AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Zachary Yarwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zac Yarwood
A.C.A.I.I
A.C.A.I.I
avatar



MessageSujet: Zachary Yarwood    Lun 23 Avr - 16:41


Yarwood Zachary
 C'est en deuil surtout que je l'aime.
  Le noir sied bien à son front poli.
  Et par ce front le chagrin même
  Est embelli.


Identité
ÂGE : 18 ans.
 DATE DE NAISSANCE : 10 avril.
 SIGNE ASTROLOGIQUE : Bélier.
 NATIONALITÉ : Australien d'Australie. Vous savez, le grand pays qui servait de prison aux malfaiteurs anglais, il fut un temps ? Bah, voilà, c'est ses ancêtres.
BAGUETTE MAGIQUE : Les vacances d’été avant qu’il n’entre à Lewis Caroll Sorcery High School, Zachary se rendit à la boutique Wade, Wade était le nom de famille d’un célèbre fabriquant de baguettes se situant au nord du quartier sorcier d’Adelaïde, en compagnie de son frère jumeau Caleb et de son cousin Joshua. En ressortant du magasin, il tenait en sa main une fine baguette taillé en bois d’acacia, ce qui rend la baguette particulièrement difficile voire impossible à manier pour quiconque n’est pas Zac – et encore –, il paraîtrait d’ailleurs que, selon Wade, la baguette ne consente à déployer ses meilleurs effets qu’entre les mains des plus grands sorciers. Ça explique sans doute le fait que Zac se soit toujours demandé pourquoi cette baguette-là l’avait choisi et non une autre, mais aussi également le fait qu’il éprouve un mal fou à la faire fonctionner, même pour les sorts les plus simples. Sinon, elle contient un crin de licorne. Encore d’après Wade, le crin de licorne à l’intérieur d’une baguette la rend moins sujette aux blocages de quelques sorts. Finalement, c’est ce qui persuada Zac que Wade était un charlatan. Sinon, c’est une très jolie baguette, y a pas à dire de ce côté-là.

Dossier scolaire
MAISON : Cinnacrow.
ANNÉE D'ÉTUDES : Première année. Enfin la fac, et sa liberté ! Et fini l’école avec ses cours obligatoires et un parc trop grand dont on ne peut pas profiter !
FILIÈRE/SPÉCIALISATION/SUJET DE THÈSE : Relations internationales. Par élimination, d’ailleurs. En Australie, il a entendu dire que c’est la filière où on utilise le moins sa baguette. Et puis, les cours en amphi, c’est sympa pour… Dormir. Enfin, il paraît que la directrice est mignonne, donc voilà.
PROJET D'AVENIR : Dîtes, on fait quoi, à la sortie d’un ACAII relations internationales ? … Rien ? Et à la sortie d’un MUM, alors ? Pas de réponse ? Il y songe, des fois. Pas très souvent, parce que ça fait mal à la tête de trop penser, et qu’il se sent moins classe avec un mal au crâne, mais il va finir par trouver, un jour, il y croit. Et puis, vaudrait mieux, parce que c’est pas papa ni maman qui payeront pour lui, plus tard. Pour le moment, il se dit qu’être vendeur, c’est pas si mal. Et vu qu’il aime bien les glaces, un vendeur de glace, c’est plutôt le top, quand on y réfléchit, surtout si on y a pas beaucoup de clients et qu’on peut manger des sorbets en cachette jusqu’à en tomber malade.
ANCIENNE ÉCOLE DE SORCELLERIE : Lewis Caroll Sorcery High School.

ATTITUDE SCOLAIRE : On ne peut pas vraiment appeler ça une attitude mais plutôt une non-attitude, un refus total des cours, une passivité face aux leçons qu’il doit apprendre. L’école, ça ne lui plaît pas, et s’il est ici, c’est bien parce qu’il y a son frère, et son cousin. Et aussi parce que papa et maman l’y ont obligé. Et aussi parce qu’il y a de jolies filles. Mais c’est tout, soyez-en sûrs. Le souci, c’est qu’il a du mal à garder les yeux ouverts, lorsqu’il est assis sur une chaise, la tête appuyée dans sa main, son code posée sur la table, les yeux fixés sur l’horloge qui n’avance décidément pas. Il a beaucoup de mal à comprendre ceux qui travaillent avec plaisir. Étudier n’a rien de plaisant, c’est une corvée, et c’est fatigant. C’est du travail, mine de rien, et Zac, le travail, il n’aime pas. Sauf s’il y a des glaces à la clé, mais on lui en a rarement proposé, pour ne pas dire jamais. D’ailleurs, pourquoi ? Ce serait une jolie récompense que de recevoir un sorbet au citron dès qu’il assiste à une heure de cours. Manque de chance, les seules récompenses qu’il récolte, ce sont ses notes souvent médiocres, en légère hausse lorsqu’une matière l’intéresse, en très nette progression lorsque son frère fait ses devoirs à sa place. Il aurait bien aimé que Cal passe ses exams en se faisant passer pour lui aussi, mais curieusement, c’est un truc qu’il a toujours refusé.


Portrait
TAILLE : 1 mètre 80
DESCRIPTION PHYSIQUE : Brun aux yeux gris, ce serait sans doute la seule description dont il aurait besoin puisque tout le reste n’a rien d’exceptionnel. Comme tout le monde, il a deux oreilles, pas très grosses, assez petites, d’ailleurs, et un nez au milieu du visage, relativement régulier, une bouche aussi, juste au dessus de son menton, comme la plupart des humains vivant sur cette planète. Des pommettes hautes et saillantes que ses cheveux viennent chatouiller, de temps à autre. Il n’est ni musclé ni gringalet, n’aimait pas particulièrement le sport, même s’il s’est essayé à la musculation lorsqu’il était adolescent, ce qui a lui a laissé quelques marques, donc une petite trace rouge, ancien énorme bleu, sur son torse : Merci à l’altère qui a décidé de tomber toute seule. Sinon, il est assez grand, quand même, puisqu’il dépasse le mètre quatre-vingt, et il a de longues jambes. Il s’habille à la mode, prend un soin méticuleux à choisir chacun de ses vêtements, mais arbore la plupart du temps un tee-shirt moulant, une chemise ouverte dessus, et un jean. Il a quelques percings aux oreilles, mais suite à une infection, il a la trouille de les remettre, du coup, c’est pas rare qu’on le voit avec un jour oui et un jour non.

DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE : Zac, il est toujours triste. C’est qu’il aurait presque la larme à l’œil, à vous raconter comme ça a été terrible, de quitter l’Australie, le pays du soleil, et de la mer, et du Noël à la plage, et d’atterrir en Irlande, là où il pleut sans arrêt, où il met ses jolis pieds dans une boue dégueulasse, ici, pas question de fêter Noël dehors, à moins de vouloir mourir d’une pneumonie dans les prochaines semaines qui suivent. Et il est malheureux, Zac, parce que sa mère, sa tendre maman, lui manque atrocement. Elle et ses gâteaux aux chocolat, et ses tartes aux pommes, et son rosbeef à peine cuit, tout rose. Il en tremble, de vous dire qu’ici, les elfes ne cuisinent pas aussi bien, mais que c’est normal, parce que sa mère, c’est quand même la meilleure cuisinière du monde. Alors, pour vous le montrer, il ira lui-même vous cuisiner quelque chose – sa maman lui a appris plein de recettes – parce que manger, c’est avant tout un plaisir, et faire la cuisine avec quelqu’un, ça l’est encore plus. Et puis, c’est séduisant, non, un homme qui cuisine, avec son tablier et tout ? Par contre, il n’enlèvera le pantalon que si vous êtes vraiment convaincantes, faut pas pousser mémé dans les orties.

Donc oui, évidemment, Zachary aime les filles, et beaucoup, et toutes. Rondes, fines, petites, moyennes et grandes. Vraiment, il les aime toutes, et leurs sourires, surtout, et leurs jolies bouches, et puis leurs cheveux, surtout s’ils sont doux. Il aime bien les séduire, ça fait passer le temps, et c’est amusant. Il se montrera toujours gentil avec elles, parce que c’est des filles, et qu’elles sont toutes mignonnes à ses yeux. Il leurs sourit beaucoup, c’est qu’elles sont si jolies. Comment ça, il se répète ? Bref, c’est un vrai(faux) romantique, et il hésitera pas à acheter des cadeaux à une fille pour l’avoir plus tard dans son lit. Le souci, c’est toujours l’après, parce que Zac, c’est pas vraiment le même ensuite, le lendemain, il ignorera la demoiselle, comme si elle était transparente, absolument en dehors de son champ de vision, et peut-être une semaine ou deux après, c’est que sa mémoire lui joue souvent des tours, il reviendra vers elle, avec le même manège, ou peut-être un un petit peu différent, faut voir son humeur à ce moment là.

Il a un réel esprit de famille, ça passe avant tout. Ses amis, c’est sa famille. Il n’a que deux amis proches, et ce sont son frère et son cousin. Eux, ce sont toute sa vie. Et même s’il parle beaucoup de sa mère, et qu’il en joue énormément, il ne ment qu’à moitié, parce qu’elle lui manque vraiment. Son père aussi, d’ailleurs, c’est moins drôle, de se moquer des commerçants et de faire n’importe quoi dans des boutiques quand il sait que c’est pas la boutique de son père, et puis, ouais, c’est un tout. L’Australie avec les parents et sa famille, en somme, il s’en languit vraiment. Et vraiment, vraiment, vraiment, heureusement qu’il se trouve ici, à Swyn, avec son frère et son cousin, parce que sinon, il pleurnicherait, mais pour de vrai.

SIGNE DISTINCTIF : Il est trop modeste et naïf pour se rendre compte qu’il a la classe ? Ah non. Ça, c’est un mensonge. Il sait mentir comme personne, alors ? Il arrive à faire miroiter n’importe quoi à presque n’importe qui ? Sinon, il aime beaucoup les glaces, et les sorbets en particulier. Ceux aux citrons, même, parce que c’est acide et que ça rafraîchit tout de suite. Quoi qu’ici, nul besoin de sorbet au citron pour se désaltérer vu qu’il pleut vingt-trois heures sur vingt-quatre. N’empêche que le sorbet au citron, c’est un état d’esprit, et que le premier qui lui dit que c’est dégueulasse, il le fout dehors sous la pluie ; et si celui qui lui dit que c’est dégueulasse est irlandais et a, de ce fait, particulièrement l’habitude de la flotte, Zac le poussera dans l’eau du lac encore plus dégueulasse que l’est prétendument le sorbet alors que, soyons honnêtes, le citron, ça a quand même vachement meilleur goût que l’eau du Connemara toute trouble et pleine de boue.


Situation
SANG : Sang-mêlé.
SITUATION FAMILIALE : Sa mère est moldue. Elle est gentille, elle bosse dans une banque. Petit, Zac pensait que travailler dans une banque, c’était quand même le summum de la richattitude. Ensuite, il a compris que non, l’argent que maman Yarwood alias Georgia touchait n’était pas vraiment le sien, mais plutôt celui de la banque dans laquelle elle travaillait, qui n’était définitivement pas la sienne non plus. Le père, lui, il est sorcier. Il s’appelle Abbas, et c’est un père plutôt cool dans son genre. Il est son propre employé, il a une petite boutique, en fait, et il y vend des chouettes, et des rats, et des chats des fois, mais il évite, parce qu’il y a eu quelques soucis avec eux lorsqu’ils allaient choper les rats pour les manger. Ça lui a pas fait perdre de l’argent, mine de rien. Du coup, par solidarité, Zac a décidé que lui non plus n’aimait pas les chats. Ensemble, les parents Yarwood sont vachement heureux, ils filent le parfait amour depuis une vingtaine d’années, Zac a oublié combien, exactement, mais ils se sont bien trouvés. Là où ça coince, c’est quand ils décident quelque chose ensemble, et c’est ce qu’il s’est passé pour le départ des Yarwood nouvelle génération : Les parents en avaient marre que les jumeaux fassent les quatre cents coups, et vu qu’ils avaient compris qu’ils n’arrêteraient pas de sitôt, ils ont décidé de les envoyer en Irlande, comme ça, au moins, ils sont plus sous leurs nez. Ils manquent à Zac, un peu.

Zachary, il a un frère jumeau nommé Caleb, et tous les deux, ils se ressemblent beaucoup. Physiquement parlant, parce que mentalement, c’est pas tous les jours la même chose, et honnêtement, ce serait pas mentir que de dire que la plupart du temps, ils sont carrément l’opposé l’un de l’autre. Caleb, il l’adore. C’est son grand frère, et c’est celui qu’il ne pourra jamais être. C’est le type sérieux, qui est doué, et qui l’aide. Le frère solidaire de son autre frère, le sympa, celui à qui il tient, et à qui il se promet de tenir toujours. C’est l’idiot qui mange la fin du pot de glace alors qu’il sait que Zac la voulait, et celui qui lui fait ses devoirs lorsque Zac en a carrément pas envie.

Y’a Joshua, aussi. C’est son cousin. Son frère, Josh et lui, ils ont été élevés ensemble, alors c’est un peu son frère à lui aussi, faut dire les choses telles qu’elles sont. Il le trouve un peu niais à toujours tomber amoureux de toutes les filles qui passent dans le coin, mais bon, il faut de tout pour faire un monde, non ? Un Yarwood reste un Yarwood, quoi qu’il en soit, et hors de question qu’un Yarwood cousin se mette à aimer n'importe qui, et surtout n'importe quelle fille, que ce soit clair.

ORIGINES : Comme je le disais plus tôt, il est australien. Il s’est jamais vraiment intéressé à ses origines en fait, mais un jour, il a lu dans un livre que l’Australie avait été pendant un temps un pays-prison pour l’Angleterre. Du coup, il a peut-être des origines anglaises, qui sait. Et même qu’ils s’est imaginé ses ancêtres, genre un arrière-arrière-arrière-arrière-arrière grand père qui était vraiment hyper méchant et vilain. Mais il y a pas pensé trop longtemps, ça lui a fait un peu peur, avec ses histoires de fantômes qui reviennent pour le hanter le soir d’Halloween, on sait jamais ce qu’il se passe dans la tête d’un esprit, et imaginez que l’ancêtre revienne pour vous faire peur ! Ouais, non, il préfère y penser le moins souvent possible.

LOISIRS : Il est sportif, mais pas des masses. Il a tenté la course à pieds, mais il avait du mal à cerner le pourquoi du comment il était en ce moment même en train de courir, alors il a abandonné. Lire, ça l’ennuie. Le Quidditch, il aime bien, mais à petites doses, généralement, quand les matchs durent trop longtemps, il se casse avant la fin. Pas contre, il dessine super bien, et il en joue pas mal. Et il a une imagination de folie aussi, ça aussi, ça l'aide beaucoup.


Infos diverses
CHANSON THÈME
Wonderful Life - Hurts.

RÉPARTIR 10 POINTS :
(pas plus de cinq points par catégorie)

  • gentillesse 1
  • puissance magique 1
  • humour 4
  • courage 1
  • intelligence 3
Infos diverses
SURNOM(S)
Zac.

5 MOTS :
(pouvant être liés au personnage)

  1. Dragueur.
  2. Dragueur.
  3. Dragueur.
  4. Dragueur.
  5. Dragueur.


Histoire du personnage
Bon, alors en fait, Zac, il a une histoire de dingue, et ça parle de pirates, et de voleurs, et d'assassins, mais que dans son imaginaire, parce qu'en vrai, Zac, il a eu plutôt une vie normale. Y a son frère, et ses parents, il s'entend bien avec, et y a son cousin aussi, qu'il adore, donc ouais nan, c'est un peu nul, y'a rien à raconter. Peut-être le fait qu’à l’école de magie en Australie, il a fait partie d’un groupe de rock avec son cousin et son frère. Ils avaient leur petite réputation, tout de même. Mais sinon rien de rien, Mais peut-être qu'ici, il se passera des trucs ? On verra, ce serait sympa, qu'il s’en passe, dans le coin.


Complément d'informations
QUESTIONS/RÉPONSES :
  1. Quels résultats a obtenu votre personnage à ses ASPIC ?
    Zac n’a pas franchement envie de répondre à cette question sans intérêt.
  2. Pourquoi a-t-il décidé de continuer ses études à l’université ?
    C’est qu’il a pas vraiment décidé, voyez, on l’y a un peu obligé, et vu que ses bourreaux sont aussi ces parents, et que mine de rien, il les aime bien, il a pas trop voulu aller contre eux.
  3. Quel fut l’état d’esprit de votre personnage en arrivant à S.W.Y. N ?
    « Regarde, Cal, cette eau dégueu, mais c’est quoi ce truc, là ! C’est une algue ? Mais mais… C’est pas propre ! » ou… ça : « Josh, steuplaît, rends-moi un service, achève-moi maintenant ! On pouvait pas nous aller aux Caraïbes, sérieux ? C’est quoi cette pluie pourrie qui tombe sur ma tête ! Mais mais… C’est pas propre non plus, j’suis sûr ! »
  4. Cette année, qu'il y a-t-il dans les bagages de votre personnage ?
    Des capotes. Peut-être même qu’on peut l’appeler monsieur sacoche, Zac, parce que dans sa chambre, il a une sacoche reeeemplie de capotes. Il dit pas ça pour se la péter ou quoi mais… Il est sûr qu’il va en avoir vachement besoin.
  5. Votre personnage accorde-t-il de l’importance à la Magie noire ? Si oui, pourquoi ?
    Il en donnerait peut-être, de l’importance, si sa baguette fonctionnait, mais bon, il est un peu démoralisé, elle marche jamais, alors bon, allez faire de la magie noire avec vos mains, vous.
  6. Si Voldemort n’était pas défait, votre personnage le suivrait-il ?
    Bof, non. Soutien à maman moldue !
  7. Qu’est-ce que votre personnage pense des Moldus ?
    Ben, rien. Enfin, pas grand chose, quoi. Il aime bien sa mère, c’est pas pour autant qu’il aime tous les moldus. Enfin, c'est pas tous les mêmes, aussi, y en a des bons et des méchants. Vous posez des questions un peu bizarres, quand même.
  8. Et des Cracmols ?
    Euh, même réponse ? Sinon, il connaît aucun cracmol, ils doivent se cacher dans des cavernes ou je sais pas, parce qu’il en a jamais vu un seul.
  9. De quoi votre personnage a-t-il peur ?
    À l’heure d’aujourd’hui, de pas grand chose.
  10. Quelqu’un tend une fiole d’Amortentia devant votre personnage, quelle(s) odeur(s) y sent-il ?
    De l’eau salée, et une odeur toute sucrée de citron.

SUR CINQ, VOTRE PERSONNAGE... :
    …veut être populaire : xxxxx Ah, oui, ça c'est intéressant, tenez.
    …veut changer le monde : Bof, non, pas envie.
    …veut trouver l’âme sœur : Bof, non, pas envie.


DERRIÈRE l'écran

quel âge avez-vous ? ; 19 ans.
comment avez-vous connu S.W.Y.N ; /
qu'est-ce qui vous a poussé à vous inscrire ? ; Les filles déjà inscrites ?
un commentaire/critique/suggestion à faire ? ; Y a plein de filles, c'est cool, ça.











Dernière édition par Zachary Yarwood le Mar 24 Avr - 15:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Valdas
Direction
Direction
avatar



 
▌Né(e) le: 28 Février 1972
▌Pays d'origine: Japon
▌Statut: Direction

MessageSujet: Re: Zachary Yarwood    Lun 23 Avr - 17:13

Bonjour Zachary,

Ta fiche est très complète, tout est en ordre, je la valide de ce pas. Tu peux dès à présent débuter le RP sur le forum.

Bienvenue sur Swyn china !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Zachary Yarwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.W.Y.N ¤ Someone Wants You Nuts ¤ :: •• ACCUEIL •• :: » Registres :: Etudiants-
Sauter vers: