AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  


 

Partagez | 
 

 Njala Edel Unisdottir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Njala Edel Unisdottir
A.C.A.I.I
A.C.A.I.I
avatar



 
▌Né(e) le: 12/11
▌Pays d'origine: Islande
▌Statut: 3ème année

MessageSujet: Njala Edel Unisdottir   Jeu 12 Jan - 18:47


Unisdottir Njala Edel
Dis moi ce qui t'effraie.


Identité
ÂGE :20 ans
DATE DE NAISSANCE : Douze Novembre
SIGNE ASTROLOGIQUE : Scorpion
NATIONALITÉ : Islandaise
BAGUETTE MAGIQUE : Févier épineux et dent de vampire.
Souple, 28cm.

Dossier scolaire
MAISON : Dorelly
ANNÉE D'ÉTUDES : 3ème
FILIÈRE/SPÉCIALISATION/SUJET DE THÈSE : Défense Contre les Forces du Mal
PROJET D'AVENIR : Un, deux, trois... Survivrons-nous jusque là ? Si nous le faisons peut-être que nous y réfléchirons... Un deux trois...
ANCIENNE ÉCOLE DE SORCELLERIE : Höfn Hvítasunnu
ATTITUDE SCOLAIRE : Instable. Elle peut être particulièrement concentrée comme il est possible qu'elle se lève pour partir en pleins cours, ou qu'elle se mette à perturber l'ensemble de la salle par un comportement étrange. Elle travaille de son mieux en dehors des heures de cours pour compenser, ce qui marche plutôt bien car la jeune femme est bien plus intelligente qu'elle n'y paraît. Une mauvaise note est capable de la faire pleurer comme une enfant, ou de l'irriter au plus haut point, la laissant imaginer divers scénario de torture à l'encontre du professeur concerné. Ces derniers sont d'ailleurs témoins de ses réactions et la sachant vraiment imprévisible songent à assurer leurs arrières. Elle ne trouve pas de motivation spécifique aux matières, puisqu'elle n'a aucun plan pour l'avenir mais se force à maintenir des notes correctes.


Portrait
TAILLE : 1,53m
DESCRIPTION PHYSIQUE :
« N 'as-tu donc pas d'yeux pour me voir ? »

Njala s'est vue attribuée deux pieds, deux mollets fins et des jambes proportionnelles à sa hauteur. Ses genoux sont un peu effacés, comme si l'artiste avait omis quelqu'ombres par-ci, par-là. Des cuisses banales, un bassin étroit, des hanches peu marquées, une taille trop fine. Sa poitrine est présente sans être conséquente, ses doigts sont semblables à des allumettes, ses poignets se tordraient aisément à la moindre pression. Ses clavicules sont marquées, tout comme le creux des omoplates dans son dos. Sa colonne vertébrale se devine sous la peau fine et claire. Il faut croire que jusqu'ici l'encre manquait. Économisons-là s'est-il peut-être dis.

Son visage a hérité d'un menton fin et de lèvres à peine colorée de rose. Ses joues sont peu remplies, sans teinte les différenciant et son nez est presque imperceptiblement retroussé. Ce qui accroche le plus le regard chez elle comme chez beaucoup de personnes, ce sont ses yeux ambré-rouge. Cette caractéristique tout comme son aspect chétif, elle les doit à son oncle l'ayant guéris d'une maladie infantile à l'aide de potions de son fait, lesquelles ont changés la couleur de ses iris originellement vert et ont altéré sa capacité à assimiler les éléments nécessaires au développement de son corps. Des cils épais et des sourcils bien dessiné encadre ce regard particulier à la flamme dangereusement attirante. Autours de son visage, des cheveux châtains s'échappent en longues mèches qu'elles attachent partiellement de chaque côté. De nature fins et lisses, ils ne lui demandent que peu d'entretiens. D'après son oncle elle ressemble beaucoup à sa grand mère maternelle lorsqu'elle était plus jeune mais la dorelly ne la connaît pas et ce n'est pas si grave si elle ne ressemble à personne non?

Son visage est harmonieux et si l'on ne répugne pas la minceur, elle est plutôt mignonne. Dans tout les cas elle dégage un étrange charisme, effrayant et attirant à la fois.
Habituée à se vêtir chaudement dans son pays, Njala porte souvent des vêtements de fausse fourrures épaisse, couvrant des tenues légères parfois transparente. Un peu plus rarement il lui a arrive de ressembler à une poupée avec des couleurs assorties de la tête aux pieds et des accessoire multiples. Son armoire est principalement constituée de robe, de jupe et de corset. Elle se maquille très peu mais est adepte des vernis à ongles qu'elle change plusieurs fois par jour et qui lui permettent de jouer sur les couleurs.

DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE :
Ses proches, si on peut les nommer ainsi, la qualifie parfois de schizophrène et en apparence ils ne sont pas loin de la réalité. Le moins que l'on puisse dire est qu'elle est instable : vous n'aurez pas toujours à faire à la même personne. Ici, vous la verrez douce mais sûre d'elle, avec des discours structurés, des désirs adultes, une sociabilité basique. Puis là, elle sera à la limite de la méchanceté, cherchant les limites de chacun, jouant avec leurs émotions, avec leurs peurs, s'en amusant, se délectant de ce qu'elle voit puis s'effondrant en larmes, comme si elle supportait toute la peine du monde, perdue, vulnérable, désolée, tellement désolée de vous faire ça. Elle en souffre un soir, s'en moque au matin, l'ignore comme si ces crises n'existaient pas, se regarde dans le miroir sans expression, puis sourit tout à coup.

La jeune femme a quelque chose d'enfantin, indépendamment de sa carrure. Dans sa façon de se mouvoir, dans son ton. Ses réactions sont brutales tout comme ses changements. Elle aime une chose aujourd'hui, la haïra demain, vous parlera comme si vous étiez sa raison de vivre puis vous ignorera tel un inconnu. Elle s'amourache aussi aisément qu'elle déteste.

Dans ses phases normales c'est une femme confiante, rieuse, aguicheuse avec les hommes jusqu'à ce qu'elle change d'avis. Elle peut-être envahissante, espiègle mais jamais ne sera mauvaise alors. En revanche si une phrase ou une soudaine montée d'émotions la prend, elle n'est alors plus du tout prévisible. De ce fait, sa vie sociale est chaotique. Elle regrette souvent la solitude dans laquelle elle se sent prise malgré le fait qu'elle soit entourée de monde en apparence. Elle rêve de trouver une personne qui la comprendrait et ne la rejetterait pas à son moindre changement de comportement.

Outre cette instabilité, l'islandaise est particulièrement gourmande surtout de fruit et de sucré. Elle ne mange que très rarement de salé, viande et autres plats classiques ce qui n'aide en rien à combler ses carences. Un paquet de biscuit est capable de la calmer en pleine crise et de la rendre douce comme un agneau.


SIGNE DISTINCTIF : L'islandaise n'a pas un très bon accent anglais même si elle le parle couramment car celui de sa langue maternelle est très prononcé. Evitez tout de même de le lui faire remarquer. Elle commence souvent ses phrases par "Un, deux, trois.." comme si elle allait réciter une comptine ou comptait les secondes avant de passer à l'acte, un petit sourire au coin des lèvres. Elle a une réelle obsession pour les peluches blanche et les collectionne (même si elles en possèdent de toutes couleurs). Un tel cadeau conduit d'ailleurs à une crise de joie durant laquelle il vaudra mieux conserver ses distances afin de ne pas être malencontreusement écrasé.


Situation
SANG : Visiblement mêlé
SITUATION FAMILIALE : Elle n'a jamais connu sa mère et personne ne lui en a parlé de façon directe. Elle a trouvé par hasard des photo et s'attriste beaucoup de ne pas lui ressembler. Grande avec des jolies courbes, elle portait la gentillesse sur ses traits. Après quelques années, la dorelly a préféré ranger tout ce qui concernait cette femme, quelle importance accorder à une morte?

Son père n'est qu'une image flou dans son esprit, elle ne l'a pas vu depuis de longues années. Elle sait qu'il est né de mère moldu et de père sorcier mais n'a jamais rencontré aucun de ses grands parents. Il lui paraissait être un géant dans ses maigres souvenirs, avec des cheveux très blond et des yeux verts. Elle aurait eu les même sans cette maladie mais finalement, elle partagera rien avec son père, jamais.

Fille unique, elle ne connaît en réalité que son oncle Jorak, sur qui elle n'aurait pas grand chose à dire. Tout comme son frère c'est un grand blond, il avoisine les quarante années et travaille en tant que médicomage. A cause du caractère de sa nièce il n'a jamais su trouver de femme pour construire sa vie car à l'époque la gamine les effrayait. Cette dernière sait aujourd'hui qu'il fréquente quelqu'un mais il s'est jusqu'ici gardé de la lui présenter. Tout les ans pour son anniversaire il l'amène acheter des peluches dans un budget illimité. Ce sur quoi se rue évidemment sa nièce avec grand plaisir. Même si elle est adulte il a conservé ce rituel, les cadeaux ayant toujours été son unique moyen de montrer son affection pour celle qu'il considère malgré tout comme sa fille.

ORIGINES : Islandaise comme l'est sa famille depuis des générations.

LOISIRS : Elle aime le sport dont le quiddich mais sa morphologie lui empêche de pratiquer réellement, elle se contente donc de tour en balais, discrètement afin que les autorités médicales – comme elle se plaît à les appeler – ne la rappelle pas à l'ordre.


Infos diverses
CHANSON THÈME
Papillon - The Airborne Toxic Event

RÉPARTIR 10 POINTS :
(pas plus de cinq points par catégorie)

  • gentillesse 1
  • puissance magique 2
  • humour 1
  • courage 1
  • intelligence 5
Infos diverses
SURNOM(S)


5 MOTS :
(pouvant être liés au personnage)

  1. Instable
  2. Effrayante
  3. Infantile
  4. Sensible
  5. Attachante


Histoire du personnage
" Ah... mais il n'y a pas grand chose à dire. Ma mère est partie avant que je me souvienne d'elle, mon père me déteste pour sa mort, cas classique paraît-il. J'ai grandis avec mon oncle ne manquant ni de nourriture ni de vêtements. Moins encore de jouets mais je demeura seule dans ma chambre la plupart du temps. Souriez, j'étais persuadée que mes peluches étaient vivantes, qu'elles me protégeraient des dangers de l'ombres, des gens , qu'elles seraient toujours là."

« Tu ne sera pas toujours une enfant, mon oncle disait-il. Ce sont des objets inanimés que tu as là, va vers les autres, vers le vivant, la réalité ! »

"Pourtant c'est à presque sept ans, alors que je me heurtais à la cruauté de certains enfants que je compris qu'il n'en était rien. Je leur faisait peur et le savais, j'ignorais en revanche que la réaction serait la violence. Et je fus seule. J'en ai jeté la plupart de mes jouets, cassant, brûlant ces traîtres avec toute la haine que la déception me causait. Je n'ai plus fréquenté d'enfant jusqu'à ce que mon entrée à l'école de magie m'y force. Ceux là ont eu raison de se tenir tranquille: seule, je ne l'étais plus.

Savez-vous ce que l'on dit des fou ? Leur réalité n'est pas la votre. Était-je folle ? Le suis-je ? Aucune importance. Elles dansent aujourd'hui, grâce à la magie. Et toi, viens-tu jouer avec moi ? Si tu es sage, promis, je ne te ferai pas de mal.»



Complément d'informations
QUESTIONS/RÉPONSES :
  1. Quels résultats a obtenu votre personnage à ses ASPIC ? Guère glorieux, je le crains mais je reconnais ne pas avoir eu très envie de travailler à l'époque.
  2. Pourquoi a-t-il décidé de continuer ses études à l’université ?
    Il y a tant de personnes à rencontrer ici...
  3. Quel fut l’état d’esprit de votre personnage en arrivant à S.W.Y. N ?
    Du monde, du monde, tellement de monde!
  4. Cette année, qu'il y a-t-il dans les bagages de votre personnage ?
    Des peluches, beaucoup de peluches. Des vêtements, des bonbons, des rubans, tant de choses.
  5. Votre personnage accorde-t-il de l’importance à la Magie noire ? Si oui, pourquoi ?
    Sans plus, ils ne sont pas très joueurs, ces mages noirs. Il faut toujours les tuer au final.
  6. Si Voldemort n’était pas défait, votre personnage le suivrait-il ?
    Un, deux, trois... il ne l'intéresse pas, puisqu'il est mort.
  7. Qu’est-ce que votre personnage pense des Moldus ?
    Faibles, faibles... Elle aime cependant leurs peluches.
  8. Et des Cracmols ?
    Faibles aussi.
  9. De quoi votre personnage a-t-il peur ?
    D'elle même parfois, des autres souvent, du noir toujours.
  10. Quelqu’un tend une fiole d’Amortentia devant votre personnage, quelle(s) odeur(s) y sent-il ?
    Les bonbons acidulés, le sang.

SUR CINQ, VOTRE PERSONNAGE... :
    …veut être populaire : x
    …veut changer le monde : x
    …veut trouver l’âme sœur : x








Dernière édition par Njala Edel Unisdottir le Sam 4 Fév - 9:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Valdas
Direction
Direction
avatar



 
▌Né(e) le: 28 Février 1972
▌Pays d'origine: Japon
▌Statut: Direction

MessageSujet: Re: Njala Edel Unisdottir   Dim 15 Jan - 17:49

Bienvenue sur Swyn, Njala. china

Ta fiche est très bien rédigée, ça change, un personnage comme le tien chez les Dorelly. Je valide ta fiche, mais la laisse déverrouillée jusqu'à ce que tu trouves ta chanson thème. Préviens-moi lorsque ce sera fait, de même que pour les précisions que tu veux y ajouter dans les prochains jours.

Bon RP sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Njala Edel Unisdottir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.W.Y.N ¤ Someone Wants You Nuts ¤ :: •• ACCUEIL •• :: » Registres :: Etudiants-
Sauter vers: