’était tout à son honneur, d’autant plus que la plupart des gens n’aurait pas une telle moralité si les étoiles pouvaient réellement exaucer les vœux ou encore si on leur offrait une lampe magique sur un plateau d’argent. Andrew l’écouta philosopher un instant, puis sourit en quittant le firmament des yeux pour la regarder.

" C’pas idiot… "

Il fit une courte pause, songeur.

" Si la magie pouvait tout régler d’un simple coup de baguette magique, ça serait trop facile, tu crois pas ? Et puis t’imagines si deux personnes souhaitent la même chose, genre devenir la personne la plus riche du monde ? "

Il rit en imaginant deux types gagnant à la loterie avec les mêmes numéros. Si tout le monde pouvait demander n’importe quoi, ça deviendrait vite le chaos. Le mérite n’existerait plus et la valeur de l’argent perdrait tout son sens. Mais ça ne voulait pas dire que certains vœux ne se réalisaient jamais, loin de là. Suffisait de rester dans le cadre du réaliste et du possible, quoi. Au fond, Aly avait raison, et personne ne savait vraiment quoi demander, pour des tonnes raisons différentes. Sans compter qu’on pouvait aussi souhaiter quelque chose pour le regretter dans la seconde où elle s’est réalisée. Compliquée, finalement, cette histoire de vœux. Andrew se tourna un peu plus vers Alyrah en lui jetant un regard interrogateur.

" Pourquoi t’es désolée ? "

Il accompagna sa question s’un sourire en coin. Si elle avait fait une gaffe, ou si elle pensait avoir dit quelque chose de déplacé, il n’en était rien, ou alors Andrew n’avait rien remarqué sinon la couleur chocolatée de ses prunelles d’un peu plus près. Toujours assit sur le banc, il pivota complètement vers elle, tournant le dos à l’obscurité derrière eux. Le taon de son pied cogna contre quelque chose qui lui fit baisser le regard. Intrigué, Andrew se pencha pour sortir un coffre de sous le banc. Il le déposa sur ses genoux et l’examina.

" Qu’est-ce que tu crois qu’il y a à l’intérieur ? Un trésor ? Rolling Eyes "

Andrew ne croyait pas qu’il pouvait vraiment contenir des pierres précieuses ou de véritables pièces d’or, mais bizarrement, il n’était pas convaincu de l’option des hameçons pour la pêche non plus. Ce n’était ni la saison, ni l’endroit. Dans ce cas, que pouvait bien renfermer ce vieux coffre marron ? Le déposant dans le fond de la chaloupe, Andrew défit le loquet et l’ouvrit.

" Wow, y’a plein de potions, là-dedans ! Philtre calmant, polynectar, Felix Felicis, hey t’as vu ça, d’la chance liquide ! "

Andrew tendit deux fioles au hasard à Alyrah pour lui faire voir les fioles étiquetées.

" Il y en a au moins une douzaine différentes, t’as vu ? "

Au fond du coffre, plusieurs contenants de verres renfermaient des algues marines. Décidément, le sorcier à qui appartenait l’embarcation était un sacré adepte de potions en tout genre. Andrew en déboucha une pour la sentir, puis renferma le bouchon avant de la remettre à sa place, puis il délaissa le coffre pour reporter son attention sur Alyrah.

" Ça aurait été sympa de trouver des feux d’artifices, t’es pas d’accord ? Tiens, tu vois, c’était ça le vœu qu’il fallait faire ! "

Andrew ricana, amusé par l’ironie de la situation, se désintéressant des potions pour poser à nouveau son regard sur la Dorelly assise à côté de lui.

" Tu veux rentrer, Aly ? "

Il parlait à voix basse, un peu par réflexe. Lui, il était habitué à sortir jusque tard dans la nuit, au Corn Flex, à la Pimentine ou ailleurs, mais ce n’était sûrement pas le cas d’Alyrah. Minuit ne devrait sûrement pas tarder à sonner, et elle était peut-être fatiguée. Andrew se rappelait lui avoir promis de la reconduire jusqu’à son dortoir lorsqu’il serait temps de rentrer au château… S’ils rentraient au château, bien sûr.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyrah Leyume
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 17 mars
▌Pays d'origine: Angleterre/Japon
▌Statut:

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Jeu 5 Jan - 7:26

Alyrah sourit faiblement en se souvenant des mots que le jeune homme avait ajouté à la fin de ses arguments pour ne pas faire de vœu. Ce serait la catastrophe oui. En fait, Aly croyait bien avoir déjà regardé un film américain dans lequel le personnage principal se voyait octroyer le travail de remplaçant de Dieu et, écrasé sous une pile de demandes, il disait ' oui ' à toutes celles-ci. Du coup, des tonnes de gens gagnaient le gros lot et en bout de ligne n'avaient qu'environs 7 $...ou un truc comme ça. Après, pas étonnant qu'ils se plaignent. M'enfin, là n'était pas l'important. Pourquoi elle pensait à la cinématographie alors qu'elle avait des choses importantes lui traversant la tête depuis de longues minutes déjà? Elle-même était un peu mélangée par ses songes. Elle aurait bien voulu répondre à la question qu'il venait tout juste de lui poser, mais son retard - causé par ses pensées loufoques - l'en avait empêché. Déjà, il parlait d'autre chose. Pas grave, elle s'expliquerait à la prochaine occasion...mais elle avait réalisé une chose et déjà, elle agissait différemment à cause de cette prise de conscience. Elle ne rougissait plus. Enfin, plus autant...car encore par habitudes culturelles, la proximité entre-eux était un peu gênante.

La trouvaille d'Andrew était des plus intéressantes. Enfin, la demie nippone voyait plus cela comme un évènement lui donnant plus de temps pour trouver les bons mots à dire. Pourquoi était-elle désolée? Il fallait dire qu'elle n'en était même pas certaine. Déjà, elle se sentait mal de lui voler une soirée où il aurait pu s'amuser avec une fille beaucoup plus ouverte qu'elle. Ensuite, il y avait les pensées qu'elle avait eut quand il avait inclut à la conversation cette histoire de vœux. Finalement...c'était son affreux mensonge qu'elle regrettait le plus. Elle se força à sourire en coin quand il lui demandait ce qu'il pouvait bien y avoir dans le petit coffre. La brunette voulait bien savoir, ça lui changerait un peu les idées pendant un court instant. Il ne fallait pas qu'elle se donne mal à la tête à trop y penser non plus, non? Son visage témoignait de sa stupeur alors que des flacons étaient mis au hasard entre ses mains.

" Ce ne sont pas toutes des potions simples et recomandées. Il faut juste espérer que ce coffre n'appartient pas à un sorcier avec de mauvaises intentions, je suppose. Qui sait ce qu'il pourrait faire avec du Polynectar ou de la chance liquide. "

Elle déposa les deux fioles qu'il lui avait donné dans le coffre juste avant qu'il ne reparle. Effectivement, des feux d'artifices auraient été génial. Si peu pour émerveiller... Enfin, elle aurait des tonnes d'occasion d'en voir. N'empêche, elle ricana doucement à la référence à la précédente conversation et hocha la tête pour approuver cette dernière. Même si le souhaiter n'y aurait pas changé grand chose à son avis, ça aurait très bien pu être une idée...parmi tant d'autres. Elle ferma les paupières un instant pour se calmer un peu, sentant que le moment était arrivé pour faire ses explications. Elle voulait rentrer, oui, mais pas avant de s'être convenablement excusé. Quand elle ouvrit à nouveau les yeux et les posa sur le Plume, elle affichait une expression cent fois plus sérieuse que toutes celles qu'elle avait pu avoir pendant la soirée.

" Oui, je veux rentrer...par contre, laisse moi te demander pardon à nouveau Andrew. Je te mens. Depuis le début, tout ce que j'ai pu faire ou dire n'est qu'un ramassis de mensonges. Enfin, pas tout. J'ai bel et bien vécu une rupture et mangé des tonnes de chocolat...mais ce que je veux dire...c'est que la Alyrah que tu crois connaitre n'est pas la vraie Alyrah. "

Se mordillant la lèvre un instant, elle prit une pause pour encore une fois rechercher les mots les plus justes. Elle ne voulait pas avoir à se répéter. La jeune asiatique n'aimait tout simplement pas ça, et elle ne voulait pas que dès le moment où il savait qu'elle n'était pas la douce et timide jeune fille qu'elle avait inconsciemment prétendue être pendant toute la soirée, il ait à faire face à sa personnalité la plus débile. Ça n'était pas le temps de réveiller la gamine en elle. Elle passait sa main sur son visage et soupirait à plusieurs reprises, ouvrant parfois la bouche pour reprendre et finalement s'arrêtant à la dernière seconde. Enfin, au bout de quelques minutes, elle fini par enfin de décider.

" La vraie Aly, elle ne rougit pas. Elle fait rougir. Du moins, c'était comme ça avec Allister. La vraie Alyrah, elle ne pleure pas pour si peu et elle ne se noie pas dans le chocolat. Je ne sais vraiment pas ce qu'il m'a prit d'agir ainsi. Je ne veux pas que tu me vois comme ça. D'ailleurs, je crois qu'il est mieux qu'on en reste là pour ce soir...je suis beaucoup trop rancunière pour oser m'engager dans une relation, de façon officielle ou pas, avec un homme que je sais très bien coureur. Par contre...je me rends compte que je ne devrais pas demander ton pardon, mais plutôt te remercier. Merci pour cette soirée. Merci de m'avoir remit les idées en place. Et merci à l'avance de me raccompagner à mon dortoir, parce que j'ai beau ne pas être aussi timide...je suis bel et bien une trouillarde. Je t'en suis très reconnaissante. "

Pour appuyer ses mots, elle s'approcha un peu et posa un furtif baiser sur la joue de l'étudiant, rosissant légèrement, mais bien moins qu'elle ne l'aurait fait si elle avait agit de la sorte plus tôt dans la soirée. Suite à quoi, elle lui fit un grand sourire qui se voulait apaisant. Ça lui fendait le cœur, d'un côté, mais de l'autre elle savait qu'elle faisait la bonne chose. Ça n'était pas un coup d'un soir qu'elle cherchait, c'était l'homme de sa vie. Andrew n'était clairement pas cet homme.

" Je ne serais pas une de tes conquêtes, McAllen. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew McAllen
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 08 Avril
▌Pays d'origine: États-Unis
▌Statut: 6ème année

MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   Mer 25 Jan - 17:11

Andrew remarqua le changement d’expression sur le visage d’Alyrah. Pourquoi tant de sérieux pour une question si simple ? Est-ce que retourner au château lui posait un si important dilemme ? À l’écoute des premiers mots qu’elle lui adressa, il hocha la tête, attrapa une rame lorsqu’il l’entendit lui dire qu’elle voulait aussi lui demander pardon. Cette fois, Andrew lui jeta un regard perplexe. Il s’assied de nouveau sur le banc de l’embarcation et l’écouta poursuivre ses explications. Elle lui mentait ? En quoi, exactement ? Qu’est-ce qu’elle était en train de lui raconter, au juste ? Attentif, il la laissa finir et ne réagit pas immédiatement lorsqu’Alyrah lui annonça ne pas être la vraie Alyrah. S’expliquer davantage sembla lui poser problème car elle se mordit la lèvre inférieure d’un geste embêté. Andrew relâcha la main qui tenait la rame et lui releva le menton d’un sourire qui se voulait rassurant, mais comme elle ne parlait toujours pas, il entreprit de se saisir à nouveau des deux rames, dirigeant silencieusement la barque vers le quai du port pour lui laisser le temps de mettre de l’ordre dans ses idées. Il n’avait nullement l’air vexé, et patientait sans presse aucune, tout simplement.

" T’es pas obligée de tout me raconter, Aly. "

Visiblement, l’avis de la concernée était tout autre car elle ouvrit la bouche pour tout lui expliquer d’un trait, sans s’arrêter. Andrew continua de ramer d’un rythme régulier vers la terre ferme, fixant Alyrah du regard. Allister, tiens, c’était le nom du type qui lui avait brisé le cœur ? Allister comment ? Aucune idée. Andrew n’avait jamais entendu parler de lui, sans doute était-il retourné dans son pays, quel qu’il soit, la laissant là, toute seule, le cœur en mille morceaux. Puis, le monologue dériva, et les excuses d’Alyrah se transformèrent en remerciements. La réflexion fit sourire Andrew alors que la coque de la chaloupe atteignait l’extrémité du quai de bois dans un bruit de vagues qui s’entrechoquent. Il hissa les rames à l’intérieur de l’embarcation et se redressa en jetant un regard vers Alyrah qui, à cet instant précis, vint déposer un baiser sur sa joue. Elle ajouta alors, toujours aussi sérieuse et déterminée, qu’elle ne serait pas l’une de ses nombreuses conquêtes qu'il pourrait épingler fièrement sur son tableau de chasse. Élargissant son sourire, Andrew soutint son regard.

" Tu veux savoir un truc sur les Cinq Plumes ? "

Alyrah ne répondit pas mais resta attentive. Andrew prit le tout comme une réponse positive. Il noua la corde rattachée à la barque au quai sur lequel il grimpa, puis il tendit la main à Aly pour l’aider à se hisser hors du bateau à son tour. Lorsqu’ils furent de nouveau face à face, Andrew reprit la parole.

" Même quand on les draguent pas, les filles pensent qu’on le fait. "

Un Plume restait un Plume, peu importe ce qu’il pouvait dire ou faire.

" Tu sais, j’ai fait que t’inviter à manger un morceau pour te changer les idées. Je suis pas salaud au point de laisser une fille toute seule avec le coeur brisé et une boîte de chocolats pour seule compagnie, hein ! "

Si Alyrah avait voulu l’utiliser pour noyer son chagrin contre le dénommé Allister en l’embrassant ou en couchant avec lui par simple vengeance contre ce type qui lui avait brisé le cœur, Andrew l’aurait laissé faire. Elle n’aurait pas été la première à se jeter sur lui pour ces raisons. Ce genre d’histoire était sans lendemain, bien évidemment, et c’était pas plus mal puisque chacun y trouvait son compte, et que dès le jour suivant, chacun passait à autre chose.

" Viens, je te reconduis jusqu’au château. "

Évidemment qu’elle ne pouvait pas être en pleine forme, comment aurait-elle pu ? Ce qu’Aly appelait la fausse Alyrah n’était rien de moins qu’elle-même, mais tout simplement triste. L’image n’en était pas moins vraie pour autant. Ça lui était permis, d’être désorientée, tout le monde l'était à l’occasion, et il n'y avait aucun mal à vouloir suivre le courant au lieu de nager en sens inverse. Andrew lui attrapa tout de même la main pour la ramener dans les rues mal éclairées du village, puis après queqlues minutes à marcher entre les bâtiments de Bourg-en-bière, il prit le chemin en direction de l’université où, une fois dans le parc, il éclaira le sentier en lançant un lumos de sa baguette magique. Lorsqu’ils arrivèrent devant les portes du château, il lui rendit sa main et, comme elle un peu plus tôt, il l’embrassa sur la joue, tout près de la commissure des lèvres et ouvrit la porte pour la laisser entrer la première, une lumière jaune et chaleureuse sortant de l’intérieur.

" Bonne nuit, Aly. "

[À moins que tu veuilles ajouter quelque chose Aly, je crois qu'on peut dire que le RP est terminé ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et tout ça à cause des chocolats [ PV Andrew ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.W.Y.N ¤ Someone Wants You Nuts ¤ :: •• EXTÉRIEUR •• :: » Le Village de Bourg-en-Bière :: Le Quartier chic :: Le Lys Blanc-
Sauter vers: