AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  


 

Partagez | 
 

 Pile ou Face ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saadi Vàsquez
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 3 août
▌Pays d'origine: Qatar
▌Statut: 6ème année

MessageSujet: Pile ou Face ?   Lun 2 Juil - 8:12

Dimanche soir. Pour la troisième fois du trimestre, Saadi rentrait d'un weekend surchargé avec son diplomate de père où il avait dû parader en costume trois pièces et jouer les bons fistons durant de longues heures. Ce n'était pas qu'il n'aimait pas son père, ni qu'il n'avait aucune respect pour son métier ou sa réputation, mais les réceptions rassemblant tous les nouveaux riches l’écœurait. Peut-être était-ce parce que lui-même, Saadi Vàsquez, se destinait a priori pour la même carrière que son père et donc le même mode de vie bling-bling et hypocrite. D'ordinaire, il s'habituait plutôt à cette idée, l'université lui permettant de garder du temps pour ses loisirs et de rester un enfant gâté s'il le souhaitait, mais ces weekends lui rappelait froidement ce qui l'attendait dans quelques années.
Des hommes, des femmes plein aux as - comme son père, aux enfants fiers et polis que Saadi tentait en vain d'imiter. Hélas, l'argent, l'alcool, la drogue coulant à flots dans ces soirées, il n'était pas rare de le retrouver dans un coin, légèrement débraillé, aux bras d'une - plus ou moins jeune - femme qui le considérait sans doute comme un bon parti, bien que très ingrat des efforts de son père.
Saadi s'en voulait parfois, en voyant les regards désespérés du paternel, mais c'était plus fort que lui : il valait mieux être une déception totale intentionnellement qu'un espoir brisé malgré ses efforts. Alors, il vivait au jour le jour, et continuait à se présenter bien habillé aux réceptions et à recevoir des demandes en mariage indécentes de jeunes femmes éméchées sans trop y faire attention. Puis il terminait la soirée, seul ou accompagné, mais la plupart du temps alcoolisé.
Enfin le dimanche soir, il rentrait en Irlande encore fatigué de la veille et ne pouvant trop effacer le regard désillusionné de son père bien sous tous rapports.

Ce soir-là, toujours vêtu d'une chemise blanche cintrée et d'un pantalon de costume et donc méconnaissable, Saadi prit la direction de la Pimentine sans même faire un tour par l'université. Il n'y retournerait que pour dormir comme ça, avec un peu de chance, il serait un peu plus frais pour les cours du lendemain.

En ouvrant les portes, il s'aperçut que l'endroit était quasi-désert et s'étonna avant de se souvenir que le concert le plus attendu de l'année se déroulait ce soir-là au Corn Flex. De ce fait, tous les étudiants devaient y assister.
D'ordinaire, Saadi ne se serait pas fait prier pour y aller également, mais sa tête tournait étrangement depuis la veille et il ne se sentait pas d'humeur à disparaître dans la foule.

Grattant a fond de sa poche à la recherche de quelques mornilles, le jeune homme s'avança vers le bar en consultant les tableaux volant autour de lui qui lui conseillait le Whisky pur feu. Ce n'était pas sa boisson favorite mais pour ce soir-là, cela semblait de mise, et cela parviendrait peut-être à le réveiller pour aller apprécier un bout d'un concert.
Une, deux, trois, quatre mornilles,...


* Rah j'ai rien d'autre ?! *

Par chance, il sentit un Gallion au fond de sa poche qui tentait de se faire la malle. Au moment où il le sortit, victorieux, le Gallion sauta de ses mains et alla rouler au loin sous une table.
Saadi soupira fortement, se passant une main sur le visage et dans les cheveux. Avec sa gueule de bois, il n'avait pas du tout envie de se mettre à quatre pattes près de toutes les tables pour récupérer son Gallion. Manque de bol, le reste de sa fortune dormait gentiment dans sa chambre au château et il n'avait pas d'autre monnaie dans ce pantalon qu'il ne mettait jamais.


* A quoi ça sert d'être plein aux as si on peut pas se payer un verre, franchement ? *

Il était, en effet, rare que Saadi ait à courir après un Gallion mais il prit son courage à demain et courut vers l'endroit où avait disparu la pièce. Il la vie au loin, rouler sous une table puis en bordure d'une banquette dans un coin de la salle. La poisse, une cliente y était assise et paraissait plongée dans ses pensées et vraisemblablement peu commode.

Elle était plutôt belle, du moins on pouvait le deviner sous ses traits marqués par la fatigue ou les soucis. Malgré cela, Saadi n'aurait pas su lui donner d'âge, bien qu'elle ne pût décemment être une étudiante de l'université. A première vue, le jeune homme devinait une Auror ayant une vie difficile et/ou bien remplie, mais il imaginait mal les Aurors ayant du temps pour boire un verre à la Pimentine par les temps qui couraient. Seule, de surcroît.

Toujours un peu déboussolé, Saadi s'avança près de la table de la jeune femme et s'excusa en se raclant la gorge :


" Euh...Hum hum, excusez-moi, mon Gallion a roulé sous votre table, si je peux... ? "

Sa voix sonnait faux, ou du moins pas comme la sienne. Plus grave et rauque, elle lui faisait penser à son oncle Pedro. L'alcool y était sans doute pour quelque chose, mais Saadi ne parvenait pas à se souvenir quel genre de boisson il avait bu la veille et si elle n'avait pas été légèrement...améliorée.
En tous cas l'effet était étrange, mais lui donnait un air plus assuré, plus adulte presque.


* Faut que j'fasse gaffe à c'que je bois ahem *

Allez savoir si c'était son imagination ou non, mais Saadi crut percevoir un léger hochement de tête peu intéressé de la part de la cliente. De ce fait, il le prit comme une autorisation à aller récupérer son Gallion perdu.
A quatre pattes en costume sur le parquet ciré de la Pimentine, il ne se sentait pas malin, mais il aperçut la pièce derrière les jambes de la femme, à-demi glissée sous la banquette.


* Hm...*

Difficile pour lui de ne pas tendre le bras et toucher les jambes de Madame, d'autant qu'elles lui semblaient interminables. Bien que couvertes par un pantalon, elle portait des bottes à talons hauts et sculptaient des mollets fins de femme qui ne se laisse pas aller assise toute la journée. Malgré lui, Saadi se laissa un peu déboussolé, les talons hauts ayant sur lui un certain effet incompréhensible mais apparemment partagé par la plupart des hommes.
Avec tous les efforts du monde, il se contorsionna pour ne pas toucher la femme et attraper sa pièce.


* Yes ! *

Il l'avait eue, mais dans sa joie et dans une position inconfortable, il avait tapé le pied de la table et envoyé valser le verre de la cliente.
Il l'entendit rouler, rouler...et le vit s'écraser dans un bruit de verre brisé de l'autre côté. Par chance, si on pouvait dire, il n'était pas tombé sur les genoux de la femme en aspergeant sa tenue, chose qu'elle lui aurait probablement jamais pardonné.


* Ce truc avec les femmes et leur tenue...*

Gêné, Saadi s'extirpa de sous la table et s'excusa platement auprès de la cliente encore étonnée.


" Euh, vraiment désolée Madame, euh...je..., la même chose s'vous plaît ! Et un Whisky pur feu ! "

Heureusement, la serveuse était passée par-là pour lancer un Evanesco et Saadi avait pu lui donner sa commande en désignant le verre brisé.
Peu soucieux de déranger, et vraisemblablement épuisé, le jeune homme se laissa tomber sur la banquette en soupira, se passant une énième fois la main sur le visage.


* Whisky mon ami @_@ *


(Privé har)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildegarde Jensson
Professeur
Professeur
avatar



 
▌Né(e) le: 17 décembre
▌Pays d'origine: Suède
▌Statut: Professeur

MessageSujet: Re: Pile ou Face ?   Lun 2 Juil - 19:17

Dimanche. Je hais le dimanche. J'déteste l'dimanche. L'dimanche c'est pire qu'le lundi. Il annonce le lundi, et l'lundi c'de la merde, soyons honnête. Mais le dimanche, lui, il est sournois. Il est là, tout "salut-salut, c'est dimanche, dernier jour du week-end, et du coup j'annonce lundi mais en mode stress, t'sais, genre mode furtif, eh ouais, demain, c'est la merde." Le dimanche devrait pas être considéré comme un jour d'fin semaine, il devrait aller avec le lundi. Bref, le dimanche, l'seul point positif c'est que l'université est calme. Et si c'est calme, ben c'est tant mieux. Parce que j'ai la tête comme une énorme boîte, qu'on aurait secoué. Une boîte d'nuit, avec des connards d'hypogriffes qui dansent la rumba des Manticores Adolescentes et des Chaporouges Absolument Risibles Effrontément Nazes et Anarchiques. La M.A.C.A.R.E.N.A en gros. J'ai la tête ailleurs, et en plus elle a mal, la salope, si c'est pas beau le manque d'sommeil.

Mais bon sang, non, attends là, c'trop désert ici pour qu'ce soit normal. J'vais sortir, si ça s'trouve avec les merdes intrigantes qu'il y a en ce moment - sang partout, j'lui en foutrais des pains à celui qui s'amuse avec ses menstruations - y'a un souci. Un p'tit tour de patrouille, ça fait pas d'mal. Et puis on sait jamais, si ça s'trouve y'aura vraiment quelque chose à faire. J'en doute très fortement, certes, et même plus que très fortement mais quand on a la bougeotte - des vers au cul comme dit mon père - rester au même endroit c'est comme manger son vomi : c'est pas agréable et c'est dégradant, même pour de l'argent, surtout pour de l'argent. Bon, y'a pas âme qui vive, ou alors si dans la bibliothèque, mais j'appelle pas ça vivre que d'rester là d'dans. Lire le journal c'est déjà bien pour moi. Aarghplatplatplat ! Saloperie d'prospectus qui s'colle à mon visage ! "Concert au Corn Flex dimanche blablabla"... Ah ben voilà. Oh. Ça veut dire que la Pimentine est vide ça. Parfait ! A boire, et seule, géniale ! C'que j'préfère au monde après les Duels.

--- --- ---
Un whisky, double, sans glace. 'Ci.

Et hop, on s'assoit. Banquette. Coin parfait, discret, le principe du coin dans toute sa splendeur. Et là, première gorgée d'whisky. Parfait. Savoureux. Ça fait du bien de pu d'voir faire des duels plus ou moins légaux pour pouvoir se payer à boire et à manger, sans doute un des seuls bénéfices à être prof. Ça et apprendre aux gamins à se servir d'leur instinct. Mais j'me voile pas la face, j'sais exactement pourquoi j'ai accepté c'poste. Même si j'prétends l'contraire, évidemment. C'pas un mensonge, c'est juste que ça ne regarde que moi. C'est pour m'le sortir d'la tête. Corriger des copies, lancer des sorts, ça fait oublier, c'est bête et méchant et un truc cogne sur mon pieds. Bien-sûr il y a les... Un truc sur mon pied ? Huh ?

Euh...Hum hum, excusez-moi, mon Gallion a roulé sous votre table, si je peux... ?
Euh ben fait c'que-- Pourquoi les gens demandent s'ils agissent quand même. Oh puis, qu'est-ce que j'en ai à foutre en même temps... Il fait c'qu'il veut l'jeunot. Non mais sérieusement là, il fait la limace contorsionniste ? Par Merlin mais quel abruti... Il aurait pas pu utiliser un Accio..? C'est un Cracmol ou bien ? Sans offense hein, j'ai rien contre les Cracmols. Bref autant boire un co-- Woh ! Mille gobelins ! Oh non mais j'te jure, quelle merde.
Euh, vraiment désolée Madame, euh...je..., la même chose s'vous plaît ! Et un Whisky pur feu !
Ah parce tu comptes t'installer là en plus ? Surprise ? Ben ouais quand même un peu ouais. Ohla, j'sens qu'la soirée va être longue. M'demande pas pourquoi. J'le sens, c'est tout. Allez Hilde', oublie tes pensées débiles, t'auras peut-être quelqu'un à castrer c'soir pour oublier. E tien, un nouveau verre à boire, autant l'descendre cul sec hein. J'fais signe à la serveuse, d'm'en remettre un autre, double toujours. Elle l'apporte. Concentrons-nous sur le verre hein...


HRP : Dis moi si tu souhaites que je rajoute une réplique ou quelque chose : ) ! En espérant que ça te convienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saadi Vàsquez
M.U.M
M.U.M
avatar



 
▌Né(e) le: 3 août
▌Pays d'origine: Qatar
▌Statut: 6ème année

MessageSujet: Re: Pile ou Face ?   Mar 3 Juil - 7:14

La serveuse apporta leur commande le plus rapidement possible, tortillant les fesses comme si le chemin n'était plus droit. A bien y réfléchir, les sinuosités du postérieur de la demoiselle pouvaient très bien être liées à l'esprit encore bien imbibé de Saadi : ainsi, celui-ci se contenta d'y jeter un rapide coup d’œil - puisqu'elles sont là, autant les regarder hein - ce qui eut pour effet de lui redonner un peu le moral.
Saadi prit son Whisky et en descendit une gorgée d'un trait qui lui brûla la gorge. A la limite de la toux de dragon, il ravala sa salive, ne voulant pas paraître trop fragile aux yeux de la femme qui ne semblait pas particulièrement apprécier sa compagnie. Pire même, elle était impatiente qu'il aille se trouver une autre table, d'autant que pour une fois, la place ne manquait pas. Sa remarque cependant fit sourire le jeune homme qui était loin d'être susceptible ce soir-là et ne pouvait pas plus se moquer de la déranger avec sa présence.
Pour toute réponse il leva son verre, le claqua dans un bruit sourd contre celui de la femme, et en but une nouvelle gorgée qui, étrangement, passa beaucoup mieux.


" Santé ! " marmonna-t-il alors qu'il trinquait son verre contre le sien.

Il allait de soi qu'avec la quantité d'alcool ingurgité avec un double Whisky pour elle et la veille pour lui, la santé n'allait pas être de mise le lendemain.

Un sourire se décrocha de ses lèvres, laissant apparaître des dents blanches qui contrastaient avec sa peau mate.
Il se moquait bien, après tout, de la personne avec qui il partageait son verre car en ce qui concernait les amis d'un soir, Saadi était bien entraîné. Souvent charmant, il était de bonne compagnie et rares étaient les personnes qui l'envoyaient paître, telle qu'elle. Sans doute était-elle aigrie ou pas bien dessoûlée de la veille non plus. Dans tous les cas, si c'était comme Saadi, elle avait faim.


* Mh, j'hésite...*


" M'dam-zelle ? On peut avoir une assiette de fourrés à la bière ? " demanda-t-il à la serveuse qui se dandina de nouveau, lui décrochant un rire moqueur. "J'invite..." précisa-t-il alors à sa compagne.

Cette fois-ci, ce n'était pas son imagination, la serveuse faisait bel et bien des efforts pour exposer ses fesses à tous les clients. Un technique commerciale peut-être ?


" Rien qu'ça..." se contenta-t-il de marmonner en buvant une gorgée de Whisky.

Les fourrés arrivèrent aussi vite qu'étaient apparus les Whisky et Saadi, en gentleman tel qu'on lui avait appris et qu'il avait tenté de jouer tout le weekend, en proposa tout d'abord à la femme en lui passant l'assiette sous le nez.


" Allez un seul et les soucis s'envolent...jusqu'à demain en tous cas ^^' "

Non pas qu'ils aient eu des propriétés magiques ou relaxantes reconnues, mais c'était un met fortement apprécié des sorciers que Saadi avait découvert dès sa première année en Irlande. Depuis, il ne pouvait plus s'en passer, surtout lorsque son estomac criait famine de la sorte.

Soudain, une idée lui traversa l'esprit : peut-être était-elle Auror finalement ? Peut-être était-elle en mission spéciale espionnage à la Pimentine et donc, de ce fait, ne pouvait vraiment se permettre de se gaver de tous les mets et de boire comme deux ?


* Remarque avec deux doubles...*

Il était vrai qu'elle n'avait pas vraiment lésiné sur la boisson, mais si tout ceci n'était qu'une ruse ? Si la serveuse était dans le coup, cela expliquerait pourquoi elle tentait de déconcentrer les clients pour laisser l'Auror faire son boulot...
Ahuri et légèrement paranoïaque - y'avait quoi dans c'Whisky ? - Saadi se retourna pour détailler le peu de clients de la Pimentine. Ils étaient quatre, chacun à une table, et avaient tous une tête plus ou moins suspecte de mage noir, tant et si bien que Saadi n'avait jamais croisé de mage noir déclaré de sa vie.
Il tenta de discerner lequel pouvait retenir l'attention de la femme, mais il n'y parvint pas.


* Wow elle est douée...*

Déterminé à tenter le tout pour le tout, cependant, il demanda d'un air détendu :


" Alors...euh...bonne journée d'travail aujourd'hui ? "

Il espérait qu'avec ça, elle accepterait de lui donner quelques détails de sa mission en cours. Ou alors elle était lingère, et allait lui parler du blanc et des couleurs à ne pas mélanger pour ne pas déteindre, ce n'était pas exclu non plus.

* Bah au moins j'aurais essayé *


[Ça allait pour le coup, mais j'avoue que c'est bien de relancer la conversation aussi pour éviter les petits posts d'une seule phrase répondue ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pile ou Face ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pile ou Face ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.W.Y.N ¤ Someone Wants You Nuts ¤ :: •• EXTÉRIEUR •• :: » Le Village de Bourg-en-Bière :: La Pimentine-
Sauter vers: