AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  


 

Partagez | 
 

 La correspondance de Grace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La correspondance de Grace   Ven 13 Juin - 12:59

Ola Frérot,

Tu sais que je suis morte d'inquiétude ? Plus de trois semaines sans nouvelles, et papa qui me dit qu'il n'en a pas eu non plus ! J'ai même reçu une lettre de ta mère. Elle croyait que je savais où tu étais. Tout le monde croit que je sais où tu es. D'ailleurs, je pense qu'elle ne m'a pas cru quand j'ai dit que je n'en avais aucune idée. Papa me dit que je ne dois pas m'inquiéter. Il parait que Diego n'a donné aucune nouvelle non plus à sa famille. Je ne vois pas bien en quoi c'est rassurant ! Oh, cette idée de ne partir qu'à deux en mission ! Vous êtes trop ardents. Cest insensé ! Ne souris pas ! Je sais que tu souris en me lisant ! Mais si Rodrigue, je maintiens que c'était insensé ! Eh oui, je peux être raisonnable quand je veux. Quand ça te concerne. Ou alors, tu aurais du me laisser venir avec toi. Je t'entends déjà. "Mais tu es trop jeune, Grace. Termine tes études. Deviens auror, et nous verrons." Tu me verras toujours comme une petite fille, n'est-ce pas ?
Envoie-moi vite de tes nouvelles !

Soeurette
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La correspondance de Grace   Dim 15 Juin - 1:41

Billet griffonné à la hâte, à destination de Paula d'Elmata-Mayor :

Si je savais où était Rodrigue, je te le dirais. En attendant, fais-moi, je te prie, le plaisir de ne plus m'écrire, si c'est pour m'écrire sur ce ton.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La correspondance de Grace   Mar 17 Juin - 0:45

A Grace Robinson, non achevée, jamais envoyée

Peut-être te détesterais-je, si je te connaissais.
Peut-être es-tu frivole, égoïste, ou stupide. Etre ma mère ne t'empêcherait pas d'être frivole, égoïste, ou stupide. Je le verrais quand même, tu sais. M'avoir portée dans ton ventre ne t'aurait pas garanti mon estime. Ce n'est pas difficile, de faire un enfant. Tu n'aurais pas même eu mon indulgence. Je ne suis pas indulgente.
Tu étais jeune. J'aime te prêter cette excuse.
Je n'aurais pas voulu m'imposer à toi. Mais si vraiment ma nature de sorcière te rebutait, je te méprise comme je méprise ceux des miens qui haïssent les moldus. Tu te demandes ce qu'est un moldu, n'est-ce pas ? C'est quelqu'un comme toi. Quelqu'un qui n'a pas de pouvoir.
La magie peut être merveilleuse, tu sais. Que croyais-tu ? Que tu élèverais la sorcière qui voulut manger Hansel et Gretel ? Qu'une verrue me pousserait sur le nez à la puberté ? Que j'organiserait des soirées sataniques à la maison avec mes amies sorcières, soirées au cours desquelles nous sacrifierions des humains autour d'un feu aux reflets inquiétants ?
Tu as peut-être cru que je psalmodierais des paroles incohérentes, une lueur démente dans le regard, avant de semer la mort ? Sur ce dernier point, je ne vais pas te mentir. Certains des nôtres font ça. Mais certains des tiens font bien pire, et le font sans baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La correspondance de Grace   Mer 2 Juil - 23:46

A Antonio d'Elmata-Mayor

Non Papa,

Je n'ai pas de nouvelles de Rodrigue. Je crains que l'amour immodéré de Paula pour les extrapolations n'ait encore fait des siennes. Mais chut, je me tais. La vilaine gamine ne veut pas affronter le regard plein de reproche de son père. Tiens, transmet-lui mes amités. Tu vois que je fais des efforts.
Mais je m'égare, et tu n'échapperas pas à mes remontrances au sujet de ta dernière lettre. J'ai bien cru y déceler fugacement une légère tentative de culpabilisation. Tu te plains que je n'écris pas assez. Pour un peu, tu me dépeignais un pauvre vieillard solitaire, attristé par l'éloignement et l'indifférence de ta fille ingrate (ne te fatigue pas à le souligner une enième fois, je sais que j'ai tendance à l'exagération). Mais ça ne prend pas. Je me doute bien que cette lettre ne te parviendra pas tout de suite. Tu dois encore te déplacer par monts et par vaux. Un peu trop actif pour le rôle du vieillard solitaire, mon pauvre papa.
Je me plais à SWYN. Et je crois que ma maison me convient plutôt bien. Par contre, je ne comprends pas que Rodrigue ait été à Cinnacrow. Non que j'ai quoi que ce soit contre cette maison - qui contient pourtant de sacrés énergumènes ! - mais je n'aurais jamais cru que lui et moi serions répartis différemment. Améthyste Elliora te salue. Elle avait un petit sourire, en me confiant cette mission, que je préfère ignorer. Mon père, jeune homme, faisant du charme à un fantôme, est une image pour le moins amusante, cela dit. Et l'image de Paula grimaçant à cette idée l'est encore davantage. Pardon, je suis incorrigible.

Embrasse Lia, et dis-lui de ne pas gaver Chimène de Miam-Hibou. Quand elle mange trop, elle est insupportable.

Grace

PS : Tu me vois ravie que le jeune Albario soit d'excellente famille. Je me permets toutefois d'ajouter que ça ne l'empêche pas d'être le garçon le plus ennuyeux du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La correspondance de Grace   

Revenir en haut Aller en bas
 

La correspondance de Grace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.W.Y.N ¤ Someone Wants You Nuts ¤ :: •• HORS-RP •• :: » Pêle-Mêle :: Journaux Intimes-
Sauter vers: