AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Be careful of what you do 'cause the lie becomes the truth [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alvin Wenlock
C.A.M
C.A.M
avatar



 
▌Né(e) le: 16 Mai
▌Pays d'origine: Pays-de-Galles
▌Statut: 6ème année

MessageSujet: Be careful of what you do 'cause the lie becomes the truth [PV]   Jeu 21 Juin - 14:07

Il n’était pas beaucoup sorti au cours du trimestre d’hiver, consacrant tout son temps libre à la préparation de sa thèse. Alvin préférait s’amuser et boire le week-end, réservant les soirs d’été pour les grandes folies, sachant pertinemment qu’il pourrait occuper chaque minute du lendemain à souffrir d’un mal de crâne bien mérité pour avoir trop fait la fête. Ainsi, en ce premier jour de vacances, sans devoir ou résumé à rendre avant septembre prochain, il comptait se rendre « Chez Jo », un bar tenu par un elfe – le dénommé Jo – et dont Lauréline lui avait parlé en mars dernier. Souriant à son propre reflet dans le miroir, Alvin ajustait ses bretelles à son pantalon noir, les faisant passer du bas de son dos à ses épaules, les attachant à l’avant, à sa ceinture. Comme il faisait chaud, le gallois s’était contenté de revêtir un simple débardeur blanc puisque trop de noir l’écraserait sous les rayons du soleil qu’il contrerait avec… avec…

« Je vais devoir ranger cette chambre, moi. »

Devant le désordre apparent, Alvin souleva toutes la paperasse dispersée sur son bureau, mais ce n’est qu’en fouillant sur l’étagère au-dessus qu’il mit la main sur son chapeau borsalino couleur cendre. Il le posa sur sa tête à la hâte, attrapa son portefeuille et ses clés et il sortit du loft, verrouillant la porte derrière lui. Il se rappela les indications de Lauréline et en moins de cinq minutes, il trouva le premier point de repère ; le magasin de livres du village. De là, le gallois marcha approximativement deux-cent mètres sur le trottoir, son regard cherchant l’enseigne défectueuse aux allures discrètes qui devait le conduire à l’entrée du pub. Les mains dans les poches, Alvin fit quelques pas supplémentaires avant d’être attiré par une musique sourde non loin de la ruelle. Là, au-dessus d’une porte à l’aspect banal, se balançait l’image d’un elfe à l’air taquin tenant un verre. Il était au bon endroit. Sans plus attendre, Alvin poussa la porte, laissant la musique s’élever et envahir ses tympans de son rythme entraînant. Se dirigeant directement au comptoir, il commanda un verre de Potcheen, la célèbre et rarissime boisson irlandaise qu’il rêvait de goûter depuis un peu plus de six mois. L’elfe, propriétaire des lieux, se chargea de lui en servir, lui demandant au passage son identité. Selon ses dires, sa vieille mémoire n’oubliait jamais un visage.

« Alvin Wenlock, enchanté. Je suis un ami de Lauréline McShane. »

À cette mention, le visage de l’elfe changea, regardant le jeune gallois comme un client de longue date. Ils discutèrent des différents types d’alcool irlandais, échangeant des opinions, puis Jo dut s’excuser pour reprendre son service. Alvin en était à son troisième cul-sec. Le goût du Potcheen ressemblait à celui du whisky, mais avec une odeur de gin. Attendant l’opportunité d’en commander un quatrième verre, les doigts d’Alvin pianotèrent la surface du comptoir, suivant la musique, ses yeux s’attardant subtilement sur ce qui l’entourait. Une chaleur se dégageait de l’éclairage tamisé du plafond, donnant à l’endroit une intimité non négligeable. Il n’eut cependant pas le temps de jeter un regard plus approfondi sur les détails de la décoration, le visage d’une jeune brunette s’immisçant dans son champ de vision. Elle se présenta et lui offrit un verre qu’il accepta d’un sourire et bientôt, quatre, cinq ou six verres plus tard, une amie de Stella vint la réquisitionner pour un jeu à boire. Le jeune gallois ne la retint pas et Jo choisit cet instant pour lui resservir une septième consommation.

« Alors Al, il te plaît, mon bar ? »

L’elfe ricana, sortant une chope de sous le comptoir, la remplissant de bière dorée en actionnant un levier. Alvin acquiesça d’un hochement de tête entendu, levant son shot vers lui.

« À ta santé, Jo ! »

L’esprit échauffé, l’humeur légère, Alvin envoya l’alcool glisser sur sa langue et descendre le long de sa gorge, envahissant sa poitrine d’une agréable sensation brûlante. En reposant le verre vide, son regard capta la présence d’un escalier au fond de la pièce.

« Il y a un autre étage ? »

L’elfe le lui confirma d’un clin d’œil, lui conseillant d’aller y faire un tour, s’éclipsant plus loin servir d’autres clients. Assit sur un tabouret, Alvin se redressa, et faisant pivoter son siège, il tourna le dos au comptoir où il appuya ses coudes, écoutant la musique. Dans un coin, sous le regard ébahi de trois types, Stella embrassait l’amie venue la tirer par le bras un peu plus tôt. D’un sourire, Alvin roula des yeux, s’en désintéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauréline McShane
A.C.A.I.I
A.C.A.I.I
avatar



 
▌Né(e) le: 12 Juin
▌Pays d'origine: France
▌Statut: 2ème année

MessageSujet: Re: Be careful of what you do 'cause the lie becomes the truth [PV]   Mar 26 Juin - 15:01

La soirée était prévue à Bourg en bière plus précisément sur le port. Rien d’exceptionnel enfin l’annonce ne disait rien de particulier à part qu’il y aurait de la musique, de quoi boire et manger et que quiconque voulait, pouvait venir sans problème. Soirée entièrement libre ! Lauréline était habillée d’une robe noir pas particulièrement courte, ni trop longue, arrivant juste un peu plus haut que le genoux montrant ainsi ses longues jambes magnifiques et parfaitement galbées. Des manches en dentelle fine, un décolleté en « u » laissant voir tout juste ce qu’il fallait sans être indécent et des talons de 10cm facilement. Ses cheveux rouge ondulés tombés sur ses épaules de façon mal coiffé mais presque organisé, avec les mèches de devant constamment en arrière par un geste que la jeune rouquine exécuter régulièrement.

Avant d'aller à la soirée, Laure devait passer voir Jo, le très cher parrain de son frère ainé, afin de lui apporter une fiole de Yadong. Ne connaissant pas l'alcool en question il avait demandé à la jeune rouquine de lui en rapporter une ou deux bouteilles pour gouter et se décider ensuite sur la vente -ou non - de ce produit. Comme prévue, donc, Laure vint lui apporter la dites bouteille. Elle entra dans le pub, en tenue de soirée et s'approcha du comptoir attendant que le principal concerné daigne se présenter. Tournant sa tête de droite à gauche essayant d'apercevoir ce petit être haut comme trois pommes, Laure reconnu une silhouette assise sur un tabouret en hauteur. fronçant un peu les yeux elle reconnu rapidement cette personne si familière: Alvin ! La dernière fois qu'elle avait vu Alvin c'était au lac et ce cher Zac se disant qu'il valait mieux la laisser seule en bonne compagnie afin de faire avancer les choses ce à quoi le petit avait oublié un minuscule micro détail … Elle n'avait pas envie Laure de rester avec Alvin !! Elle avait pas envie de le voir, elle avait pas envie de lui parler, ni même de passer du temps avec lui. Elle ne voulait pas entendre le son de sa voix, Ha ça non elle ne le voulait pas. Le son de cette voix qui la calme, quelle affront, quelle horreur, il lui était impossible de résister, d'ailleurs elle n'y pensait même pas, même pas l'idée lui venait à l'esprit ou lui effleuré la conscience. Mais elle avait besoin de cette voix pour ce sentir bien, elle avait besoin de l'entendre pour être calme et posé .. Alors au final ça avait un certain dons pour l'agacer cette jeune demoiselle. Elle aimait pas perdre le contrôle aussi, fallait la comprendre ! Et puis lui parler de quoi ? De la pluie et du beau temps ? Très peu intéressant … De quoi alors ? De sa soeur ? On s'en fiche! De l'université ? On s'en fiche aussi ! De Elei et ses conneries ? Pff à quoi bon ça aussi on s'en fichait de tout façon … De son frère à elle et de l'aristocratie ? Non jamais ! Alors au final il restait quoi comme sujet ? Il restait son mémoire à lui et puis ses ambitions à elle. Hô ! Et puis ce livre ! Ce fichu livre qui avait eu l'honneur de rendre folle la rouquine durant la soirée au camping. Non mais quelle idée saugrenue lui était passé par la tête ? Deux soleils dans un systèmes … Impossible. C'est pas parce que Zac disait que c'était possible qu'il avait raison. C'est pas non plus parce que Thèdes disait que ce n'était qu'une question de métaphore tout ceci et que deux astres importants dans la vie de quelqu'un ça pouvait exister aussi, qu'il fallait la croire… Elle en savait quoi, Thèdes, que ce n'était qu'une métaphore ? Et si dans cette métaphore absurde Lauréline oubliait son frère ?

C'était surtout ce qui gênait la jeune sorcière, oublier son frère. On ne pouvait pas oublié une personne telle que Laucian, elle ne pouvait pas oublier tout ce qu'elle avait vécue avec lui et pourtant quand elle était avec Alvin elle était bien et ne repensait plus à cette instant là, le dernier instant de son frère sans ses bras. Un peu comme une culpabilité d'être à nouveau heureuse et apaisée. Comme s'il pouvait lui en vouloir que sa soeur jumelle retrouve une paix intérieure. Seulement voilà elle s'en voulait, Laure, de pouvoir ressentir un bien être à cause d'une personne, qui plus est une personne lui faisant penser à son frère. Alvin ne ressemblait pas particulièrement de physique à Laucian mais au niveau intellectuel ils étaient identiques Aimaient la même chose, Avaient les mêmes désirs. Lauréline se sentait bien avec une personne identique à son jumeau… Impossible, incohérent, inadmissible, impardonnable et tant d'autre adjectif pouvant mettre en scène une culpabilité monstre. Et pourtant elle ne pouvait le nier elle était bien quand Alvin était dans les parages et tout cela bien malgré elle.

Si on avait voulut dire que Laure était dans son état normal il aurait fallut rajouté "tout est relatif". Un état normal aurait été d'être sobre, de ne rien avoir bu, rien avoir fumé ou prit… Hors ces moments là étaient rares, il était rare de ne pas la voir défoncer et d'autant plus avant une soirée particulièrement spéciale en préparation. Alors encore une fois, elle était relativement dans son état normal. Il lui était arrivé d'être bien plus alcoolisée ou bien plus défoncée c'était en fin de compte ce que relativement voulait dire, elle avait connu pire. Regardant une dernière fois Alvin et ne voyant pas Jo elle décida de tourner les talons et de partir, une mains toujours posée sur le bar attendant un instant, une réponse, un signe n'importe quoi, mais quelque chose la retenait. Laure inspira un grand coup, poussa un soupire et se retourna vers la Dorelly qui lui ne l'avait toujours pas aperçu. Elle fit un pas vers lui, longea le bar et se trouva à ses côté, en un rien de temps, s'appuyant sur le comptoir.


« Finalement tu l'as trouvé seul, le bar » dit elle sur un ton neutre

Elle n'attendait pas de réponse, elle l'avait.
La dernière fois qu'elle avait vu Alvin, Lauréline était partie sans prévenir, sans dire vraiment pourquoi. Elle avait du passer pour une folle, une cinglé appellent Alvin par le prénom de son jumeau. Flipper pour une histoire de mousse, pour une histoire de ressemblance. Une perte de conscience, de connaissance. Un flash venu au mauvais moment … Elle était partie puisque c'était ce qu'elle faisait de mieux. Effrayée de ce qu'elle pouvait ressentir, de ce que son esprit pouvait dire.

Toujours appuyée sur le comptoir elle le regarda un instant, plongeant son regard dans le sien puis se détourna rapidement regardant à nouveau la glace face à elle, une multitudes de pensées en tête, les mains touchant le verre se trouvant devant elle et ne lui appartenant nullement. Elle regarda le liquide oscillant à l'intérieur ne sachant pas comment proposer au jeune homme assis à côté d'elle de l'accompagné, si l'envie lui prenait, à cette fameuse soirée organiser près des berges. Prenant son courage à deux mains et se disant surtout qu'il fallait faire un effort, après tout peut être que les deux autres zygotes avaient raisons. Et puis même s'ils avaient tord, Laure n'y pensait pas vraiment, elle se lança sans se demander ce qu'il pourrait se passer après.


« Il y a une fête près des berges… Tu ne vas tout de même pas retourner travailler maintenant que tu as trouvé le pub pas vrai ?! Enfin tu fais ce que tu veux en faite, mais … J'y serais»

Elle lui laissa le fly posé sur le comptoir et s'éclipsa dans la foulé. D'une, Jo comprendrait en voyant la bouteille qu'elle était passé mais qu'elle n'était pas resté et de deux elle ne se sentait pas d'affronter le regard d'Alvin après le lac. Mais elle n'était pas contre passer un moment avec lui dans une soirée qui promettait d'être bien agréable. Etant à l'extérieur elle s'alluma un nouveau joint pour faire fuir tout stress ou peur stagnant dans son être et se dirigea vers la péniche festive sur ses haut talons lui allongeant la silhouette presque méconnaissable dans la nuit. Elle qui d'habilles si rebelles et décalés les autres fois elle était une toute autre personne si on ne faisait que l'apercevoir, une jeune fille bien habillée prête pour aller danser.

Elle aurait pu l'inviter autrement, elle aurait pu aussi s'excuser pour l'autre fois ou encore rester là, au bar et tenté d'engager la conversation. La situation aurait pu se passer d'un million de façon différente, mais voilà Laure ne savait pas comment réagir elle savait pas comment aller vers lui elle savait pas réagir face à cet apaisement en sa présence alors elle tendait les perches et s'il les prenait alors tant mieux. Elle savait qu'il la prendrait, il l'avait toujours prit jusque là alors pourquoi pas une fois de plus ?!


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Be careful of what you do 'cause the lie becomes the truth [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.W.Y.N ¤ Someone Wants You Nuts ¤ :: •• EXTÉRIEUR •• :: » Le Village de Bourg-en-Bière :: Le Port du Boat-en-Train-
Sauter vers: