AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Que les souhaits soient exaucés (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Actérion
avatar



 
▌Né(e) le: 22 juin 1949
▌Pays d'origine: Irlande
▌Statut: Professeur

MessageSujet: Que les souhaits soient exaucés (Libre)   Lun 23 Jan - 11:27

Actérion se promenait dans le village de Bourg-en-Bière, le vieux centaure se sentait en paix, après avoir donné son cours il avait voulu visité un peu plus le village sorciers.

Certains le regardait comme si il avait la dragoncelle, ainsi Actérion qui été assez moralisateur et fier de sa race leur fit une sévère morale:

-Ce n'est pas parce que je suis un ètre différent que je n'ai pas le droit de me promené dans votre village. Ma race existait bien avant votre venue sur la terre, elle est bien plus ancienne que les hommes et nous ne sommes pas des animaux mais un peuple avec ses coutumes et traditions.

Les quelques voyeurs baissèrent rapidement les yeux et Actérion put continuer tranquillement sa ballade.

Il arriva a La Fontaine à Souhaits, quelques bipèdes y été déjà en train de jeté leurs mornilles et le centaure les regarda faire en passant ses doigts dans sa longue barbe marron qui commençait a blanchir avec l'age, curieux de savoir.

Après qu'ils aient tous jetés leurs pièces en faisant des voeux Actérion s'approcha d'un trot lent de la Fontaine entourée de deux statues représentant un triton et un centaure, l'homme-cheval sorti du sac qu'il avait sur lui une mornille car il avait pris un peu d'argent.

Le vieux centaure fit son voeu en jetant la pièce dans l'onde claire et fraîche.

"Je souhaite que ma race soit plus reconnue, qu'elle ne soit plus vu comme des animaux mais comme un peuple"

Derrière lui le vieux centaure de 62 ans entendait un jeune sorcier discutait avec son amie de la fontaine mais le professeur de divination ne les écouta pas et se perdit dans la contemplation rêveuse des statues de glaces qu'il trouvait magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Njala Edel Unisdottir
A.C.A.I.I
A.C.A.I.I
avatar



 
▌Né(e) le: 12/11
▌Pays d'origine: Islande
▌Statut: 3ème année

MessageSujet: Re: Que les souhaits soient exaucés (Libre)   Lun 23 Jan - 18:36

« Quel jour sommes-nous déjà ? »
« Pas savoir, pas savoir Njala! »
« Pfeuh, t'es pas gentille. »

La demoiselle jeta un regard noir à son chat en peluche qui décidément n'était pas décidé à coopérer aujourd'hui. Tant pis alors, du jour de la semaine, tant pis des cours, c'est de promenade qu'elle avait envie et c'est de la promenade qu'elle aurait.
Elle se glissa dans un trench noir, couvrant une robe rose pâle et sortit de l'université alors qu'elle se dirigeait quelques minutes auparavant vers la salle commune. Ouvrant son sac, elle y glissa Keâ, l'une de ses peluches enchantées. Discrètement, elle lança un « actio » sur son balais et l'enfourcha avec difficulté étant donnée sa tenue, pour se rendre jusqu'au village. Elle prit soin de lisser le moindre plis de sa robe une fois descendue, puis s'engagea dans les rues, marchant au hasard sans destination précise. A plusieurs reprises elle s'arrêta à des intersections, s'amusant à tournoyer en fermant les yeux pour choisir les directions – ce qui, sans triche, lui aurait valu deux fois de revenir sur ses pas-. Riant seule, elle s'arrêta acheter une sucette puis poursuivis sa route jusqu'à tomber sur de magnifiques statues de glace.

« Oh... »


Admirative, elle laissa ses yeux rouges balader sur les contours, cherchant les détails, les défauts. Troublée par la quantité de personne autours d'elle, elle se mit à les observer jeter des pièces dans l'eau, sceptique tout d'abord, puis se souvenant d'une histoire entendue au détour des couloirs, elle réalisa être en face de la fontaine à souhaits. Sa sucette toujours en bouche, elle sortit une mornille de son sac puis resta statique. Elle commença par hésiter. Vouloir des fraises en hiver, était-ce correct comme vœux ? Peut-être devrait-elle plutôt vouloir d'avantage de stabilité, ou de la réussite, ou toute ces choses qu'elle enviait aux autres. Moins pleurer, moins rire, moins haïr, moins aimer. Impossible de se décider. Et puis... qu'avait à souhaiter quelqu'un comme elle, en réalité ? N'en avait-elle pas assez de croire en tout et n'importe quoi ?


Lâchant un soupir, elle se retourna et resta figé sur un individu. Ce centaure, n'était-ce pas l'un des professeur de l'université ? Elle ne l'avait pas dans son cursus mais l'avait déjà vu et en avait déjà entendu parler.

« Oh, oh. Problèmes ! »

Chut, Keâ, chut. L'islandaise était petite, avec son mètre cinquante trois. Elle devrait pouvoir se faufiler au milieu des gens, partir. Pourtant, elle n'en eut pas envie. Qu'est-ce que cela faisait ? Il ne l'avait pas en cours alors même si par hasard nous étions un jour où elle n'aurait pas dû être ici, il n'en savait rien lui. C'est lentement qu'elle se rapprocha de lui, afin de mieux l'observer. C'est vrai que les centaures ressemblaient à des poneys. Elle en avait rarement vu d'aussi près. D'une voix hésitante mais audible, elle lâcha subitement :

« Je croyais que dire un souhait tout haut, ça l'empêcher de se réaliser. Les trois quarts des gens viennent, jettent une pièce, prononcent leur vœux et partent. Mais vous, vous avez lancé une pièce en silence. »

« Partent, partent. Silence. »

Njala sortit sa peluche de son sac et la prit dans ses bras pour qu'elle se taise, sans avoir ranger sa mornille au préalable.

« Croyez-vous vraiment professeur, que ces statues ont un pouvoir ? Comment en auraient-elles ? Comment entendraient-elles ? »

Relevant la tête pour observer de nouveau la fontaine, elle dévoila son inquiétant regard. Toujours était-il qu'elle se posait réellement ces questions. En quoi cette œuvre aussi belle soit-elle pouvait-elle changer quoique ce soit en ce monde ? Prisonnière dans leur glace. Prisonnière, quelle influence possédaient-elles ? Peut-être aucune. Auquel cas de quel droit les gens plaçaient-ils de l'espoir dans ses eaux ? Ils méritaient l'ombre, et elle méritait le feu. Une part de la jeune femme criait pourtant de jeter cette pièce, de faire comme eux. Qu'avait-on a y perdre ? Elle secoua la tête négativement.

« Au fait, je suis Njala, j'étudie en défense contre les forces du mal et suis une adepte des conflits intérieur en terme de souhait.»


Elle se tourna totalement vers le professeur. Est-ce qu'un centaure, c'est comme un cheval? Est-ce qu'on peut monter sur son dos? Un petit sourire en coin se dessina sur ses lèvres. Effrayante elle l'était sûrement, dangereuse, pas pour le moment et puis, ne savait-elle pas être des plus adorable parfois?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Actérion
avatar



 
▌Né(e) le: 22 juin 1949
▌Pays d'origine: Irlande
▌Statut: Professeur

MessageSujet: Re: Que les souhaits soient exaucés (Libre)   Lun 23 Jan - 21:47

« Je croyais que dire un souhait tout haut, ça l'empêcher de se réaliser. Les trois quarts des gens viennent, jettent une pièce, prononcent leur vœux et partent. Mais vous, vous avez lancé une pièce en silence. »

Actérion se retourna alors, tiré de sa rêverie et se retrouva en face d'une jeune femme plutot petite tenant une adorable peluche dans ses bras. Elle avait l'air de beaucoup les aimés.. apparament c'étais une élève de SWYN car il se souvenait maintenant l'avoir déja croisée a plusieurs reprises dans les couloirs de l'université mème si elle ne l'avait pas dans son cursus.

« Croyez-vous vraiment professeur, que ces statues ont un pouvoir ? Comment en auraient-elles ? Comment entendraient-elles ? »

Le vieux centaure de soixante deux ans soupira, ces bipèdes toujours a chercher des explications enfin c'étais sans doute dans leur nature, lui croyait au pouvoir de ces statues comme beaucoup, les centaures eux-mème avait des dons magiques bien a eux.. rien n'est irréalisable dans le monde magique.

-Nous les centaures sommes bien doués de magie sans baguette alors je ne voit pas pourquoi des statues de glace qui ne fondent pas ou une fontaine ne serait pas enchantées. Nous vivons dans un monde ou rien n'est impossible ne l'oubliez pas.

Elle se présenta alors a lui:

« Au fait, je suis Njala, j'étudie en défense contre les forces du mal et suis une adepte des conflits intérieur en terme de souhait.»

Actérion l'observa un moment en passant ses doigts dans sa barbe, la caressant pensivement (c'étais un tic qu'il avait hérité depuis quelques temps) il détailla la fillette avant de s'exclamer:

-moi je suis Actérion, professeur de Divination a Swyn.

Il lui sourit gravement en pointant du doigt la peluche qu'elle sérrée dans ces bras:

-Je trouve votre peluche très mignonne petite humaine, vous en faites la collection ?

Il ne s'en étonna pas vraiment car le centaure savait que les bipèdes faisait des collections de tout et n'importe quel objet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Njala Edel Unisdottir
A.C.A.I.I
A.C.A.I.I
avatar



 
▌Né(e) le: 12/11
▌Pays d'origine: Islande
▌Statut: 3ème année

MessageSujet: Re: Que les souhaits soient exaucés (Libre)   Mar 24 Jan - 18:29

-Nous les centaures sommes bien doués de magie sans baguette alors je ne voit pas pourquoi des statues de glace qui ne fondent pas ou une fontaine ne serait pas enchantées. Nous vivons dans un monde ou rien n'est impossible ne l'oubliez pas.

Se balançant d'un pied sur l'autre, la jeune femme restait perplexe. Les centaures pour elle ne signifiait pas grand chose. Non pas qu'elle les dédaignait, les jugeait inintéressant ou inférieur non, il s'agissait plutôt du fait que son univers à elle ne semblait pas comporter des créatures comme eux. Elle savait qu'en effet, leur magie ne se canalisait pas à travers une baguette tout comme celle des elfes de maisons par exemple. Elle les avait toujours appelé êtres magiques, là où les sorciers ne lui paraissaient être qu'utilisateurs. Vrai ou non, elle n'avait pas suffisamment approfondie la question et n'était pas assez patiente pour lire une chose à ce sujet d'un trait, ce qui faisait qu'elle oubliait les livres dans un coin et ne les retrouver que bien plus tard. Elle n'avait alors plus assez d'intérêt pour le sujet du livre. Sifflant légèrement entre ses dents, elle rétorqua :

« Comparez-vous les votre, créature de sang insufflée de vie et empreint de magie à un vulgaire objet inanimé ? Vraiment, à moins qu'on ne me dise qu'elles contiennent un être vivant derrière la glace, je ne parviens pas à croire à leur légende. »


Elle laissa le professeur se présenter à son tour, même si elle savait qui il était. Njala était certes d'un comportement peu commun sur beaucoup de chose mais comme nombreuses personnes, elle mettait un point d'honneur à écouter les rumeurs dans la salle commune le soir et il y en avait tant ! L'islandaise croqua sa sucette pour la terminer puis envoya le bâton léviter jusque dans une poubelle proche alors que le centaure montrait Keâ du doigt.

« Chez les humains, montrer du doigt est très impoli vous savez ? Ah et, je parais certes très petite mais j'ai quand même vingt ans !»


Et elle y tenait. Bien sûr qu'à considérer sa taille en faisait bien moins, tout comme en s'arrêtant à certaines de ses réactions mais tout de même. Élevant sa peluche à hauteur de ses yeux pour la regarder, elle prit un soudain air enfantin et souriant enfin, poursuivis.

« Collectionner... oui on peut le voir ainsi je suppose. En réalité, ce sont surtout les blanches même si j'en ai pleins. 
(Le mot pleins fut répété trois fois par le chat-peluche) J'en ai enchanté certaines afin qu'elles soient à même de parler de façon... plus ou moins cohérente, de servir de portoloin, ou autre.  Je penses vraiment qu'on sous estime ce qui nous rattache aux souvenirs. Sinon, je vais accorder le bénéfice du doute à ces statues.»

Haussant les épaules elle finit par jeter sa mornille, la regardant couler parmi mainte autres. La petite partie d'elle qui lui criait précédemment de le faire venait d'avoir gain de cause. Et puis, ça l'encombrait. Qu'avait-elle souhaiter hein ? Une chose qui arriverait forcément un jour : avoir une peluche d'ours polaire en taille réelle ! Après tout, elle était un peu comme une enfant qui souhaitait tout et rien tout en restant l'adulte qui n'y croyait pas. Pourquoi faire un vœux important alors ? Remettant sa peluche dans son sac, elle demanda :

« Qu'est ce que ça mange un centaure ? Est-ce que ça fait comme les chevaux ou plutôt comme les hommes ? Et pourquoi vivre en forêt ? Qu'est-ce qui vous a amené à l'université ? Est-ce que c'est bien, l'astrologie ? »


Se taisant finalement après cette avalanche de questions, elle se mit à rire doucement. Son regard incandescent sembla prendre un éclat d'excuses et pourtant elle était bien décidé à avoir des réponses à tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Actérion
avatar



 
▌Né(e) le: 22 juin 1949
▌Pays d'origine: Irlande
▌Statut: Professeur

MessageSujet: Re: Que les souhaits soient exaucés (Libre)   Mar 24 Jan - 20:44

Cette gamine mettait Actérion très mal à l'aise tandis qu'il l'écoutait parlé:

« Comparez-vous les votre, créature de sang insufflée de vie et empreint de magie à un vulgaire objet inanimé ? Vraiment, à moins qu'on ne me dise qu'elles contiennent un être vivant derrière la glace, je ne parviens pas à croire à leur légende. »

Et bien Actérion y croyait lui mais il soupira:

-Croyez en ce que vous voulez je ne vais pas vous forcée.

Mais rapidement la sensation de malaise disparut quand elle rétorqua:

« Chez les humains, montrer du doigt est très impoli vous savez ? Ah et, je parais certes très petite mais j'ai quand même vingt ans !»

De toute sa longue vie le vieux centaure de soixante deux ans n'avait jamais vu une telle personne, elle été vraiment mais vraiment bizarre.... mais il fit mine de ne pas avoir entendu et puis de toute manière c'est vrai que les siens été tribaux donc ils se fichaient de certaines mondanités ou ne les comprenait pas.

-Montrer du doigt sert aussi a designer des choses sans que cela soit forcément impoli. Il y a des choses qu'on ne peut pas toujours dire avec des mots.

Cette fille été décidément étrange et perplexe Actérion se gratouilla la barbe..

« Collectionner... oui on peut le voir ainsi je suppose. En réalité, ce sont surtout les blanches même si j'en ai pleins. J'en ai enchanté certaines afin qu'elles soient à même de parler de façon... plus ou moins cohérente, de servir de portoloin, ou autre. Je penses vraiment qu'on sous estime ce qui nous rattache aux souvenirs. Sinon, je vais accorder le bénéfice du doute à ces statues.»

Actérion trouvait ses explications interessantes, malgré qu'il cotoyait les humains il y avait des sorts bipèdiens que le centaure ne connaissait que peu il sourit légèrement en voyant la gamine lancé la mornille dans l'eau mais a ce moment la..

« Qu'est ce que ça mange un centaure ? Est-ce que ça fait comme les chevaux ou plutôt comme les hommes ? Et pourquoi vivre en forêt ? Qu'est-ce qui vous a amené à l'université ? Est-ce que c'est bien, l'astrologie ? »

La conversation commençait a ètre insultante et Actérion perdit son sourire, il cessa de jouer avec sa barbe et prit un air fier, il la moralisa durement car le vieux centaure senté son honneur d'homme cheval bafoué:

-Nous les centaures étions la bien avant vous humains, vous n'étiez meme pas encore nés que nous peuplions la terre alors je vous prierez de parler de mon peuple avec un minimum de respect, celui qui lui est du.

Il soupira avant de finalement répondre a ses questions:

-Nous sommes végétariens car nous respectons la nature, notre nourriture ne contient que des fruits et des légumes. Pour votre deuxième question elle est insultante donc je n'y répondrais pas. Nous vivons dans les forêts car nous aimons Gaia mère nature et que nous nous y sentons a l'aise. Je suis arrivé a l'université grace a ma nouvelle tribu qui m'a encouragé a postulé en tant que professeur. Et nous ne travaillons pas que l'astrologie, mon peuple est très doué en ce qui concerne la divination et l'astronomie entière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Njala Edel Unisdottir
A.C.A.I.I
A.C.A.I.I
avatar



 
▌Né(e) le: 12/11
▌Pays d'origine: Islande
▌Statut: 3ème année

MessageSujet: Re: Que les souhaits soient exaucés (Libre)   Mar 24 Jan - 21:26

-Croyez en ce que vous voulez je ne vais pas vous forcée.

Bien sûr qu'on ne pouvait pas la forcer à croire en quoique ce soit mais elle aimait entendre les avis divergent, cela la faisait réfléchir parfois, lorsque les gens parlaient avec leur cœur, convaincus comme ils l'étaient de leurs propos. Pourtant elle détestait également que les voiles fussent lever sur les choses mystérieuses. Comme toujours elle était une réelle contradiction à elle seule et il pouvait être vraiment difficile de la suivre tant que l'on avait pas cerné ses multiples personnalités. Il était possible de comprendre et avec le temps certaines personnes connaissaient les sujets à éviter avec elle, sachant que tel mot ou telle phrase changeraient son comportement, ou bien que lui proposer des sucreries la rendait adorablement gamine. Ainsi bien qu'elle demeurait difficile à cerner, il était toujours possible de limiter les dégâts.

-Montrer du doigt sert aussi a designer des choses sans que cela soit forcément impoli. Il y a des choses qu'on ne peut pas toujours dire avec des mots.

«Je suis d'accord sur le fait que les mots sont très insuffisants. Mais ici vous pouviez nommer ma peluche sans la montrer ! »

Elle n'en dit pas plus, ne voulant pas paraître plus effrontée qu'elle ne l'était en réalité. Certes, elle aimait avoir le dernier mot... surtout lorsqu'elle était sûre d'avoir raison. L'idée que les centaures puissent ne pas interpréter certaines choses ne la même façon ne lui vint en tête qu'après qu'elle eut terminée sa phrase, la laissant donc sensiblement perplexe.

-Nous les centaures étions la bien avant vous humains, vous n'étiez meme pas encore nés que nous peuplions la terre alors je vous prierez de parler de mon peuple avec un minimum de respect, celui qui lui est du.

Elle inclina légèrement la tête sur le côté. Njala se moquait bien, de quand était né les premiers homme, les premiers centaures, qui était là avant qui et pourquoi. Elle respectait généralement toute vie et n'avait pas eu l'impression d'être insultante, simplement curieuse. Il lui était réellement difficile de contenir ses excès d'humeurs, de mots.

-Nous sommes végétariens car nous respectons la nature, notre nourriture ne contient que des fruits et des légumes. Pour votre deuxième question elle est insultante donc je n'y répondrais pas. Nous vivons dans les forêts car nous aimons Gaia mère nature et que nous nous y sentons a l'aise. Je suis arrivé a l'université grace a ma nouvelle tribu qui m'a encouragé a postulé en tant que professeur. Et nous ne travaillons pas que l'astrologie, mon peuple est très doué en ce qui concerne la divination et l'astronomie entière.

Sourcil à peine froncé, air dubitatif et hésitant sur comment réagir, elle entama :

« Je ne voulais pas être insultante ou manquer de respect à votre peuple. C'est juste que, franchement, on peut se le demander non ? Vous semblez être un croisement de deux espèces qui à l'origine n'ont rien d’exceptionnel et vous vous retrouvez avec une sagesse reconnue et des pouvoirs magiques. Peut-être ai-je mal formulé ma question dans mon empressement à le faire. Le mode de vie de l'homme et du cheval sont différents, c'est sur ce point de vue que portais mon interrogation mais laissons donc. »


Ses excuses à demi-formulées, elle prit le temps de réfléchir aux autres paroles d'Actérion. Au fond, l'aspect alimentaire lui sembla logique mais elle dû faire appel à toute sa concentration pour retenir son envie de rire à l'image erronée d'un centaure broutant l'herbe. Bien entendu qu'ils ne faisaient pas cela. Quelques secondes après, son calme intérieur retrouvé, elle reprit :

« J'ignorais que certaines tribus plus que d'autre souhaitaient s'intégrer de la sorte. J'ai du mal à en saisir l'intérêt puisque nos deux races n'ont pas vraiment besoin l'une de l'autre, si ? »

Au fond, humains et centaures s'en étaient toujours sortis séparément et elle se demandait si un tel rapprochement avait un but concret et intéressé. Est-ce qu'il s'agissait de s'entre aider pour les avancées magiques ? De s'unir face à une technologie moldue toujours plus avancée ? De compléter mutuellement leurs connaissances ? Il était vrai que cela pouvait être énormément de choses et elle jugeait donc qu'un centaure avait bien plus de chance d'en connaître la raison qu'elle.

« Pour l'astronomie, l'astrologie, tout cela... Il paraît qu'on peut lire l'avenir dans les étoiles, ou le passé. Vous disiez tout à l'heure que dans notre monde rien n'était impossible... C'est peut-être l'un des aspects que je regrette. Au fond, s'il nous est possible de tout savoir, quelle place resterait-il à l'imaginaire, à l'espoir ? »

Elle sourit faiblement en observant le professeur de façon plus précise. Il semblait porter le poids de quelques années d’existence et gardait presque toujours une expression impassible à ses yeux d'humaine. Elle se demandait si c'était l'âge, qui lui faisait éviter un conflit inutile avec elle dans leurs divergences d'idée ou si c'était l'une des caractéristiques des centaures. Attendant la suite de la conversation, son regard se mit à papillonner autours d'eux. Elle n'était pas la seule à porter attention au professeur et il sembla alors que même elle n'était pas plus incorrecte que les paires d'yeux qui regardaient dans leur direction avec une expression étrange mêlée de dégoût, de crainte et de curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Actérion
avatar



 
▌Né(e) le: 22 juin 1949
▌Pays d'origine: Irlande
▌Statut: Professeur

MessageSujet: Re: Que les souhaits soient exaucés (Libre)   Mar 24 Jan - 23:00

« Je ne voulais pas être insultante ou manquer de respect à votre peuple. C'est juste que, franchement, on peut se le demander non ? Vous semblez être un croisement de deux espèces qui à l'origine n'ont rien d’exceptionnel et vous vous retrouvez avec une sagesse reconnue et des pouvoirs magiques. Peut-être ai-je mal formulé ma question dans mon empressement à le faire. Le mode de vie de l'homme et du cheval sont différents, c'est sur ce point de vue que portais mon interrogation mais laissons donc. »

Le ton sévère et moralisateur d'Actérion se radoucit alors en entendant ces propos bien qu'il ne se soit pas énervé, mais il été normal qu'un centaure vieux ou jeune ait sa fierté centaurienne.

-Je vous pardonne. Sachez seulement que mème si je suis relativement paisible, j'ai ma fierté de centaure.

Peut ètre n'en avait t'elle jamais rencontré de centaures, c'étais tout a fais possible au vu de la maladresse de ces paroles.

-J'ignorais que certaines tribus plus que d'autre souhaitaient s'intégrer de la sorte. J'ai du mal à en saisir l'intérêt puisque nos deux races n'ont pas vraiment besoin l'une de l'autre, si ?

Le sourire revint sur les lèvres d'Actérion et inconsciemment son sabot droit frappa le sol ce qui fit un bruit des plus étranges. A l'époque les humains avait eue besoin des centaures, preuve avec Chiron leur ainé.

-Dans la Grèce antique les moldus avait Chiron, notre ainé et père parce qu'apparament vous autres humains avait l'air de croire que nous sommes nés d'une manière peu catholique, c'est lui qui nous a donné naissance. Ce centaure été respecté des humains auquel il portait les héros a demi moldus que vous connaissez comme Achille ou Heraclès. Au fil du temps vous appreniez de notre peuple mais au final vous vous ètes détachés de notre race pour suivre votre propre voie, quand aux moldus eh bien ils ont tout bonnement cessé de croire en nous et je trouve cela triste et dommage. Mais il existe des pays ou les centaures sont intégrés a la vie sorcière de belle manière et sont mème de poids lourds dans les affaires. Nous sommes simplement curieux de voir votre évolution. Nous n'avons jamais été les violeurs débauchés que véhiculaient les grecs sur notre compte.

Il espérait qu'elle comprenne mais au bout d'un moment des fourmis commencèrent a courir dans ses pattes et ses flancs a force de resté immobile, la vieillesse c'étais pas toujours très bon.

« Pour l'astronomie, l'astrologie, tout cela... Il paraît qu'on peut lire l'avenir dans les étoiles, ou le passé. Vous disiez tout à l'heure que dans notre monde rien n'était impossible... C'est peut-être l'un des aspects que je regrette. Au fond, s'il nous est possible de tout savoir, quelle place resterait-il à l'imaginaire, à l'espoir ? »

Actérion s'étira car le vieux centaure commençait a ressentir des petits rhumatismes a ses flancs, son corps puissant se faisant caressé par les chauds rayons du soleil et il répondit :

-Il reste toujours de la place pour l'espoir, sachez-le jeune fille, certains mystères sont comme certaines étoiles, cachés par une brume opaque.

Actérion aimait beaucoup le soleil et la chaleur, il pouvait parfois resté deux heure en plein soleil sans attrapé la moindre insolation car les centaures été des créatures magiques très résistantes aux maladies.

-Nous vivons très vieux et très longtemps, notre manière de vivre ne ressemble ni a celle des hommes ni a celle des chevaux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Njala Edel Unisdottir
A.C.A.I.I
A.C.A.I.I
avatar



 
▌Né(e) le: 12/11
▌Pays d'origine: Islande
▌Statut: 3ème année

MessageSujet: Re: Que les souhaits soient exaucés (Libre)   Jeu 26 Jan - 17:46

Par chance ou parce qu'il lui arrivait de faire un effort de temps à autre, l'islandaise était dans un jour où elle arrivait à se concentrer sur des explications et où elle parvenait à maintenir suffisamment d'attention pour écouter réellement les réponses données par le professeur de l'université. Elle sourit discrètement à l'acceptation de ses excuses -même si au fond c'était lui qui avait mal interprété, n'est-ce pas ? »- et laissa venir la suite tout en notant que le visage du centaure s'était sensiblement apaisé. Le bruit du sabot sur le sol la fit rire discrètement mais elle n'interrompit pas le discours. Les gens autours en revanche en furent assez surpris pour s'éloigner un peu plus.

-Dans la Grèce antique les moldus avait Chiron, notre ainé et père parce qu'apparament vous autres humains avait l'air de croire que nous sommes nés d'une manière peu catholique, c'est lui qui nous a donné naissance. Ce centaure été respecté des humains auquel il portait les héros a demi moldus que vous connaissez comme Achille ou Heraclès. Au fil du temps vous appreniez de notre peuple mais au final vous vous ètes détachés de notre race pour suivre votre propre voie, quand aux moldus eh bien ils ont tout bonnement cessé de croire en nous et je trouve cela triste et dommage. Mais il existe des pays ou les centaures sont intégrés a la vie sorcière de belle manière et sont mème de poids lourds dans les affaires. Nous sommes simplement curieux de voir votre évolution. Nous n'avons jamais été les violeurs débauchés que véhiculaient les grecs sur notre compte. 

Mythologie grecque hein ? Njala n'était pas islandaise pour rien et n'avait pas grandie dans cette culture car son oncle, lui même issus d'une famille partiellement moldu, lui avait transmis un intérêt pour d'autres histoires. Ainsi elle avait plutôt été élevée avec les légendes scandinaves dont elle avait dévoré maints et maints livres et certains avaient été particulièrement difficile à trouver. De ce qu'elle y avait lu, les centaures n'étaient pas évoqué par les manuscrits. Les chevaux jouaient en revanche un rôle plus qu'important. Qu'il s'agisse de Sleipnir monture d'Odin, d'Árvak et Alsvid les chevaux de Sól, tous étaient reconnus et respectés. Elle avait toujours admiré la richesse de ces légendes et les connaissaient presque par cœur. Pour elle, il était inconcevable qu'elle fut fausse (et il était impossible de lui faire dire le contraire, elle refusait strictement d'écouter toute argumentation n'allant pas dans ce sens). En revanche elle acceptait bien volontiers que d'autre religion puisse avoir leur part de vérité, ainsi, elles se complétaient entre elles. Après tout, pourquoi pas ? A la connaissance des espèces actuelles, aucun d'entre eux n'y étaient alors. Tout cela était si ancien !

« J'ignorais que les grecs avait répandu ce genre de rumeurs sur votre peuple. Je vous remercie pour ce retour historique car je dois dire que je m'y connais bien mieux en mythologie scandinave ! »


Elle trouvait tout de même que l'explication du professeur se tenait et se mit à sourire plus franchement lorsque leur discussion avança. « Certains mystères sont comme certaines étoiles, cachés par une brume opaque. » Pour la peine, elle appréciait réellement les propos d'Actérion. Outre le fait que la sonorité de la phrase était plaisante, elle la trouva vrai. Elle le regarda s'étirer, toujours en silence et le laissa terminer :

-Nous vivons très vieux et très longtemps, notre manière de vivre ne ressemble ni a celle des hommes ni a celle des chevaux
.

« Très longtemps ? C'est tellement vague vous ne trouvez pas ? A mes yeux d'humaine, une année, c'est très long et cent ans de vie c'est presque irréaliste. »


Elle dû cependant noter que même pour un enseignant il avait de la patience. Après tout, nous étions hors de l'université et il prenait tout de même le temps de répondre à une élève qui n'était même pas dans son cours. De plus, il ne s'agit pas d'une étudiante classique puisqu'elle avait le don de causer des crises de nerfs aux gens ou de leur donner du fil à retordre. Reportant son regard une nouvelle fois sur les statues, elle réfléchit à ce qu'elle allait bien pouvoir faire par la suite de la journée.

« Au fait professeur, je vous retarde peut-être, aviez-vous des achats à faire ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Actérion
avatar



 
▌Né(e) le: 22 juin 1949
▌Pays d'origine: Irlande
▌Statut: Professeur

MessageSujet: Re: Que les souhaits soient exaucés (Libre)   Jeu 26 Jan - 20:43

« J'ignorais que les grecs avait répandu ce genre de rumeurs sur votre peuple. Je vous remercie pour ce retour historique car je dois dire que je m'y connais bien mieux en mythologie scandinave ! »

Actérion eue un sourire:

-Je vous en prie, effectivement c'étais les grecs qui avait lancé des "ragots" à cause de quelques cas ils nous ont généralisé.

Elle s'exclama alors:

« Très longtemps ? C'est tellement vague vous ne trouvez pas ? A mes yeux d'humaine, une année, c'est très long et cent ans de vie c'est presque irréaliste. »

Actérion se tortilla la barbe, emmêlant ses doigts aux poils et fit:

-Oui très longtemps, nous pouvons vivre 100 ans. Certains ont une longévité de 200 ans. Cela dépend du centaure et de sa santé mais en générale notre vie est longue. Mais a 62 ans nous commençons déjà à être vieux comme vous humains.

C'étais vrai, les rhumatismes commençait a s'installer à cet age la, en tout cas il commençait a en avoir un peu dans les flancs, leurs cheveux et leurs barbes commençait a blanchir également. En tout cas il espérait vivre assez longtemps pour voir sa fille grandir et prendre confiance en elle.

« Au fait professeur, je vous retarde peut-être, aviez-vous des achats à faire ici ? »

Actérion éclata d'un rire gentiment amusé, certains passants eurent peur de cette grosse voix ressemblant a un ouragan, comme sortie des entrailles de la terre, puis il eue un bon sourire.

-Non vous ne me déranger en rien et je ne suis pas en retard, à vrai dire je visitais juste un peu plus votre village, je n'y ai pas beaucoup mis les sabots a cause de mes fonctions et je ne le connais donc que peu mais certains centaures de ma tribu y travaille comme Tamara par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Njala Edel Unisdottir
A.C.A.I.I
A.C.A.I.I
avatar



 
▌Né(e) le: 12/11
▌Pays d'origine: Islande
▌Statut: 3ème année

MessageSujet: Re: Que les souhaits soient exaucés (Libre)   Mer 1 Fév - 10:35

-Je vous en prie, effectivement c'était les grecs qui avait lancé des "ragots" à cause de quelques cas ils nous ont généralisé.

Généraliser... L'espèce humaine était particulièrement douée pour faire cela tout comme elle l'était pour juger sur un nombre bien réduit de critères. Même elle qui répugnait à ce côté ne pouvait s'empêcher d'être ainsi parfois. Pas toujours de façon négative, par exemple elle avait trouvé d'un élève qu'il avait de joli yeux très mignon, par conséquent elle l'aimait bien. Tu es ridicule ma pauvre Njala. Il faudrait vraiment que tu penses à chercher plus loin que ça parfois, non ? L'islandaise trouvait que le centaure tripatouillait beaucoup sa barbe en tout cas, c'était marrant.

-Oui très longtemps, nous pouvons vivre 100 ans. Certains ont une longévité de 200 ans. Cela dépend du centaure et de sa santé mais en générale notre vie est longue. Mais a 62 ans nous commençons déjà à être vieux comme vous humains.


-Deux cents ans c'est super super long ça !

Avant même que le reste de la phrase ne passe par son cerveau elle s'était exclamée. Pour la peine ça c'était vraiment très long. Que pouvait-on faire en deux cents ans ? Si ce n'était pas tous qui vivaient autant alors un centaure aussi vieux pouvait voir mourir tout ses proches avant lui. Elle sentit un léger picotement dans ses yeux et dû retenir les larmes de monter de façon visible. Elle n'allait pas pleurer devant le professeur mais quand même... c'était très triste hein ? Et puis si à une soixantaine d'année un centaure se faisait déjà vieux à deux cents comment était-il ? Avec une canne ? Deux peut-être ? Est-ce qu'il devenait très ridé ? Elle trouvait que beaucoup de ses anciens professeur l'étaient en tout cas. Son oncle en revanche qui avait une petite quarantaine d'année paraissait toujours très jeune et elle l'aimait beaucoup. Peut-être l'aimerait-elle moins lorsqu'il paraîtrait vieux et qu'il se mettrait à radoter. Elle rit pour elle même en se promettant de lui écrire bientôt. Il lui manquait sans doute un peu bien qu'elle ne soit pas sûre que la réciproque soit réelle. Ses pensées furent malgré tout coupée par l'énorme rire du centaure qui la surprit un moment. Elle le regarda avec ses grands yeux étonnés.

-Non vous ne me déranger en rien et je ne suis pas en retard, à vrai dire je visitais juste un peu plus votre village, je n'y ai pas beaucoup mis les sabots a cause de mes fonctions et je ne le connais donc que peu mais certains centaures de ma tribu y travaille comme Tamara par exemple


Elle n'avait jamais croisé d'autre centaure que lui au village même si elle y venait de temps en temps. Le nom de Tamara ne lui parlait vraiment vraiment pas.

« Où travaille-t-elle ? Je n'ai pas souvenir de l'avoir déjà vu. C'est dommage que vous ne veniez pas plus souvent ici il y a de belle chose à voir, des bonbons, des peluches, des rubans et euh... »

Elle hésita, qu'est-ce qui pouvait intéressé un centaure comme lui.

« De la bière ? Enfin, pleins de choses. Moi je ne bois pas de bière c'est pas bon mais pleins de gens aime ça. »

Souriant largement sans se rendre compte de son quasi monologue elle réfléchit un moment puis acheva :

« Pouvez vous me présenter Tamara ? »

Oui, elle avait décidé qu'elle aimait bien les centaures aujourd'hui alors pourquoi ne pas en profiter pour en rencontrer une autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Actérion
avatar



 
▌Né(e) le: 22 juin 1949
▌Pays d'origine: Irlande
▌Statut: Professeur

MessageSujet: Re: Que les souhaits soient exaucés (Libre)   Mer 1 Fév - 20:38

« Où travaille-t-elle ? Je n'ai pas souvenir de l'avoir déjà vu. C'est dommage que vous ne veniez pas plus souvent ici il y a de belle chose à voir, des bonbons, des peluches, des rubans et euh... »

Actérion cessa de tripatouiller sa barbe et fit:

-Elle fais partie de ma tribu et travaille dans un bar qui est ici, dans ce village sorcier. Il s'appel "Au bar galopant". Oui Tamara donne toujours de drôle de noms aux choses et gens. Je ne vient pas souvent il est vrai mais je sais que cet endroit est un lieu touristique très fréquenter et prisé après Pré Au Lard en Angleterre.

Tamara était une jeune centaure de trente ans enjouée et un peu excentrique, mesurant 2m50, un pelage doux elle été plus petite que les autres demis équins mais pour un humain elle été une véritable mastodonte. D'ailleurs le bar a été créer a ces dimensions. Ainsi tout comme lui elle alternait entre son travail et son troupeau qu'elle aimait énormément.

« De la bière ? Enfin, pleins de choses. Moi je ne bois pas de bière c'est pas bon mais pleins de gens aime ça. »

Pour ce qui est de Tamara elle demanda a la rencontrée et le professeur de divination acquiesça:

-Bien sur. Suis moi.

Trottant devant elle, Actérion se mit en marche et quittant la Fontaine guida la jeune femme vers une rue assez large d'espace avec une allée en cailloux. Bientôt ils arrivèrent a une allée marchande couverte d'auberges, bars etc. La boutique de Tamara s'y tenait, un bar avec une enseigne représentant un centaure tenant une bière au beurre, une porte en bois de chêne sentant bon.

-C'est ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Njala Edel Unisdottir
A.C.A.I.I
A.C.A.I.I
avatar



 
▌Né(e) le: 12/11
▌Pays d'origine: Islande
▌Statut: 3ème année

MessageSujet: Re: Que les souhaits soient exaucés (Libre)   Sam 4 Fév - 20:11

-Elle fais partie de ma tribu et travaille dans un bar qui est ici, dans ce village sorcier. Il s'appel "Au bar galopant". Oui Tamara donne toujours de drôle de noms aux choses et gens. Je ne vient pas souvent il est vrai mais je sais que cet endroit est un lieu touristique très fréquenter et prisé après Pré Au Lard en Angleterre.

Au bar galopant était en effet un nom étrange. Cependant Njala imaginait bien une taverne de ce genre la volant au dessus du sol et se déplaçant d'un lieu à l'autre. Elle voyait même très nettement l'image de voyageurs assoiffés tentant de passer la porte en mouvement, ou de soûlard essayant d'en sortir sans tomber. Honnêtement, ce serait amusant ! Un peu comme l'école des quatre vents dont elle avait entendu parler et qui voguait par delà le monde. Quel dommage au final que dans ce cas ce ne fut qu'un nom bien original ! Lorsqu'il mentionna Pré au lard, elle sourit. Bien sûr, elle en avait entendu parler tout comme de Poudlard. Qui pouvait ignorer l’existence de tels lieux en sachant que c'est la bas qu'avait étudié le prodigieux Harry Potter et ses amis ayant causé la chute de Lord Voldemort ? Elle n'avait cependant jamais eu l'occasion de s'y rendre. Comme ces années semblaient floues pour une jeune femme comme elle. Cela dit le professeur devait les avoir connues, non ? Elle le suivi tout de même jusqu'à la taverne avant de poser de nouvelles questions.

C'est ainsi qu'après un dernier regard aux deux statues et une menace silencieuse d'avoir intérêt à lui donner l'opportunité de s'acheter cette fameuse peluche d'ours grandeur nature, elle enclencha le pas du professeur et qu'ils empruntèrent une allée fort occupée par divers commerçants. Elle retroussa légèrement le nez. Cette avenue ressemblait à celle qu'aurait pu choisir les plus fêtards pour s'installer. Il y avait un peu trop de lieu avec alcool. Ils finirent par s'arrêter devant une grande porte de chêne massive de laquelle émanait des odeurs typiques à ce genre d'endroit. L'enseigne avait pour toute illustration un centaure s'adonnant à la boisson. Elle sourit à cette vision. Après tout à quoi s'attendre d'autre.

-C'est ici.

Njala poussa tant bien que mal la porte afin de pouvoir contempler l'intérieur du bâtiment. Tout paraissait plus grand qu'ailleurs sans que cela ne gêne les humains qui y étaient assis. Elle se glissa à l'intérieur espérant que cette fois-ci personne n'exigerait d'elle une preuve que malgré son mètre cinquante trois et son aspect chétif elle était bel et bien majeure.

« Je ne suis pas sûre qu'il serait convenable que je vous propose un verre, professeur alors je ne le ferai guère. En revanche j'aimerai vous posez une dernière question avant de vous laisser.»


Oui, La jeune femme était ainsi. Elle avait voulu rencontrer un autre centaure et maintenant qu'ils y étaient, comptait simplement retourner vaquer à d'autres occupations. Combien de personnes avaient-elles fait tourner en bourrique avec un tel comportement ? Le soucis se posait surtout lorsqu'il s'agissait de fréquenter des hommes. Elle était toujours celle qui changeait d'avis au dernier moment, les laissant sur place et s'éclipsant discrètement. Souriant pour alléger la situation elle lâcha néanmoins sérieusement :

« Je suppose que vous avez connu l'époque de Voldemort assez âgé pour vous en souvenir. Comment était-ce réellement ? Votre peuple a-t'il été aussi touché que celui des Hommes ? »

Elle attendrait la réponse, puis partirait. Parce qu'il lui semblait n'avoir rien de plus à faire ici, dans un bar avec un professeur centaure. Parce qu'elle n'aurait sans doute pas dû être ici une après midi de cours. Parce que.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Actérion
avatar



 
▌Né(e) le: 22 juin 1949
▌Pays d'origine: Irlande
▌Statut: Professeur

MessageSujet: Re: Que les souhaits soient exaucés (Libre)   Dim 5 Fév - 12:53

« Je ne suis pas sûre qu'il serait convenable que je vous propose un verre, professeur alors je ne le ferai guère. En revanche j'aimerai vous posez une dernière question avant de vous laisser.»

Actérion ne dit rien, il était de nature paisible mais un autre homme que le vieux centaure aurait cassé par irritation la figure de la jeune femme. Tamara vint alors a eux et tomba dans les bras d'Actérion.

-Actérion !! Comme je suis contente de te voir mon ami et frère de race !

Le vieux centaure la serra doucement contre son coeur et lui sourit:

-Tu va bien ?

Tamara soupira en mettant sa main dans sa longue crinière:

[color=cyan]-Oui çava très bien les affaires du commerce et la tribu et toi ? Comment vont ta femme et ta fille color]

-Les rhumatismes de la vieillesse qui arrive mais sinon çava ! Comme toi j'alterne entre les métiers. Zira et Niniel vont très bien. Juste que ma fille n'a pas vraiment confiance en elle. C'est une adolescente tu sais.

Actérion présenta alors Njala a la centauresse:

-Tamara, voici Njala une jeune élève de l'école ou je travaille en tant que professeur de Divination.

La jeune centauresse eue un sourire chaleureux et tendit la main a la petite humaine:

-Bonjour jeune fille. Oh mais j'y pense vous voulez boire quelque chose ?

Actérion jeta un regard a la salle du bar, elle n'était pas trop surchargée, il y avait des élèves de Swyn qui jouait aux cartes avec un verre de jus de citrouille a la main. Quelques sorciers adultes irlandais discutaient paisiblement avec un verre de wisky pur feu posé devant eux de la fin de Lord Voldemort. L'ambiance était paisible et sereine. Des sorciers anglais venant de Pré Au Lard parlais dans leur langue en étant affallé sur leurs chaises, comme si ils avait trop bu de bière au beurre.

« Je suppose que vous avez connu l'époque de Voldemort assez âgé pour vous en souvenir. Comment était-ce réellement ? Votre peuple a-t'il été aussi touché que celui des Hommes ? »

La question fusa et Actérion prit la peine d'y répondre:

-Les autres centaures y ont participé. Sachez que mon ancienne tribu détestaient les humains, c'étais pour eux hors de questions de participer a la guerre contre Voldemort. Mais les centaures anglais y ont participer avec quelques uns de l'Irlande. Il y a eue de lourdes et douloureuses pertes mais il paraitrais d'après des rumeurs qui court dans les forets que les centaures anglais ont changé leur mentalité depuis. Mème si je n'en suis pas sur.

Après avoir dit cela, Tamara entraina le professeur et l'élève au comptoir, faisant claquer ses sabots sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Njala Edel Unisdottir
A.C.A.I.I
A.C.A.I.I
avatar



 
▌Né(e) le: 12/11
▌Pays d'origine: Islande
▌Statut: 3ème année

MessageSujet: Re: Que les souhaits soient exaucés (Libre)   Dim 5 Fév - 14:33

Njala resta relativement de marbre face à la centaure qui se tint à quelques mètres d'elle seulement. Elle ne pouvait tout de même pas s'impressionner à chacun d'entre eux non ? Si, bien sûr que si en réalité. Elle la détailla rapidement afin de ne pas gêner outre mesure. Si elle était souvent à l'origine de quelconque grabuges elle préférait éviter de se mettre une gérante centaure à dos. Pour une fois que tu réfléchis un peu, Njala. Elle s'amusa intérieurement de l'échange des deux cr éatures. Ils semblaient si proches en étant seulement de la même tribus. Ce peuple était vraiment différent des humains. Leurs réactions étaient proportionnées différemment, il aurait sûrement été intéressant de pouvoir les observer dans leur milieu naturel. La dorelly se dit tout de même que cela ne serait pas bien correct et laissa donc glisser l'idée dans le néant.

-Les rhumatismes de la vieillesse qui arrive mais sinon çava ! Comme toi j'alterne entre les métiers. Zira et Niniel vont très bien. Juste que ma fille n'a pas vraiment confiance en elle. C'est une adolescente tu sais.

Oh, le professeur avait donc une fille et une femme par déduction. Comme cela aussi été amusant. A quoi pouvait bien ressembler un bébé centaure ? Elle avait toujours trouvés que les nouveaux nés humains étaient vraiment moche mais certains animaux n'étaient pas mieux. Les petits chatons par exemple ne donnaient pas vraiment envie avec leurs gestes saccadés et leurs petits yeux tout fermés, cherchant à l'aveugle le lait de leur mère. Pourtant quelques semaines après ils devenaient si mignons ! D'autre en revanche comme les poulains étaient immédiatement tout à fait adorables, alors, un mini centaure ça donnait quoi ?

-Bonjour jeune fille. Oh mais j'y pense vous voulez boire quelque chose ?

Njala fut interrompue dans ses pensées par la voix de la femme s'adressant à elle. Elle dû vraiment lever la tête pour la regarder dans les yeux, ce qui ne l'enchantait pas. Souriant pourtant largement face à cette chaleureuse aura que répandait l'autre, elle tendit sa main à son tour. Comme si la centaure avait conscience de sa fragilité, la poigne fut modérée et l'islandaise put récupérer sa main sans dommage. Quelle chance. Les gens ne se rendaient parfois pas compte de leur force ce qui lui valait une grimace puis un rictus et un flot de paroles emplies de méchancetés.

« Bonjour. »

Polie, sans plus. Heureusement que son air enfantin rattrapait souvent ses paroles. Comment ne pas excuser ses écarts quand elle faisait l'innocente ? Certes, le rouge de ses yeux rappelaient facilement qu'elle pouvait également être démone mais en attendant cela marchait plutôt bien. Pour la boisson, elle hésita. Elle avait bien envie de quelque chose mais s'était dit qu'elle partirait. De plus elle sentait Keâ s'agiter dans le sac. Finalement elle n'aurait pas dû les enchanter à ce point, ces peluches. Autant acheter un familier, idée qu'elle n'avait d'ailleurs pas mise de côté mais qui c'était pour le moment limitée à une chouette, histoire de pouvoir correspondre avec son oncle.

« Sans doute une autre fois pour boire mais vous possédez un très bel endroit où il semble faire bon vivre.  Les gens ont l'air d'apprécier.»

Nouveau sourire, puis elle se retourna vers Actérion, sa question posée elle en écouta la réponse.

-Les autres centaures y ont participé. Sachez que mon ancienne tribu détestaient les humains, c'étais pour eux hors de questions de participer a la guerre contre Voldemort. Mais les centaures anglais y ont participer avec quelques uns de l'Irlande. Il y a eue de lourdes et douloureuses pertes mais il paraitrais d'après des rumeurs qui court dans les forets que les centaures anglais ont changé leur mentalité depuis. Mème si je n'en suis pas sur.

Ils détestaient les humains hein ? Pourquoi pas après tout, son peuple à elle n'avait pas grand respects pour les autres formes de vie alors il était légitime que les autres n'en aient pas beaucoup non plus. Elle nota à nouveau la façon qu'il avait de présenter sa nouvelle tribue d'un bon angle, comme ayant changé pour du mieux.

« Vous semblez évoluer dans une tribu agréable, professeur. Il est tragique que les votre aient eu à mourir pour la bêtise des notre. »


Elle prit le temps de sortir sa baguette pour appeler son balais, le temps qu'il arrive à elle.

« Je vous remercie pour toutes vos réponses. J'espère pouvoir assister à l'un de vos cours un jour, il se pourrait qu'ils soient aussi intéressant que vous.  Passez une agréable fin de journée.»

Elle salua aimablement Tamara et se glissa par la porte de sortie avant qu'on ait le temps de la retenir. Quelques secondes suffirent à ce que son balais arrive. Elle eut le malheur de croiser le regard d'un enfant d'une dizaine d'année qui en sembla apeuré. Réelle gamine, elle lui tira la langue, ce qui n'arrangea guère la situation, avant de remonter sur son balais et de s'en aller.

« En tout cas, je retiendrai que les centaures ne sont pas des poneys. Ils sont quand même moins mignons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Actérion
avatar



 
▌Né(e) le: 22 juin 1949
▌Pays d'origine: Irlande
▌Statut: Professeur

MessageSujet: Re: Que les souhaits soient exaucés (Libre)   Dim 5 Fév - 15:37

Cette Njala était décidément vraiment très étrange mais Actérion la laissa partir ainsi que Tamara qui la salua chaleureusement. Le vieux centaure lui dit aussi aurevoir, de toute manière ils allaient se revoir vu qu'il travaille a Swyn et qu'il la croisée souvent dans les couloirs de l'université.

Les deux centaures se retrouvèrent donc tout seuls dans le gigantesque bar et s'attablèrent au comptoir. Tamara leur servit un jus de citrouille et ils burent en parlant de tout et de rien, du beau temps et de la vie.

L'ambiance de la boutique était sereine et tranquille, Tamara lui appris qu'il n'y avais pas beaucoup de bagarre d'ivrognes comparé aux autres pubs et qu'elle aimait cet endroit comme elle aimait leur tribu.

-Oui il y a peu de règlements de compte, il faut dire que j'y met le ola assez rapidement !

Actérion lui sourit en buvant sa choppe de jus de citrouille, une invention de bipède délicieuse sois dit en passant !

-Pour cela Tamara je te connais. Merci a toi pour ce verre, ton jus de citrouille est vraiment bon sais tu ?

Le vieux centaure s'essuya la barbe avec la serviette que lui proposait la centauresse et après avoir passé une petite journée ensemble, ils se séparèrent. Tamara allait faire un petit coucou a la tribu ce week end. Il sorti du bar le sourire au lèvre et se dirigea vers une rue du village pour continuer de le visiter. Actérion avait encore tout son temps mème si on était en fin de journée.

Le soleil été encore haut dans le ciel et réchauffais les terriens de ses longs rayons jaunes. Une belle fin de journée en sommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Que les souhaits soient exaucés (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Que les souhaits soient exaucés (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.W.Y.N ¤ Someone Wants You Nuts ¤ :: •• EXTÉRIEUR •• :: » Le Village de Bourg-en-Bière :: La Fontaine à Souhaits-
Sauter vers: