AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  


 

Partagez | 
 

 Stage en Cour Suprême [Dublin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwan Valdas
Direction
Direction
avatar



 
▌Né(e) le: 28 Février 1972
▌Pays d'origine: Japon
▌Statut: Direction

MessageSujet: Stage en Cour Suprême [Dublin]   Lun 11 Juin - 0:55

Le palais de justice du Ministère de la magie d’Irlande se situait au centre de Dublin. Erwan venait tout juste de prendre place sur l’un de bancs de l’audience du tribunal. Il relâcha le nœud de la cravate qui lui serrait le cou, ouvrant sur ses genoux le document récapitulant l’ordre du jour.

Citation :
Dossier N° 110688

Demandeur : Fiona Donovan
Avocat : Maître Chris O’Malley
Assistant : Caleb Yarwood

Défendant : Aslander Walsh
Avocat : Maître David Rafferty
Assistant : James Kirkby

Résumé :

Dans la nuit du vendredi 27 avril 2012, dans la ville de Tullow, Clive Donovan, 54 ans, époux de Fiona Donovan, 51 ans, subit une attaque de type magique dans sa cour arrière. Alarmée par la lueur rougeâtre d’un sortilège, Fiona Donovan sort de la maison.

Paroles de Mme Donovan rapportées par l’Auror Feoras Delaney le soir de l’attaque :

« J’ai vu une lumière à la fenêtre. J’étais au salon. Je me suis levée sans attendre pour voir où était Clive et en sortant sur le balcon, je l’ai vu. Cet homme. Agenouillé près de mon mari inconscient allongé sur la pelouse, tout en sang, sa baguette à la main ! »

Suite à l’incident, Monsieur Donovan succombe à ses blessures peu de temps après l’arrivée de médicomages. Le suspect, Aslander Walsh, est appréhendé par Fiona Donovan, ancienne tireuse d’élite de la Brigade de Police Magique à la retraite. Les Aurors du Ministère ont fouillé les environs, mais aucune trace de la baguette d’Aslander Walsh, commerçant de métier, célibataire sans enfant, 33 ans. Dans le sac qu’il portait, un œuf de dragon (suédois à museau court) a été retrouvé et confisqué par les autorités, leur trafic étant interdit par la loi.

Le juge fit son entrée, prenant place sur le siège lui étant destiné tandis que les portes du tribunal se refermaient. Sur ces dernières, gravé dans le bois, on retrouvait le symbole d’une balance sous-pesant un trèfle d’un côté, une harpe celtique de l’autre. Comme le reste de la foule, Erwan se leva pour accueillir le magistrat, puis se rassit, voyant les deux élèves en faire de même devant lui à la table de leur client respectif. Le juge se racla la gorge, passant ses doigts fins sur sa moustache grise, prêt à commencer.

" Aslander Walsh, vous êtes accusé par la présente d’homicide sur la personne de Clive Donovan, que plaidez-vous ? "

" Non-coupable votre Honneur. "

" Bien. Veuillez avancer à la barre. Nous entendrons d’abord votre version des faits. "

L’homme s’exécuta, une main levée, jurant de dire toute la vérité et rien que la vérité.

" Il faisait nuit, je rentrais chez moi. Tout était tranquille, sans bruit, et c’est à ce moment que j’ai aperçu une vive lueur au loin. Je me suis précipité à l’arrière de la maison d’où le rayon provenait et c’est là que j’ai vu un homme par terre, ensanglanté, mal en point. Je me suis penché vers lui pour vérifier s’il était toujours en vie. Il respirait difficilement. J’ai relevé la tête en entendant une porte claquer. Madame Donovan courrait vers nous. "

Le juge acquiesça, puis indiqua à Maître Rafferty qu’il pouvait diriger la suite du témoignage. Celui-ci se tourna alors vers son stagiaire, James Kirkby, lui faisant signe qu’il pouvait y aller. Sur son banc, le professeur Valdas regarda l’étudiant de quatrième année se lever et prendre la parole afin d’apporter les arguments complémentaires nécessaires à innocenter son client. Beaucoup de paires d’yeux le fixaient, dont celle de l’homme dont le destin était en jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Kirkby
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 7 juin
▌Pays d'origine: Royaume-Uni
▌Statut: 4ème année

MessageSujet: Re: Stage en Cour Suprême [Dublin]   Mer 13 Juin - 8:18

Ce stage d'un jour était une véritable aubaine. Il n'était pas obligatoire de le réaliser, mais James s'était tout de même inscrit ; après la récente (et violente) dispute avec son père, tout ce qui pouvait le distraire un peu des idées noires qu'il ressassait était le bienvenu. Les quelques jours chez son parrain, puis chez Enzo, le retour à l'université et la reprise des cours n'avaient pas suffi à lui changer les idées ; il repensait constamment au week-end qu'il avait passé à Londres, aux propos sans appel de son père, et un sentiment de désarroi le submergeait.

Le stage tombait donc à pic. Il s'agirait d'assister les avocats d'un procès criminel. Une affaire importante, donc, qui demanderait toute la concentration possible. Bien entendu, les étudiants auraient le temps rencontrer les avocats qui les acceptaient en stage et de de préparer leurs interventions, mais il faudrait être rigoureux, et – chose à laquelle James n'était pas habitué – parler en public. Cet élément l'avait fait hésiter à se porter candidat pour le stage; il était plutôt timide, et, d'ordinaire, fuyait les situations qui l'obligeraient à lutter contre cette tendance. Il se destinait d'ailleurs à un travail de bureau, et certainement pas à la profession d'avocat ; il s'était fait violence pour le stage, en songeant qu'il ne s'agirait que de quelques heures, et qu'il n'y aurait certainement pas beaucoup de public – qui aurait l'idée d'aller assister à un procès pour homicide ?

Il avait déchanté en arrivant au tribunal, un bon moment avant l'audience, avec le professeur Valdas et Caleb Yarwood, l'autre stagiaire. Une petite foule se pressait déjà dans la salle d'audience, alors même que ni les magistrats, ni la plaignante, ni l'accusé n'étaient encore là. James retrouva maître Rafferty, l'avocat qu'il était chargé d'assister, et alla s'asseoir près de lui pour étudier une dernière fois le dossier, et écouter les conseils de dernière minute de l'homme. Il était convenu que le jeune homme parlerait le premier – cela le terrorisa littéralement – et l'avocat lui souffla quelques idées de questions à poser. Entre-temps, l'accusé fut conduit à sa place, et l'étudiant put échanger quelques mots avec lui.

Le silence se fit soudain sur la salle, et James se leva, en même temps que toutes les autres personnes présentes dans la salle. Décidément, il avait été idiot d'accepter ce stage... Le cadre était impressionnant, le public bien trop nombreux à son goût, et l'enjeu crucial pour cet homme assis près de lui. Un instant, il eut envie de quitter la salle d'audience, de prendre ses jambes à son cou, mais il aperçut brièvement le professeur Valdas dans la foule, et se rendit compte que cela lui vaudrait certainement des ennuis. Le juge donna le signal de début de l'audience, et chacun se rassit, hormis l'accusé qui était appelé à la barre. L'homme répondit sans la moindre hésitation, relatant sa version des faits – une version assez proche de celle de Mrs Donovan. Le juge autorisa le défenseur de Walsh à parler, et tout le monde se tourna vers la table où l'avocat et son stagiaire étaient assis.

-Allez-y, murmura maître Rafferty en poussant James du coude.

L'étudiant se leva à contrecœur, et rejoignit l'accusé à la barre :

-Merci, Votre Honneur. La fouille minutieuse des environs, et la fouille corporelle à laquelle Monsieur Walsh s'est soumis, n'ont pas permis de retrouver sa baguette magique. Or, il est impossible de faire disparaître une baguette magique, à moins d'en posséder une seconde. Monsieur Walsh, pensiez-vous être muni de votre baguette lorsque vous vous êtes porté au secours de Mr Donovan, ou bien saviez-vous que vous ne l'aviez pas sur vous ?

James chercha le regard de l'avocat, qui lui fit signe de continuer, et reprit :

-J'ai une autre question, avec votre permission, Votre Honneur. Monsieur Walsh, connaissiez-vous la victime, Clive Donovan, ainsi que son épouse ici présente ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Valdas
Direction
Direction
avatar



 
▌Né(e) le: 28 Février 1972
▌Pays d'origine: Japon
▌Statut: Direction

MessageSujet: Re: Stage en Cour Suprême [Dublin]   Mar 3 Juil - 13:01

Du point de vue d’Erwan, tenir le rythme constituait la partie la plus difficile lors de ces stages d’un jour organisés par l’école. La semaine dernière, il avait assisté une élève de MUM en santé humaine pendant une opération pointilleuse sur un enfant arrivé aux urgences. Plus tôt dans la journée, un accident de train avait fait plusieurs blessés, et l’hôpital magique de Dublin recueillait un grand nombre de patients nécessitant des soins immédiats. Le stress subit par l’étudiante ne se comparait pas de part son environnement avec le stage d’aujourd’hui, mais par l’inexpérience dans un cadre professionnel. Le professeur Valdas voyait la nervosité dans le regard du jeune Kirkby adressé à Maître Rafferty. Par chance, ce dernier avait l’habitude des stagiaires, exerçant ce métier depuis de nombreuses années et ayant une confiance bienveillante envers la nouvelle génération qui lui succéderait éventuellement. Ainsi le procès commença.

" Non, je n’avais pas ma baguette sur moi. "

À en juger par les froncements de sourcil du jury, Erwan devina qu’ils se demandaient tous comment un homme accusé de meurtre aurait pu commettre ce dernier sans cette dernière car Clive Donovan était bel et bien décédé suite à un sortilège. Sans s’attarder davantage là-dessus, James ayant fait son point, il posa sa seconde question. Aslander Walsh tourna la tête vers l’épouse du défunt qui regardait ses pieds et revint sur le jeune Kirkby, haussant les épaules.

" Non, je ne les ai jamais vus de ma vie. "

Donc, un homme retrouvé mort dans sa cour arrière, un accusé dénué de sa baguette magique qui, en apparence, n’avait aucun raison légitime de tuer la victime. Le juge hocha la tête, remerciant le stagiaire pour ses questions, le laissant se rasseoir à la table de la défense. Le silence se faisant, le juge baissa les yeux sur ses papiers, son regard s’activant de gauche à droite. Bruit de parchemin qu’on met de côté, puis air inquisiteur dirigé vers l’avocat du demandant.

" Bien, Maître O’Malley, à vous. "

Erwan observa de loin l’avocat murmurer à l’oreille du jeune Yarwood, un première année, sans doute son premier stage de niveau universitaire. Un garçon prometteur, s’il devait se fier aux commentaires de ses collègues enseignant les relations internationales. Le professeur Valdas s’interrogea quant à la stratégie que comptait utiliser la défense pour blanchir Aslander Walsh qui, à la barre des témoins, paraissait patient, à l’aise. Innocent, ou bon comédien ? Au tour de l'autre parti, à suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Stage en Cour Suprême [Dublin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Stage en Cour Suprême [Dublin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.W.Y.N ¤ Someone Wants You Nuts ¤ :: •• EXTÉRIEUR •• :: » Le Reste du Monde-
Sauter vers: