AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 The change cage... here on our side of the wall | [Pv Annabel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jillian Whitby
A.C.A.I.I
A.C.A.I.I
avatar



 
▌Né(e) le: 14 août
▌Pays d'origine: Angleterre
▌Statut: 2ème année

MessageSujet: The change cage... here on our side of the wall | [Pv Annabel]   Dim 11 Sep - 21:15

Mardi, il était dix-huit heures et Jillian se demandait encore quel goût pouvait avoir un philtre de Mort en Bouteille.
Il descendait les quelques marches séparant la porte de l'académie du parc, deux petites mangues dans la main droite. Il fit deux pas dans l'herbe et sentit un petit poids lui heurter le milieu du dos. Il souleva un coude pour voir un petit renard volant noir tenter de se déplacer le long de ses vêtements en y enfonçant ses minuscules griffes, fébrile. Jill glissa entre les dents de Lucifer une mangue plus volumineuse que sa petite tête et le regarda mâchouiller, planté comme un piquet au milieu du soir qui tombait sans trop se presser. Bien que ravi de servir d'arbre, l'adolescent finit par secouer doucement sa robe de sorcier et la chauve-souris géante s'envola silencieusement, s'énervant un peu à une dangereuse proximité de ses cheveux. Dans un réflexe purement humain Jill plaqua ses mèches les plus rebelles et fit un pas en arrière.

- Eyh t'énerves pas! Je dois voir le prof, Sidonie est en train de mourir.

Sidonie, un énième cactus sacrifié sur l'autel d'une passion un peu trop vive pour les plantes en pot. Jusqu'ici le jeune Whitby s'était cantonné aux plantes non-magiques, sans doute par peur instinctive de se faire dévorer pour mauvais traitements. Il tendit la deuxième mangue en l'air et Lucifer la lui arracha en un passage précis, et s'éloigna en direction de la forêt. Jill savait qu'il ne boudait pas. Il n'avait toujours pas administré à sa roussette l’élixir de Parole qu'il s'était promis de concocter en douce un jour, mais il le savaitau plus profond de lui, tout comme il savait que les cactus adoraient qu'on les berce à l'harmonica. Élémentaire.


La porte en verre étaient constellée de petites particules d'engrais séché au niveau du sol, comme une dentelle naturelle parfaitement charmante. La serre l'accueillit avec une bouffée d'air chaud et humide, lourd d'une odeur de terre et de photosynthèse intensive. C'était la première fois que Jill entrait dans la serre. Étrangement on lui avait refusé cette option lors de son inscription à SWYN. Son dossier scolaire comporterait-il les traces du génocide fortuit de la culture de mandragore à Poudlard, quand il était en deuxième année ? Ou de l'incendie d'un Bubobulb, un malheureux concours de circonstances ? En fait, il soupçonnait même ledit dossier d'être accompagné d'une note spéciale car il lui avait semblé que le prof de botanique l'évitait, ou tout du moins ; rasait le mur le plus éloigné quand il croisait Jillian dans un couloir.

C'est donc animé d'une franche nostalgie qui erra entre les plantes, faisant le tour d'un arbre massif ayant vaguement quelque chose du paon qui fait la roue, touchant les tiges du bout des doigts, leur soufflant sur les feuilles, et autres preuves d'affection. Il s'approcha même tout près de la tentacula vénéneuse, et, tout à sa joie enfantine, ne remarqua pas les plantes qui le regardaient d'un mauvais oeil -celles qui le pouvait en tout cas. La serre en revanche était vide, enfin, dénué de tout prof en tout cas : il avait bien croisé au moins deux élèves. Ha non celui là s'était averré être une espèce rare d'arbre à myrrhe magique. Donc un élève. Peut-être trouverait-il enseignant et conseils dans les couloirs du château. Tiens en tout cas la porte était bien plus difficile à ouvrir de ce côté-ci. Il lui fallut pas moins de trois impulsions vaines sur la poignée pour se sentir vaguement inquiet. Tiens donc ? Il sortit sa baguette de sa poche et la pointa sur la serrure. Alohomora était une formule qu'il appréciait beaucoup, très jolie, très fluide, même imprononcée. L'effet du sort passa remarquablement inaperçu. En vérité rien ne s'était passé, la porte ne s'était ouverte docilement, la serrure n'avait pas vaguement luit, niet, que dalle. Jillian était perplexe. Il jeta un coup d'oeil par dessus son épaule avant de se décider à lancer le sortilège à haute voix. Le même rien du tout se réitéra de façon spectaculaire et, comme tout homme un peu désespéré face à une porte fermée, il reprit la poignée pour la secouer d'un air suppliant. Là encore, l'entrée ricana dans le langage secret des portes et se délecta de l'air déconfit qui se peignait sur les traits de l'adolescent. Il envisagea une fraction de seconde d'exploser une vitre, avant d'évaluer les ennuis que lui vaudraient un tel geste, et aussi accessoirement le potentiel sortilège qui les protègerait d'une telle fin tragique.

Dépité, il s'éloigna de la porte à regret et fixa le plafond de verre, vaguement plus claustro que dix minutes auparavant. Bon euh. Peut-être que l'autre personne coincée ici saurait y faire. Gogo go! Ses cheveux rouges dansèrent parmi la chlorophylle. Il ne mit pas longtemps à le retrouver, l'autre bipède de l'endroit. Blond et cheveux mi-longs. Jillian se fit à peine la reflection qu'il ne le connaissait ni d'Eve, ni d'Adam Sandler, avant de poser la main sur son épaule, sans appuyer, juste pour le contact et attirer son attention.

- Euh désolé mais, commença-t-il en passant nerveusement un minuscule bout de langue sur sa lèvre supérieure, soucieux de bien choisir ses mots, Mais il me semble qu'on est. Enfermé. Enfin je n'ai pas réussi à ouvrir la porte, je me disais. Enfin. Peut-être que tu y arriverais.

Ce type là devait être plus âgé que lui, parce que déjà ce type de personne composait les trois quarts de l'école, et aussi parce qu'il connaissait de vue tous ceux de son année, et celle dont il avait assisté à la répartition.
En tout cas il semblait assez décomplexé, pas stressé outre mesure à l'idée de peut-être passer pour un incompétent ou un ignare. Life is freedom. Qu'on se le dise.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The change cage... here on our side of the wall | [Pv Annabel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.W.Y.N ¤ Someone Wants You Nuts ¤ :: •• EXTÉRIEUR •• :: » Le Domaine de S.W.Y.N :: Les Serres-
Sauter vers: