AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  


 

Partagez | 
 

 Etude des Runes - Cours d'Introduction : A quoi sers l'étude des Runes ? [Ouvert à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Etude des Runes - Cours d'Introduction : A quoi sers l'étude des Runes ? [Ouvert à tous]   Dim 20 Sep - 19:28

Il était deux heures de l’après midi. Cette heure damnée par les étudiants tout juste sorti du déjeuner et qui devait pourtant encore assister aux cours de l’après midi. Une heure où tout ce que l’on souhaitait était de faire la sieste, sur un confortable banc d’amphithéâtre si possible. En soi, le fait qu’un cours sur les runes anciennes semblait parfait pour ce genre d’activité. Quoi de plus soporifique qu’un cours sur un truc tellement ancien qu’il ne servait plus à rien de nos jours ?

Cela n’empêchait pas les étudiants les plus fayots de se masser devant l’entrée de l’amphithéâtre. La rumeur voulait qu’un nouveau professeur avait remplacé l’ancien. Autant se faire bien voir dés le début. La majorité, plus raisonnable, des autres étudiants préféraient rester à l’écart, tout en priant légèrement pour qu’il y ait une absence du professeur. Ainsi pourraient-ils profiter de ce beau soleil de Septembre.

Manque de chance dans les deux cas. Le carillon finissait à peine de sonner le début des cours que les grandes portes s’ouvraient, manifestement de l’intérieur. Sans attendre, les fayots s’engouffrèrent dans l’ouverture suivi par les soupirs des autres étudiants qui leur emboitèrent le pas. La seule chose mystérieuse dans l’amphithéâtre, c’était le professeur prostré contre le grand tableau. Autant pour l’effet de surprise. Les étudiants n’en dirent mot, la plupart bien trop pressés pour trouver la place la plus douillettement installé pour piquer un bon roupillon post dinatoire bien mérité. Ca n’empêchait pas certains de regarder curieusement le dos du professeur, tout en participant au brouhaha habituel de début de cours.

Une fois tous les étudiants confortablement installés, le cours put commencer. Et il commença… En laissant aux étudiants dix bonnes minutes pour continuer leurs discussions ou s’installer confortablement la tête entre les deux bras. Jusqu’à ce qu’un tremblement soudain de la salle écourte en un instant toutes les discussions. Les portes se refermèrent en claquant et de la poussière tomba du plafond à certains endroit, comme si quelque chose avait explosé quelque part. Certains étudiants virent même avec stupeur le tableau être pris de frisson, comme si sa texture avait viré au liquide l’espace d’un instant. Cas rare, un silence de plusieurs secondes envahi l’amphithéâtre, presque surnaturel. Puis les conversations reprirent sur un ton plus bas, alors que le professeur se retournait pour toiser d’un regard flamboyant la masse étudiante. Regard que lui rendirent certains téméraires.

« Tout le monde semble là… Nous allons pouvoir commencer… »

La voix du professeur était bizarrement métallisée et résonnait dans l’amphithéâtre. Au lieu de s’asseoir, il sauta d’une main sur le bureau et vint s’asseoir à son extrémité, les jambes pendantes, face aux étudiants.

« Tout d’abord, j’aimerais remercier les étudiants des autres années pour avoir eu la bonté de venir à ce cours d’introduction. Comme il était déjà expliqué dans les messages que vous avez reçu, la plupart des cours d’étude des Runes seront libre cette année, afin d’en faire profiter le plus grand nombre… Les raisons de ce choix pédagogique sont particulières, inutile d’aller pour l’instant plus dans les détails. Pour l’instant, le plus important sera de retenir que l’étude des Runes à proprement parler sera plus généraliste à partir de cette année. D’une part, vous apprendrez à comprendre et utiliser les Runes en Divination et en Enchantement, mais aussi je vous initierez aux autres alphabets…

Car sur ce mot repose l’enseignement de tous mon cours : L’Alphabet. Un ensemble ordonné de symboles destiné à représenter plus ou moins précisément les phonèmes d’une langue. Dans notre cas, nous étudierons donc les langues dites magiques, dont les plus anciennes sont les précurseurs de nos sortilèges contemporains. Nous parlerons d’ancienne magie et de technomagie. Nous verrons l’historique des langages magiques modifiés pendant les siècles pour convenir à une utilisation toujours plus précise de la magie. Nous étudierons l’enchantement véritable et la programmation magique. Tout ces sujets et bien plus encore, qui, sans jamais sortir de l’étude des Runes, viendront étayer certaines autres théories de cours comme l’arithmancie, l’astronomie, les sortilèges ou l’étude des objets magiques… »


Le professeur se tut un instant, appréciant la salle du regard. D’un ton plus posé, il reprit.

« C’est à ce but que j’ai mis en place ce cours d’introduction. Pour vous montrer la portée de l’étude des Runes, qui va bien au delà de la simple divination ou de l’enchantement basique. Tous ceux qui ont étudié cette discipline auparavant sont restés cantonnés à l’approche théorique. En tant qu’étudiants adulte, vous avez dorénavant l’opportunité de vous voir enseigner l’approche pratique. Voyons donc cette approche plus en détail… »

La main du professeur farfouilla à l’intérieur de sa lourde veste, pour en ressortir une baguette. Le professeur se retourna et pointa une zone du tableau.

« Raidho ! »

Un trait d’or lumineux jailli de la baguette pour heurter le tableau, dévoilant en une seconde une véritable forêt de symboles lumineux, formant comme un ensemble de cercles entrelacés d’un diamètre égal à la hauteur du tableau. Celui-ci fut pris d’un frisson circulaire et se bomba en avant, comme s’il était devenu liquide. Le professeur resta imperturbable et se retourna vers ses étudiants, tout en rangeant sa baguette.

« Raidho, rune de la connexion. Utilisée comme un sort, elle assure, entre autre, l’échange énergétique entre deux entités, ici moi et l’ersatz de golem que je viens de réveiller. Les plus observateurs d’entre vous auront sans doute reconnus les symboles inscrits dans les cercles. Ce sont aussi des runes, inscrites et entrelacées pour obtenir un effet complexe et multitâche qu’aucun enchantement lancé d’un coup de baguette ne peut reproduire. Entre autres enchantements, elles matérialisent ainsi cette excroissance sur le tableau, que je contrôle à volonté. Cette interface me permettra d’illustrer la suite de ce cours. »

Comme pour étayer ses dires, l’excroissance s’aplatit et le texte « Introduction à l’Etude des Runes » s’inscrivit en blanc à sa surface. En dessous, une question apparu : « A quoi ça sers ? »

« Autrement dit : A quoi peut bien servir l’étude des Runes ? Que peut-on faire ou ne pas faire avec les Runes ? C’est la question que je vous pose. »

Le professeur s’installa confortablement, en attente des questions de la part des élèves présents.

« Voyons voir l’étendue actuelle de vos connaissances. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours d'Introduction : A quoi sers l'étude des Runes ? [Ouvert à tous]   Dim 25 Oct - 11:59

Des chuchotements interrogatifs traversaient la salle d'un bout à l'autre. A quoi pouvait bien servir l'étude des runes? Riot savait bien pourquoi il s'était décidé pour ce cours. Il c'est inscrit en symbologie principalement pour cela. Mais a quoi pouvait bien servir les runes en matière générale. Il passa une main sur son front et réfléchit. Les runes sont des symboles qui se manifestent généralement lors d'utilisation de magie, c'est du moins ce que Riot a su comprendre jusque là. Les runes sont sûrement une sorte d'écriture, un langage magique utilisé depuis toujours. Mais il y a un début à tout, donc quand est-ce qu'on a commencé à l'utiliser.

*Ce n'est pas la question, a quoi sert-elle! Si ces écritures se manifestent lorsqu'on utilise la magie, comme dans mon cas en se qui concernent les symboles sur mon front, mais que c'est due à un enchantement... Non ces marques sont héréditaire, mais n'apparaissent uniquement lorsque je fais usage de la magie... Sont-ce des runes ou pas? Bon sang, je m'embrouille! Les runes sont peut-être des marques issues d'une source de magie.*

Il s'arrêta dans ses pensées comme un acquis de conscience qui se manifeste naturellement. Ça semblait un peu logique mais, il fallait développer. Ignorant désormais une jolie fille qu'il avait repéré quelques bancs plus bas, s'éfforcant de se concentrer un maximum sur le sujet, il leva la main et t'entrepris de poser sa question :

"Les runes sont-elles le langages provenant d'une quelconque source de magie? Si c'est le cas, existe-t-il différents langages pour différentes sources ou existe-il un seul alphabets runique?"

La sueur au front, de peur d'avoir posé la mauvaise question. Mais aussi, de l'effort surhumain de ne pas se mettre à reluquer la mignonette repéré un peu plus tôt pendant que certains regards sont rivés sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours d'Introduction : A quoi sers l'étude des Runes ? [Ouvert à tous]   Dim 25 Oct - 14:36

Lorsque l’étudiant leva la main, les yeux du professeur semblèrent briller un moment, avant qu’il ne reporte son regard sur le jeune homme. Toujours impassible, il aurait été difficile de dire si il trouvait la question quelconque ou au contraire géniale.

Lorsque l’étudiant eu terminé, le professeur reporta son regard sur l’ensemble de l’amphithéâtre.

« C’est une question intéressante… Et assez complexe à répondre. Je vais procéder par ordre…

Oui, les Runes utilisent bien une source de magie. Par contre, lorsqu’on parle d’alphabet, il est impossible de ne pas parler de l’esprit conscient et doué d’intelligence derrière sa création. Les Runes, comme tous les autres alphabets magiques, sont, de fait, la création des mages. Dans « mage » j’inclus évidemment toutes les espèces magiques ayant crée un système codifié d’utilisation de la magie…

Bien que de par l’aspect rudimentaire et primitif des runes, on puisse considérer que ce langage a agis en précurseur, ce serais aller trop vite en besogne… J’imagine que tout le monde ici présent connait le mythe de la tour de Babel ?.. Non ?.. Bon… »


L’excroissance grossis, prenant une forme rectangulaire. Un tableau apparu :



La construction de la Tour de Babel, par Pieter Bruegel (1563)


« Tout le monde se servait d'une même langue et des mêmes mots. Comme les hommes se déplaçaient à l'Orient, ils trouvèrent une vallée au pays de Shinéar et ils s'y établirent. Ils se dirent l'un à l'autre : « Allons ! Faisons des briques et cuisons-les au feu ! » La brique leur servit de pierre et le bitume leur servit de mortier. Ils dirent : « Allons ! Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet pénètre les cieux ! Faisons-nous un nom et ne soyons pas dispersés sur toute la terre ! »

Dieu descendit pour voir la ville et la tour que les hommes avaient bâties. Et Dieu dit : « Voici que tous font un seul peuple et parlent une seule langue, et tel est le début de leurs entreprises ! Maintenant, aucun dessein ne sera irréalisable pour eux. Allons ! Descendons ! Et là, confondons leur langage pour qu'ils ne s'entendent plus les uns les autres. » Dieu les dispersa de là sur toute la face de la terre et ils cessèrent de bâtir la ville. Aussi la nomma-t-on Babel, car c'est là que Dieu confondit le langage de tous les habitants de la terre et c'est là qu'Il les dispersa sur toute la face de la terre. »


Le professeur repris sa respiration. De sa voix métallique habituelle, il reprit :

« Ne vous attardez pas sur l’aspect religieux, le plus important dans les mythes et textes anciens sont les enseignements. Dans un contexte magique, le mythe de la tour de Babel nous mets en garde contre l’Hermétisme, le langage de ce qui est caché, qui est une source de pouvoir mais aussi de différence. L’élaboration d’un alphabet à base de pictogrammes est en soi une recherche de pouvoir avant toute chose : Le pouvoir moral et le pouvoir spirituel. En le rendant inaccessible aux non initiés, les initiés se donnent l’avantage de choisir leur futur. En le codifiant, ils se donnent l’avantage de complexifier leur compréhension du monde.

Ainsi, à différents endroits du monde, des langages hermétiques apparurent, souvent reliés à la culture des régions de leur naissance. On peut citer les Runes, mais aussi les pictogrammes chinois, indiens ou égyptiens. A l’origine, la magie fut codifiée en un nombre absolument incroyable d’alphabets. Puis le temps passa et l’histoire fit son chemin. Les alphabets se standardisèrent. Certains disparurent ensevelis sous l’un ou l’autre de ses concurrents. D’autres émergèrent, improbables fusions de langages plus anciens.

Pour revenir au sujet qui nous intéresse, la tour de Babel nous explique qu’à partir d’une source commune, la magie s’est développé et codifiée de multiples façons, souvent très similaires en nature, mais pourtant différente en utilisation. Ainsi, plusieurs langages magiques à base d’alphabets existent encore de nos jours. La communauté magique considère qu’ils proviennent tous de la même source magique. Toutefois, pour l’instant, nul n’est d’accord sur la nature de cette source. »


Le visage du professeur se détendit imperceptiblement l’espace d’une seconde.

« Ce débat absolument passionnant rythmera la vie de ceux qui partiront en MUM Energies magique, mais ne nous intéresse pas beaucoup dans l’étude des Runes. Au final, tout ce que vous avez à vous rappeler pour le moment est que les Runes ont été crées par les anciens mages de cette région du monde, comme support codifié à leur magie. »

Le professeur se tut un instant, scrutant l’amphithéâtre du regard.

« Mais vous n’avez toujours pas répondu à ma question. Que peut-on faire ou ne pas faire avec les Runes ? Qu’est-ce qui les différencie de nos sortilèges contemporains au point où leur étude soit utile aux générations futures ?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours d'Introduction : A quoi sers l'étude des Runes ? [Ouvert à tous]   Mer 28 Oct - 17:12

Absorbé par les nouvelles informations qu'il venait de recevoir, Riot fut frappé par les questions qui s'opposait à lui à présent. La jeune fille au charme troublant avait disparu de son esprit laissant place à un océan de réflexion dont les vagues meurtrières s'accumulaient dans un recoin de ses pensées. C'était là un bel élude sur les langages et la source de la magie, mais c'est sûre que ça ne répond pas à la question.

"Si je peut me permettre de tenter une réponse tant que j'ai la parole, se pourrait-il que les runes soit simplement un moyen d'enchantement ou d'amplificateur magique? Mon père me disait toujours quelque chose comme : << Les grands magicien des runes étaient doués dans l'utilisation des golems et dans l'enchantement des objets non-magiques. Ainsi un bout de tissu peut, grâce aux runes, se déformer et prendre un autre aspect...>>. Je ne me rappelle plus trop de ses mots exactes, cependant j'ai toujours pensé comme tel. J'ai utilisé les runes pour créer mes propres enchantements et j'ai ainsi appris à susciter des papillons de très différentes manières."

Sur ces mots, il tira de sa poche un mouchoir en tissu rouge. Il l'enferma dans ses paumes et sans dire un mot, il ferma les yeux : son visage prenait peu à peu une teinte légèrement grisâtre et sur son front on pouvait apercevoir des '+' noirs qui se formaient. C'est là la preuve de son appartenance à sa famille de sorciers de sang purs. Mais plus important, le mouchoir s'envola soudainement sous la forme d'un papillon rouge, sans utilisation de sa baguette magique ou de formule magique. Il tendit la main et le mouchoir redevint ; mouchoir. Il le rangea dans sa poche et reprit calmement.

"Imaginons simplement que l'on sache animer des objets de manière plus concrète grâce aux runes tel que la démonstration que j'ai faite. J'utilise une simple rune de déformation magique, ou plutôt dit reconstruction de la forme, que m'as appris une ami de mon père et que j'insère dans dans mes objets personnels. Cela serait sûrement utile pour les générations futures. Le défaut c'est de devoir insérer des runes magiques différentes pour chaque objet ou golem qui auraient des utilités différentes. Du moins c'est ce que je pense..."

Comme à son habitudes, Riot parlait sans mesurer ses mots. Il proposait des réponses comme si elles étaient forcément correctes, mais il remarqua soudain qu'il avait recommencé. Espérant avoir au moins quelque chose de bon, ayant peur d'avoir l'air trop prétentieux et manquant légèrement de sécurité dans ce qu'il avançait, il s'arrêta net et s'attendait à une bonne correction de la part de son professeur d'études des runes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours d'Introduction : A quoi sers l'étude des Runes ? [Ouvert à tous]   Mer 6 Jan - 16:33

Emerald sortit de ses pensées lorsqu'il vu un papillon de couleur rouge virevolter en classe. Ses yeux marron, cachés derrière ses lunettes scrutèrent l'insecte fait de tissus, peu de temps après, l'insecte redevint tissu. Bien décidé à se concentrer sur le cours il écouta attentivement le cours afin d'en apprendre plus. Le jeune homme au teint grisâtre attira son attention l'espace d'un instant. Il décida ensuite d'écouter ce que le professeur allais répondre à ce que le jeune homme avançait.

* Je me demande ce que le professeur va répondre à ça... Tiens, ça me fait penser que j'ai oublié d'écrire la lettre pour Lily. Ah! Ma baguette est restée dans ma chambre... Comment, quand vais-je là récupérer ? ...Bla bla blabla...*

Emerald était de nouveau perdu dans ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours d'Introduction : A quoi sers l'étude des Runes ? [Ouvert à tous]   Sam 9 Jan - 9:50

Lorsque l’étudiant eut terminé son énoncé, la salle put apprécier à sa juste valeur l’un des plus durs défauts du professeur. Sa capacité à faire une abstraction totale de tout ce qui l’entourait, le temps d’une longue, très longue, interminable réflexion. Durant cinq bonnes minutes, il resta en suspens, immobile, les yeux tourné vers l’étudiant de plus en plus mal à l’aise, sans ciller, sans respirer, comme si l’individu à l’intérieur de ce corps ravagé s’était éteint pour de bon. Ne restaient que la forme vaguement carrée du golem au dessus de lui, qui par ses soubresauts en vague, indiquaient l’état de réflexion du professeur.

Et puis les cils se remirent à battre, la poitrine à se soulever normalement, et le professeur repris vie comme si de rien n’était. Sa voix métallique se refit entendre dans l’amphithéâtre. On aurait dit que quelques secondes seulement avaient passé.

« Jeune homme, si les runes avaient tout en commun avec les sortilèges, cela ferait un moment que l’étude des runes aurait été réduite à sa plus simple expression : L’étude des langages magiques. Si ce que vous m’avez dit se vérifiait, alors je serais un professeur de langue morte. Heureusement pour moi, la réalité est différente.

Vous me forcez néanmoins à répondre à ma propre question. Aussi vais-je passer le restant de ce cours à vous parler des bases de la magie. Car pour comprendre l’utilité des runes, vous devez comprendre ces bases. »


Un murmure de mécontentement se fit entendre dans l’amphithéâtre. L’étudiant est généralement réfractaire à ce qu’on lui rappelle, ressasse, radote, plusieurs fois la même chose. Le professeur n’en avait cure comme le montrait son golem, en prenant la forme d’un autre tableau.

« Tout d’abord, qu’est-ce qu’un sortilège ? »


Protego : Sortilège du bouclier.

« Un sortilège est une émanation magique produite par un mage pour accomplir un but immédiat, limité dans le temps, et dans l’espace. Issu du mage, le sortilège tire toute sa force, sa vigueur et sa longévité de l’énergie que peut dépenser son propriétaire. C’est pourquoi il est possible par un simple sortilège d’animer des objets, de faire apparaitre et disparaitre des choses, de métamorphoser n’importe quoi en n’importe quoi d’autre. La seule constante étant le mage qui a lancé ce sortilège. Toutefois, les sortilèges ont certains défauts. D’une part, chaque sortilège tire de l’énergie au mage, ce qui empêche le lancement de plusieurs sorts en même temps. D’autre part, et cela est très mauvais dans le cas d’un enchantement à longue durée, si le concepteur meurt ou s’éloigne de trop de l’enchantement, celui-ci… Disparait. »

Tout comme disparut l’image affichée par le système du professeur. Elle fut immédiatement suivie par une autre.


Enchantement runique du puits de foi, stylisé.

« Pour pallier à cet inconvénient, et ainsi créer des objets non liés à leur concepteur, nous utilisons des enchantements runiques. Comme pour les enchantements normaux, ils ont besoin d’un support pour s’exprimer. L’enchantement runique opère une modification, une transformation de la nature même de l’objet, le faisant passer de commun à surnaturel. Un objet enchanté de cette manière est véritablement forgé pour servir dans un but. Transformé en objet de magie, en artefact, il possède sa propre manière d’absorber l’énergie et n’a donc plus besoin de l’énergie de son créateur. Par contre, il est très difficile de ré enchanter un objet magique une fois enchanté. C’est comme tenter de reforger une épée. De fait, un objet magique est beaucoup moins malléable qu’un sortilège ou un enchantement. Comprenez bien qu’un objet magique forgé de cette manière est fait pour durer indéfiniment, pour survivre à son créateur, voire au temps lui-même. De fait, la difficulté de modification devient presque une nécessité.

Et c’est là où l’étude des Runes prend toute sa portée. Les Runes sont un code, une manière de comprendre quelque chose de magique tout comme l’on a besoin de mots pour se faire comprendre. Il est possible de décomposer n’importe quel sortilège en alphabet runique, tout comme il est possible d’enchanter n’importe quel objet à partir d’un tel alphabet. A force d’usage, ces alphabets ont acquis une consistance, une existence magique et ce qui était dans les temps ancien absolument impossible sans la proximité d’un sorcier ou d’un mage peut désormais se passer de cette même proximité. De nos jours, il est devenu plus que facile d’enchanter tout et n’importe quoi. On a même pu voir l’évolution en puissance de certaines anciennes protections funéraires aux maléfices dont il faut aujourd’hui se débarrasser pour éviter les problèmes.

En étudiant les runes, vous apprendrez comment décortiquer les composantes d’un sort, comment créer des sortilèges complexes et les transmettre, comment enchanter durablement des objets et comment les désenchanter. Vous apprendrez aussi comment utiliser la capacité magique des runes à votre avantage. Les runes permettant d’appréhender plus facilement des concepts abstraits tels que le destin, l’espace ou le temps, généralement trop complexes pour pouvoir être bien utilisés par de simples sortilèges, je vous apprendrais également ça. »


La sonnerie tinta, comme une bénédiction pour les élèves. Cela eut au moins le mérite de refréner l’enthousiasme du professeur.

« Le temps passe vite en votre compagnie. Pour la prochaine fois, je demanderais à chacun d’entre vous de m’étudier l’objet magique de son choix. Faites des recherches sur cet objet magique et décrivez moi en détail les enchantements nécessaires à son fonctionnement. Ce n’est qu’un travail de préparation, aussi la note sera facultative. Toutefois, les devoirs de qualité offriront des points à la maison de leur auteur.

Je vous souhaite une bonne journée. »


Le brouhaha s’intensifia alors que les étudiants rangeaient leurs affaires. Pendant ce temps, le professeur « nettoyait » le tableau, faisant jaillir une à une les runes nécessaire à l’édification de son golem projecteur d’image. Certainement qu’il avait prévu un système de nettoyage pour se faciliter la tâche car l’écheveau de rune filait en brillant comme de l’eau, ne laissant plus rien qu’un tableau inerte après son passage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Etude des Runes - Cours d'Introduction : A quoi sers l'étude des Runes ? [Ouvert à tous]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Etude des Runes - Cours d'Introduction : A quoi sers l'étude des Runes ? [Ouvert à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.W.Y.N ¤ Someone Wants You Nuts ¤ :: •• ÉTABLISSEMENT •• :: » Amphithéatre Viridian-
Sauter vers: