AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ivanov à coeur ouvert (ou pas).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ivanov à coeur ouvert (ou pas).   Mer 27 Jan - 1:39

C’est dommage, les potins ne circulent pas assez, vous ne trouvez pas ? Les dirlos ne cessent de nous rabâcher de mieux nous entendre entre maisons. Je suppose que ça passe par mieux nous connaitre. Alors voilà, Mani et Adé ont décidé d’organiser des petites interviews, histoire qu’on se familiarise tous avec le petit monde swynien. Mais ces deux horribles flemmardes m’ont plantée pour je ne sais quelle soirée, et c’est moi qui me retrouve à me charger de la première. Elles s’y colleront, faites moi confiance. Et vous aussi, si vous voulez.

Vous rêviez de savoir quelque chose sur un perso ? Eh bien, allez directement le lui demander. A condition qu’il vous réponde, quoi. Évidemment, le veritaserum est interdit. Officiellement, entendons-nous.

yellow violet brown

Bonjour à tous chers lecteurs ! Voici la retranscription d’une petite entrevue avec notre cher co-Directeur, j’ai nommé Monsieur Ivanov. Il m’a fallut un peu de temps pour convaincre ce cher Alex Adams (que j’ai choisit par dépit vu que l’autre idiot de Ted Hanson était « trop » occupé) de m’aider pour cette interview. Finalement, je suis pas sûre d’avoir fait le bon choix de partenaire…

Alex :
Tout d’abord, professeur Ivanov, qu’est-ce que la direction compte faire de tangible pour éviter qu’une nouvelle attaque ne se produise ? Comprenez que pas mal de demoiselles sont encore effarouchées.

Louise :
Tu commences fort, Alex, là.

Alex :
On m’a dit d’interroger, j’interroge. J’suis un type sérieux, moi.

Ivanov :
Tout d’abord, la direction a décidé de travailler en relation avec le ministère pour protéger autant que possible l’établissement, notamment par la présence d’aurors dans les alentours. J’ai ensuite moi-même pris les mesures nécessaires pour renforcer le plus possible les barrières magiques de protections autour de l’établissement. Un nouveau bouclier dont les secrets sont bien mieux gardés qu’auparavant, vu que nous sommes presque certains que les assaillants étaient parvenus à obtenir quelques informations à ce sujet. Je peux vous assurer que l’université n’a jamais été aussi bien protégée. Tout cela en ajoutant que, désormais, l’effet de surprise n’opérera plus. Nous sommes tous aux aguets.

Alex (qui n’a pas écouté un traître mot du discours) :
Parfait, parfait, nous voilà tous rassurés.

Louise :
Sinon, monsieur, je voulais savoir. Est-ce que les dortoirs resteront définitivement mixtes ?

Alex :
C’était ma question, ça, Louise !

Louise :
T'avais qu'à réagir plus vite !

Ivanov :
La mixité des dortoirs a sans doute des raisons de déplaire à beaucoup d’étudiants… ou de plaire à d’autres. *regard pas du tout significatif vers Alex* Mais il s’agit pour le moment d’une situation provisoire, et nous ne savons pas encore ce que nous allons décider à ce sujet, la place disponible étant limitée, tout comme les sortilèges d’agrandissement qui opèrent en ce moment. Ce qui est certain, c’est que les tours de Dorelly et de Cinnacrow ne peuvent être reconstruites, et que nous tenons à ce que les trois maisons soient à présent unies après un tel drame. Espérons que les clivages entre maisons s’estompent autant que possible.

Louise :
Oui, mais c’est agaçant de partager avec les garçons, ils ronflent trop fort !

Alex :
Et pouvons-nous espérer une certaine indulgence pour les résultats d’examen ? Considérant combien nous sommes perturbés, vous voyez.

Ivanov :
Non, nous considérons que ce regrettable évènement, bien que très perturbant, je vous l’accorde, a été ponctuel. Il ne s’agit pas d’une absence prolongée de professeur, qui entrainerait des problèmes considérables vis-à-vis du programme. Les prochains examens étant assez loin, nous considérons à long terme qu’ils pourront se dérouler normalement sans aucun problème.

Alex :
Vous parlez d’unification, et franchement, c’est super noble, et tout, mais comment sommes-nous sensés faire, avec les étudiants qui refusent toute idée de coopération entre maisons ?

Louise :
Il faut avouer que tout le monde n’est pas très coopératif.

Alex :
J’adore avoir une jolie fille qui répète tout ce que je dis.

Louise :
Tais-toi, ou je t’assomme. Gentiment.

Alex :
Oh oui, assomme-moi gentiment ! *toussote* Vous disiez, professeur ?

Ivanov :
Disons que je compte sur votre intelligence pour que la raison l’emporte sur les querelles au prétexte infondés. Après, peut-on forcer ceux qui ne le souhaitent pas ? Je crains que non.

Alex :
A l’époque où vous avez étudier ici, les rivalités entre maisons étaient aussi présentes ?

Ivanov :
Lorsque j’étais étudiant ici, malheureusement, Voldemort faisait régner la terreur, et donc les tensions entre élèves tout court étaient fortes, notamment les suspicions envers certaines familles sang-pur. En plus de cela, les rivalités entre maisons étaient aussi plus marquées. A cette époque, il y avait des étudiants pour qui la gloire de leur maison comptait plus que leur propre réussite scolaire, c’est pour dire. Cependant, cette tendance semble s’atténuer, même si la fierté d’appartenir à telle ou telle maison reste présente, ce qu’il faut conserver, d’après moi. Les différentes maisons ne sont que concurrentes, et pas ennemies, il ne faut pas l’oublier.

Louise :
Hum… En parlant de mages noirs et de suspicions… Vous disiez tout à l’heure que l’Ordre de l’Ourobouros a obtenu des informations sur les protections de S.W.Y.N. Pensez-vous qu’il s’agisse d’étudiants ? D’autant plus que, selon certains témoins, des Cinnacrow ont été vus en train de cibler d’autres étudiants, au lieu de les aider.

Ivanov :
De telles informations n’ont pas pu être relevées en nombre si important par des étudiants, et nous privilégions plutôt l’hypothèse d’une fuite d’informations au ministère. Il est certain que les informations concernées ici n’ont pas été touchées, nous avons vérifié. Cependant, aucune thèse n’est écartable, mais nous n’avons pour le moment aucune preuve. Tout comme ces sortes de rumeurs que vous me présentez là. L’avez-vous vu de vos propres yeux ? Avez-vous des preuves ? Nous ne pouvons accuser à l’aveuglette des étudiants qui, visiblement, étaient tous visés sans distinction aucune.

Alex :
Vous avez pourtant convoqué Nastassia Maïakovski, de chez les Cinnacrow. Le fait qu’elle n’ait apparemment eu aucun problème, à l’issue de l’entrevue, relève-t-il qu’un quelconque… euh… faible que vous ayez pour elle ?

Ivanov :
Sachez que les raisons de cette convocation n’ont pas à être divulguées, sinon il en aurait été fait directement une annonce générale, tant qu’à faire. Les étudiants ne sont pas tous convoqués dans nos bureaux pour être pénalisés. Et, s’il vous plait, je vous offre de mon temps pour répondre à cet entretien qui me paraissait sensé jusqu’à présent, alors j’aimerais ne pas le perdre pour des questions stupides de ce genre, qui ne serviraient qu’à nourrir toutes sortes de rumeurs, merci.

Alex :
Bon, ben c’est pas aujourd’hui qu’on va savoir s’il sort avec Creedpeur ou s'il aime les mecs.

Louise :
Alex, franchement... Morale de l’histoire : les profs préfèrent la politique de l’autruche, plutôt que de voir la vérité en face…
Revenir en haut Aller en bas
 

Ivanov à coeur ouvert (ou pas).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.W.Y.N ¤ Someone Wants You Nuts ¤ :: •• ÉTABLISSEMENT •• :: » Rez-de-Chaussée :: Le Panneau d'Affichage-
Sauter vers: