AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Erwan Valdas - Directeur des CAM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwan Valdas
Direction
Direction
avatar



 
▌Né(e) le: 28 Février 1972
▌Pays d'origine: Japon
▌Statut: Direction

MessageSujet: Erwan Valdas - Directeur des CAM   Mer 9 Avr - 22:46

_Valdas, Erwan_
« Thé ? Tisane ? »
I. Identité

    ÂGE : 37 ans
    DATE DE NAISSANCE : 28 Février
    SIGNE ASTROLOGIQUE : Poisson
    NATIONALITÉ : Mi-japonaise, mi-russe
    BAGUETTE MAGIQUE : Bois de cerisier et larme de Sombral

II. Dossier Professionnel

    POSTE OCCUPÉ : Directeur en CAM et professeur de Psychomagie
    ÉCOLE DE SORCELLERIE DANS LAQUELLE VOUS AVEZ OBTENU VOS ASPIC : Bolgarski
    PARCOURS PROFESSIONNEL : Lors de ses études universitaires, Erwan étudia le Symbolisme avec ferveur. Son diplôme en mains, il travailla à son compte quelques années durant, se spécialisant en tant que psychomage à travers l’Asie, ce qui le conduisit à enseigner la psychomagie à la tête de la filière de Santé Magique de SWYN.
    ACTIVITÉS EXTÉRIEURES : Erwan est le propriétaire d’un salon de thé japonais ayant autrefois appartenu à sa défunte mère. Assisté par Sachiko, une amie de longue date, Erwan entretien avec affection le salon et son jardin. Il quitte l’Irlande pour le Japon entre deux et trois fois par mois dans ce but.

III. Portrait

    TAILLE : 1m79
    DESCRIPTION PHYSIQUE : Doté d’une grande endurance, mais peu musclé, son corps s’exprime avec précision et gestes posés, reflétant la maîtrise possédée sur chacun de ses mouvements. Son visage, entouré de longs cheveux flamboyants, porte les traits mélangés de ses origines russes et japonaises. Ses yeux noirs en forme d’amande sont aussi profonds et obscurs que l’âme qui s’y reflète. Ce qu’Erwan porte est très varié, cela passant par la traditionnelle cape de sorcier au kimono japonais, le tout à la fois sobres et colorés, et agencés avec style. Il lui arrive souvent de sourire, d’un regard doux et sage, conséquence de longs tourments d’autrefois qu’il a apprit à dompter. L’ensemble de son apparence dégage un fort charisme dont il a conscience, et par conséquent qu’il sait utiliser avec ruse. Élevé au Japon, il a prit l’habitude de manger avec des baguettes, et cette coutume ne l’a jamais quitté depuis. En hiver, cependant, vêtu d’une longue cape à capuchon dont le contour est orné d’une épaisse fourrure rayée, et botte aux pieds, on distingue quelques traits sévères propres à la Russie sur son visage. C’est là le seul moment où les gens réalisent qu’il n’est pas forcément japonais à part entière. Si on ignore qui il est, personne ne soupçonnerait qu’il est enseignant. Selon la première impression qu’on a de lui, Erwan aurait plutôt l’étoffe d’un psychologue. Ses paroles incitent à la confidence, de même que son attitude respectueuse donne le sentiment qu’il ne portera pas de jugement sur autrui. Le voir mélanger des herbes dans une tasse du bout de ses doigts fins a quelque chose de religieux. Son aura émet une personnalité mystérieuse qui dément qui il est en réalité.
    DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE : Il est passé d’un enfant conciliant à un adolescent rebelle pour devenir l’homme aux allures disciplinées qu’il est aujourd’hui. Disponible en tant que professeur, il est enclin à accorder le temps qu’il faut à ses élèves, peu importe la raison. Indépendant, il fait preuve d’une grande maturité qui se fait voir à travers ses agissements quotidiens. C’est également un collègue de travail sur qui on peut se fier, car il tient ce qu’il promet. On peut le surprendre à avoir une opinion très dure à l’égard de quelqu’un et adopter un comportement indulgent envers une autre personne. L’acquisition de nouvelles connaissances est pour lui un mode de vie. Les galions, bien que précieux, n’attisent chez lui aucune convoitise. C’est un amoureux de la nature qui se contente de peu, mais qui exige beaucoup. D’ailleurs, Erwan est un sorcier excessivement ordonné, qui ne fait jamais rien à moitié. Son esprit est très calculateur, et sa mentalité très forte. Sa philosophie est que la force d’un sorcier réside dans sa tête, et non sa baguette magique. De même que le pouvoir ne sert à rien si on ne sait s’en servir avec discernement.
    ATTITUDE SCOLAIRE : Envers ses élèves, il fait preuve d’un dévouement sans borne. Il souhaite leur succès de tout son cœur, et œuvre dans le but d’y parvenir, convaincu que cela dépend non seulement des étudiants, mais aussi de l’attitude du professeur et de l’environnement dans lequel ils gravitent. Face à ses collègues, Erwan fait preuve d’humilité et de compréhension. Sans être en accord avec tous, il fait de son mieux pour y voir des terrains d’entente.
    SIGNE DISTINCTIF : La plupart du temps, Erwan a une tasse à la main qu’il sirote avec lenteur et délectation.

IV. Situation

    SANG : Sang-mêlé
    SITUATION FAMILIALE : Erwan est le cadet d’une famille autrefois composée de trois enfants dont il ne reste plus que lui. Samaya et Sacha, ses deux sœurs aînées, perdirent la vie dans un accident de voiture, un vendredi treize, soir de pleine lune. Leur mère, qui était au volant, y perdit également la vie. Âgé alors de sept ans, Erwan fut le seul qui en réchappa. À partir de cette époque, il fut contraint de vivre avec un père qui développa un mauvais caractère suite au déchirement familial. Ils déménagèrent en Russie, le pays d’origine de ce dernier. Dès lors, et encore aujourd’hui, la relation père/fils est extrêmement tendue. Les Valdas ont perdu beaucoup d’argent au début du siècle précédent suite à un mélange de diverses raisons économiques et égoïstes. Leurs moyens actuels en sont devenus fort modestes, l’héritage familial ne pouvant faire aucun envieux. À ce jour, Erwan n’entretien aucune relation amoureuse, et n’a pas d’enfant.
    ORIGINES : Né d’une sorcière japonaise de sang pur, il vit le jour dans la ville d’Osaka et y vécu jusqu’à sa préadolescence au cours de laquelle il suivit à contrecœur son père, un Cracmol de nationalité sibérienne pratiquant le métier de prestidigitateur dans le monde moldu, en Russie. Les désaccords entre son père et lui l’incitèrent à quitter la maison à dix-sept ans, abandonnant la Russie pour l’Irlande qu’il ne quitta qu’à la fin de ses études. Il retourna au Japon l’année suivante, puis se départagea entre la Taiwan et le Népal où il acquit de l’expérience jusqu’à son retour en terres irlandaises. Il n’a pas de domicile fixe, et s’arrange pour travailler dans des endroits où il peut y vivre.
    LOISIRS : La méditation et la réflexion sont des préceptes qui font partie d’un quotidien qu’il cherche à transmettre. Faire cogiter son entourage lui plaît, qu’il soit questions d’énigmes, de proverbes ou d’une simple discussion. Il tient dans son esprit un nombre incalculable d’interrogations qu’il lance quand le moment lui semble opportun. Curieusement, il déteste la lecture, et n’a que très peu d’estime pour la théorie. Le langage et les mots sont source à la fois de trouble et de captivité, à l’oral plus qu’à l’écrit. À noter qu’il est trilingue, ayant apprit le japonais et le russe par ses parents, et l’anglais par simple raison pratique. De plus, Erwan concocte lui-même ses breuvages magiques, qu’il s’agisse de thé, de tisanes, de saké, de boissons fruitées ou encore médicamentés.

V. Autres

    CHANSON THÈME : Kyrie II - Death Note OST

    REPARTISSEZ DIX POINTS DANS LES CINQ CATÉGORIES SUIVANTES :

      Gentillesse : 3
      Puissance magique : 0
      Humour : 1
      Courage : 1
      Intelligence : 5



VI. Complément d'Informations

    HISTOIRE DE VOTRE PERSONNAGE : Malgré les années qui séparaient les trois enfants, Samaya, Sacha et Erwan étaient inséparables. Ils s’entraidaient pour tout et n’importe quoi. Sacha, l’aînée, aidait les deux plus jeunes à faire leurs devoirs. Samaya, la plus délicate des deux filles, se chargeait de les tirer d’affaire lorsque leur mère les disputait, et les conseillait sur les couleurs à agencer avec leurs vêtements. Erwan, pour sa part, malgré son jeune âge, jouait au frère protecteur avec ses sœurs à l’école. C’était lui aussi qui s’occupait de les défendre ses sœurs contre les araignées se promenant sur le plafond de leurs chambres. Ils habitaient une demeure traditionnelle japonaise à Osaka. À cette époque de sa vie, Erwan était un petit garçon de ce qui avait de plus heureux et de plus normal.

    Un soir, alors que son père avait un spectacle, il avait accompagné sa mère et ses deux sœurs chez leurs grands parents pour le dîner. Sur le chemin du retour, les freins d’un véhicule se brisèrent, faisant ainsi paniquer le chauffeur au volant qui se mit à zigzaguer dangereusement sur la route. Les phares aveuglèrent la mère d’Erwan qui perdit à son tour le contrôle de sa voiture. Afin d’éviter une percussion, elle tira le volant sur la droite. L’accident fut inévitable. Au milieu de la route, la voiture se renversa brutalement, évitant de justesse l’autre véhicule. Les dégâts n’en furent pas moins terribles. Erwan se souvient encore des cris, du sang et des pleurs. Seul survivant du drame, car le chauffeur de l’autre véhicule avait aussi périt, Erwan se renferma sur lui-même jusqu’aux funérailles. Jusqu’à ce que, tourmenté par la douleur, son père décide qu’il était temps d’abandonner le Japon. Ainsi commença la vie d’Erwan en Russie.

    Avec le temps, Erwan et son père devinrent distants l’un envers l’autre. Communiquer était devenu trop difficile, alors les repas se déroulaient en silence. À son entrée au lycée, Erwan vécu une adolescence trouble. Il devint rapidement impatient et agressif. Il avait, envers ses études, une attitude blasée. Il a obtenu son diplôme de justesse, et, ne supportant plus sa vie en Russie, son père englouti dans son mauvais caractère, il s’inscrivit à une fac irlandaise où il se trouva une nouvelle personnalité. Rien de particulier à noter de ses études à SWYN chez les Plumentine sinon la passion excessive qu’il mit à étudier le Symbolisme.

    À 21 ans, il quitta l’Irlande pour le Népal où il espérait trouver des réponses à ses nombreuses questions. Au sommet d’une montagne reculée se dressait un temple de mages guérisseurs où Erwan apprit beaucoup. Là-bas, il trouva une forme de paix intérieure, et fit la découverte des joies de la méditation. Pas encore préparé à retourner au Japon, il migra vers Taïwan quelques temps avant de reprendre enfin le salon de thé hérité par sa mère à Osaka. Il y resta quelques années quand il tomba sur une offre d’emploi comme professeur à l’université où il avait étudié. Voyant là une opportunité intéressante, Erwan posa sa candidature et fut sélectionné pour le poste. Il débuta ainsi sa carrière de professeur de psychomagie.

    QUESTIONS/RÉPONSES :

      1. Quels résultats a obtenu votre personnage à ses ASPIC ? Effort Exceptionnel
      2. Aime-t-il sa profession actuelle ou souhaiterait-il en changer ? Erwan trouve gratifiant de pratiquer le métier de professeur. Il s’y sent utile, mais n’a pas la certitude qu’il fera ce travail toute sa vie.
      3. Quelle est (ou fut) l’état d’esprit de votre personnage en arrivant à S.W.Y. N ? Un mélange de curiosité et de calme. Il s’agissait d’une expérience nouvelle pour lui. Erwan avait hâte de se lancer dans l’enseignement, de rencontrer les élèves et de discuter psychomagie avec eux.
      4. Cette année, qu’est-ce que votre personnage a amené dans ses bagages pour l’université ? Des vêtements, du parchemin, des plumes et une quantité faramineuse d’herbes.
      5. Votre personnage accorde-t-il de l’importance à la Magie noire ? Si oui, pourquoi ? Oui, Erwan croit sensé de connaître tous les types de magie, sans les pratiquer, au moins en avoir la notion.
      6. Si Voldemort n’était pas défait, votre personnage le suivrait-il ? Non. Selon lui, Voldemort était victime de lui-même. Un sorcier doué en mal d’être, qui prétendait à des valeurs au-delà de sa propre compréhension. Erwan ne se serait pas cru capable de suivre un homme avec si peu de crédibilité dans son jugement.
      7. Qu’est-ce que votre personnage pense des Moldus ? Ils sont différents des sorciers.
      8. Et des Cracmols ? Malgré lui, Erwan ressent une certaine pitié à l’égard des Cracmols.
      9. De quoi votre personnage a-t-il peur ? Revoir l’accident qui a coûté la vie à sa mère et ses deux sœurs, en rêve, en pensine ou sous un légilimen lui donne des sueurs froides.
      10. Quelqu’un tend une fiole d’Amortentia devant votre personnage, qu’y sent-il ? Un parfum de jasmin et de fleur de cerisier

    SUR CINQ, VOTRE PERSONNAGE...

      …s'estime populaire : xx
      …veut changer le monde : xxxx
      …veut trouver/a trouvé l’âme sœur : x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Erwan Valdas - Directeur des CAM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.W.Y.N ¤ Someone Wants You Nuts ¤ :: •• ACCUEIL •• :: » Registres :: Membres du Personnel-
Sauter vers: